Bordeaux : Le Pape Benoît XVI soutient la prochaine marche pour la Vie

Publié le 24 mars 2011 dans Actualités, Agenda

Bordeaux : Le Pape Benoît XVI soutient la prochaine marche pour la Vie

Dans un communiqué diffusé sur son site internet, l’association bordelaise, Oui à la Vie, annonce la date de sa troisième marche consécutive dans les rues de la capitale girondine. Ce sera le samedi 21 mai, et celle-ci promet d’être importante « d’une ampleur inégalée ».

En effet, « de nombreuses personnalités locales, ainsi que plusieurs évêques » feraient partie du comité de soutien, mais c’est surtout l’appui du Pape Benoît XVI qui risque de faire du bruit. Dans un document envoyé par le Nonce Apostolique,  le Souverain Pontife accorde à cette manifestation  « un chaleureux encouragement ».

L’association « Oui à la Vie » fonde son action sur l’article 16 du code civil qui dispose que « la loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie ». Elle appelle donc à un large débat sur les thèmes de l’avortement, de l’accueil des personnes handicapées au sein de la société, de la famille et de l’euthanasie.


[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , ,

Les réactions sont terminées

  • Judith
    24 mars 2011 à 17:37 |

    C’est une excellente nouvelle que ce soutien du Pape Benoît XVI. Au moins les choses sont claires, et le canard local ne pourra plus médire sur « Les durs de l’Église ». Je précise que je suis juive et que de telles initiatives me paraissent aller dans le bon sens du respect de la Vie qui n’est pas l’apanage d’une religion, mais de l’humanité toute entière.

  • aldo
    25 mars 2011 à 07:40 |

    Le soutien de ce vieux réac au passé plutôt trouble à une pseudo-cause défendue par militants ringards, intolérants et totalement déconnectés de la réalité ne va rassembler quelques illuminés venus de la France entière voire plus pour faire « nombre ». Leur seul véritable objectif: le recul de nos libertés, et dans le cas présent le recul d’une liberté fondamentale des femmes!

    • Arcathor
      25 mars 2011 à 10:50 |

      Il est très drôle de voir qu’au 21è siècle des gens soient encore favorables à la peine de mort pour les fœtus. Il est rigolo de voir des gens estimer que jusqu’à 12 semaines un fœtus n’est qu’un amas de cellules et qu’après c’est un être vivant doté des Droits de l’Homme (ils ont évolué car avant c’était 10 semaines – belle contradiction). Quelle est belle votre liberté aldo, de pouvoir tuer des fœtus !
      Il serait pourtant tellement plus simple (j’exclue les cas ultra-minoritaires des viols et complications médicales) d’aller au bout d’une grossesse, d’accoucher sous X et de faire le bonheur d’un de ces dizaines de milliers de couples qui attendent désespérément un enfant, attente qui les pousse de temps à temps à en voler ou à aller chercher un enfant à l’autre bout de la planète.

    • Arcathor
      25 mars 2011 à 10:54 |

      Ce que j’aime aussi chez aldo c’est sa « tolérance » ! Il faudrait peut-être respecter les convictions des autres. Avoir le droit d’avoir ses propres convictions et de pouvoir les exprimer (sans violence bien sûr), c’est cela la liberté !
      Je ne suis pas forcément en accord avec tous ces gens mais moi, au moins, je les respectent. C’est une règle élémentaire de vie en société !

  • AnisVert
    25 mars 2011 à 08:18 |

    Merci Judith pour votre message intelligent et intelligible ! Ca fait du bien. en effet, ce n’est pas une religion qui est concernée par ce débat et cette manifestation, qui se veut a-confessionnelle – mais tous les êtres humains, et contrairement à ce qui véhicule la doxa dominante et officielle, particulièrement le droit des femmes à être aidée dans la détresse, à vivre sereinement leur vie de femme, et à ne pas opposer le droit de l’enfant à vivre et le droit de sa mère, mais à les unir dans un même droit à la vie !

  • Vincylle
    25 mars 2011 à 11:07 |

    En voilà une surprise! Un pape encore plus rétrograde que J-P II (et il faut le faire), pour qui porter un préservatif s’apparente à un génocide, va conforter dans leurs convictions une poignée de nostalgiques d’un temps ou, si l’on pratiquait l’avortement à l’aiguille à tricoter dans tous les villages de France et de Navarre, au moins on n’en parlait pas dans les médias.
    @Arcathor: je n’avais pas noté ce paradoxe, qui veut que les plus farouches défenseurs de la peine de mort soient les mêmes que ceux qui s’opposent à l’avortement.

    • Arcathor
      25 mars 2011 à 11:30 |

      A Vincylle : en quoi ce pape est-il rétrograde ? Parce qu’il rappelle la position de l’Eglise, inchangée depuis des siècles ? Quant au préservatif, son premier but étant d’empêcher la procréation, il est donc en contradiction avec la position de l’Eglise (en cas de relation homosexuelle, je rappelle que l’Eglise ne s’y oppose pas car il n’est aucunement un moyen de contraception). Le pape est donc logique avec lui-même.
      Ah j’ai failli oublié vos aiguilles : toujours le même argument « on le faisait déjà avant ». Et alors ? Ca fait longtemps qu’il y a des meurtres faut-il pour autant les légaliser ? C’est exactement la même logique (rétrograde vous disiez ?).
      Sur la peine de mort, retournons la question (avant d’y répondre) : « je n’avais pas noté ce paradoxe, qui veut que les plus farouches défenseurs de l’avortement soient les mêmes que ceux qui s’opposent à la peine de mort. »
      Et pour répondre, sans être un partisan de cette sentence, je trouve moins horrible, en soi, d’exécuter une personne ayant tuer ou violer un enfant plutôt que d’exécuter un fœtus innocent qui n’a rien fait (on en reparlera le jour où un dangereux psychopathe relâché violera et assassinera un de vos enfants – et je ne le vous souhaiterai jamais !) .
      En fait quand le pape parle de moral et rappelle les fondamentaux, il dérange non pas dans le fond mais parce qu’il bouscule le confort des gens installées dans leur facilité.

