Communautarisme : Le maire de Preignac assume sa fermeté

Publié le 9 mars 2011 dans Actualités, Culture

Communautarisme : Le maire de Preignac assume sa fermeté

Jean-Pierre Manceau (photo), le maire de cette commune de 2000 habitants située près de Langon a décidé de faire preuve de fermeté face aux revendications communautaristes d’une partie de ses administrés. Excédé par les demandes répétées de parents demandant des repas particuliers pour leurs enfants au nom de « l’exception culturelle », la municipalité de Preignac a tranché. Pas de repas de substitution quand du porc est servi à la cantine !

Cette décision a mise en colère les parents d’élèves de confession musulmane, mais au nom de la laïcité, le maire refuse de plier : « à partir d’aujourd’hui, ce sera le plat unique ou rien » et de préciser « ils connaissent les menus bien à l’avance et beaucoup ne travaillent pas. Ils peuvent assurer le repas de midi » !

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , ,

Les réactions sont terminées

  • 10 mars 2011 à 05:21 |

    Bravo à ce maire, il mérite la légion d’honneur!
    Tenez bon M. Manceau.

  • 10 mars 2011 à 05:23 |

    Bravo M. le maire, car de nos jours; faire ce que vous faites est une preuve de courage et de résistance.

  • 10 mars 2011 à 09:51 |

    Bravo Monsieur le Maire gardons les valeurs laïques et républicaines et peu importe de quel bord nous sommes.

  • Celtibère
    11 mars 2011 à 19:41 |

    Dans le coin il fait un peu figure d’irréductible gaulois car la plupart des municipalités du sud-gironde sont aux mains de la gôche mondialiste. En tout cas bravo à lui car par ces temps d’inquisition il faut du courage pour affirmer notre identité.

  • 26 mars 2011 à 13:56 |

    Tout un parti politique vous soutiens Mr Le Maire, des millions de Français.

  • emilie
    26 mars 2011 à 14:28 |

    bravoooooooooooooooooooooooooooo !!!! il en faudrait plus comme lui !

  • Annaunime
    26 mars 2011 à 22:06 |

    bien entendu et voilà :
    « … ils connaissent les menus bien à l’avance et beaucoup ne travaillent pas. Ils peuvent assurer le repas de midi »
    Tout est dit .
    Faire son boulot devient un exploit. Chapeau M.le Maire pour votre fermeté et surtout pour votre « non-dhimmitude » !