Joseph Fadel: « Il n’existe pas d’islam modéré »

Publié le 17 novembre 2010 dans Culture, Politique

Joseph Fadel: « Il n’existe pas d’islam modéré »

Le Club « Ethique et Bien Commun » recevait hier l’écrivain Joseph Fadel pour son ouvrage « Le prix à payer ». Devant un parterre de plus six cents personnes, dont de nombreux prêtres, médecins, avocats, notaires, hauts fonctionnaires ou architectes, il a conté sa destinée. Jeune musulman irakien issu d’une des plus grandes familles chiites, descendant du prophète Mahomet, il découvre avec horreur, au cours de son service militaire, que son voisin de chambrée est chrétien. Une relation amicale se noue pourtant entre eux. L’auteur en sort métamorphosé. De retour à la vie civile, il n’a qu’un souhait : se convertir au christianisme. Une pure folie ! Pour ses parents, c’est inconcevable. En Islam, le changement de religion est un crime puni de mort. Tout est fait pour qu’il revienne sur sa décision. Intimidations. Coups. Prison. Torture. Une fatwa est prononcée contre lui. Ses frères lui tirent dessus en pleine rue. En vain. Joseph parvient à être baptisé et à trouver refuge en France.

Après l’exposé est venu le moment des questions et des réponses. Joseph Fadel a été très clair : « Il n’existe pas d’islam modéré. Tous les musulmans ont le même Coran que Ben Laden. Les uns ferment les yeux, les autres le mettent en pratique. » Il existe pour lui trois catégories de musulmans en France : « Les fondamentalistes qui se présentent comme modérés. Ceux qui ne comprennent pas le Coran et qui sont susceptibles de le quitter. Ceux qui ne croient ni à l’Islam, ni à Mahomet mais qui ne se manifestent pas par crainte. » Et le dialogue islamo-chrétien ? : « Un dialogue de sourds. » Qui est responsable du massacre des Chrétiens en Irak ? : « Ce ne sont pas les musulmans en tant que personne, mais l’Islam et le Coran ». Un musulman peut-il être charitable ? : « Cela est impossible. Le Coran accorde 99 attributs à Dieu. Parmi eux ne figure pas l’amour. Un musulman ne peut pas prôner la charité car cela n’existe pas dans les enseignements de l’Islam. » Enfin, « il n’existe pas de tolérance dans l’Islam. »

Une conférence qui laissera des marques à l’heure où Alain Juppé promet toujours la construction d’une grande Mosquée de 2.500 places à Bordeaux placée sous l’autorité de l’imam Tarek Oubrou, membre de l’UOIF proche des Frères Musulmans, et dont les écrits (« Loi d’Allah, loi des hommes ») sur la lapidation des femmes pour adultère et sur la mise à mort des musulmans pour apostasie sont plus qu’ambigus.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , ,

Les réactions sont terminées

  • Bernard
    18 février 2011 à 12:58 |

    Je suis d’accord avec M.joseph Fadel ! il n’y a pas d’islam modéré ! Ils sont majoritaire et dans ce cas ils applique le coran. ils sont minoritaire et dans ce cas, ils se soumettent en attendant d’être majoritaire !