      PS : que pensez-vous de la position des juifs, des musulmans, des bouddhistes sur l’avortement ?

  • Laurent
    25 mars 2011 à 12:33 |
  • DP
    25 mars 2011 à 13:02 |

    Ce n’est pas la peine de relancer ici un X-ième débat sur l’avortement : c’est un débat totalement impossible, qui n’est qu’une épreuve de rhétorique entre militants d’un côté et de l’autre. On ne débat pas de la morale, par hypothèse : on l’admet ou on la rejette (comme disait Pascal, le cœur a ses raisons etc.). Et les position radicales exprimées dans les commentaires en sont la preuve : au mieux il en sortira un constat de l’impossibilité de débattre, au pire des insultes. L’avortement durera tant que les pro-avortement seront au pouvoir. Et comme il s’agit (pour eux aussi) d’une question de morale indiscutable (le seul argument qui touche, hormis les explications utilitaires, qui ne sont pas forcément stupides d’ailleurs, est le « droit de la femme à disposer de son corps »), ils rejetteront tout ce qui s’oppose à eux, quitte à user de l’imprécation (cf. Vincylle et Aldo). Et plus l’opposition sera forte, plus leur réaction sera vive, la preuve en étant ces réactions prévisibles au soutien du Saint Père à la marche pour la vie.

  • aldo
    25 mars 2011 à 14:07 |

    A l’évidence la liberté des autres vous gêne…

  • DP
    25 mars 2011 à 15:13 |

    Non, du tout, vous noterez d’ailleurs que je reconnais que certains des arguments utilitaristes en faveur de l’avortement sont intéressants (par exemple la corrélation qui avait été faite entre la légalisation de l’avortement aux Etats-Unis et la baisse de la criminalité quinze à vingt ans plus tard). Je vous disais juste qu’il est impossible de dialoguer lorsque le sujet relève de la morale (cf. les débats théologiques durant les guerres de religion), donc qu’il n’était pas utile de perdre son temps à relancer une nouvelle fois le débat sur le sujet. Que les catholiques (et pas uniquement) soient contre l’avortement est logique, que les progressistes soient en sa faveur l’est tout autant. Ca fait deux siècles qu’on sait qu’il n’y a pas de débat possible entre eux (sauf à ce que les seconds phagocytent ou éliminent les premiers), ça ne se règlera pas sur internet…

  • PROMPT'O
    25 mars 2011 à 15:41 |

    Pour être propriétaire, il faut un sujet et un objet.

    Dire « Mon corps m’appartient » suppose que le sujet (Moi) soit différent de mon corps ce qui me semble un peu difficile… ou alors j’ai raté une étape dans ma vie !

    Bref, mon corps ne peut appartenir qu’à une personne qui m’est étrangère :

    – un homme si je suis un esclave…
    – un Dieu si je suis un croyant.

    J’opte pour la seconde solution.

    La bise à tous !

  • DP
    25 mars 2011 à 15:53 |

    Disons plutôt que si « mon corps » est objet d’un droit de propriété (et si c’est de « moi » en tant qu’être pensant, il n’y a pas d’esclavage), alors on rejoint la position des libertariens (plus libéraux que les libéraux). Sauf que ces derniers assument leur position en admettant la vente du corps ou de ses parties, alors que les « modérés » ne peuvent le concevoir.

  • aldo
    25 mars 2011 à 18:43 |

    Dieu guide vos esprits et vos gestes c’est une évidence…

    • DP
      25 mars 2011 à 22:36 |

      Oui, c’est ce qui nous permet d’être un tout petit peu au-dessus de vous, c’est une évidence…

  • aldo
    31 mars 2011 à 10:25 |

    Les religions? Pas une pour rattraper l’autre!

  • droopy's gotta gun
    31 mars 2011 à 23:04 |

    « la religion la plus con c encore l’atéisme militant » (michel « où est le bec)

  • […] à la Vie » organise une grande marche pour la Vie et la famille dans les rues de Bordeaux. Comme nous l’avions annoncé, celle-ci aura lieu le samedi 21 mai 2011. Aujourd’hui, le comité de soutien a été dévoilé, […]

  • necv
    7 mai 2011 à 01:04 |

    Depuis quand le corps de l’enfant à naître fait-il partie du corps de la femme ??? Que je sache : le code génétique du fœtus est différent de celui de la mère. Donc c’est un AUTRE individu. Et je mets au défi tous les pro-avortement de répondre à cet argument.

    D’autant que ce fœtus rêve, exerce ses facultés motrices, et fait des acquisitions mentales. Ce qui est le propre de tout être pensant.

    Mais… les « dames » du Planning Familial affirment qu’en utilisant le terme « embryon » elles effacent d’un mot ces vérités scientifiques. Elle croient aussi que l’individu n’existe que lorsqu’il y a certificat de naissance. Pour elles, il n’y a pas d’être vivant…

    Et pourtant… il rêve !…

    Mais sans doute est-il insupportable pour les dames du Planning Familial de reconnaître leur erreur. Pourquoi ? Par orgueil ? Certes. Mais surtout : pourraient-elles encore se regarder dans une glace si, un jour, elles acceptaient l’idée qu’elles ont encouragé des centaines d’assassinats ? Leur sort est réglé : condamnées à la fuite en avant, elles iront jusqu’au bout de l’obscurité. Là où ne seront certainement pas leurs victimes !