Liberté de la Presse : Thierry Normand dénonce le deux poids, deux mesures

Publié le 8 novembre 2011 dans Actualités, Politique, Presse

Liberté de la Presse : Thierry Normand dénonce le deux poids, deux mesures

Dans un excellent article à paraitre demain dans l’hebdomadaire Minute, le journaliste Thierry Normand dénonce le bal médiatique qui entoure depuis plusieurs jours l’incendie des locaux de Charlie-Hebdo.

Le journal satirique a été victime d’une quinzaine d’attentats depuis sa fondation en 1962, sans que cela n’émeuve outre mesure le landerneau politico-médiatique. Selon que vous serez de droite, ou de gauche…

Rappelez- vous: 2 décembre 1963. « Minute » existe depuis un peu plus d’un an. Un incendie criminel dévaste ses locaux. Il faudra attendre dix-sept ans pour apprendre que l’opération a été montée par les services secrets. Motif: « Minute » détiendrait des documents relevant de la défense nationale. 30 juin 1968. Une bombe de forte puissance explose au domicile du co-fondateur de « Minute », Jean-François Devay. Auteurs présumés: les barbouzes. La violence va monter en intensité. Le 14 mai 1971, attaque contre les nouveaux locaux de « Minute », rue Marceau à Paris. Un commando glisse une bombe dans le soupirail menant aux soutes à mazout et jette deux cocktails Molotov contre la porte d’entrée du journal. L’attentat est revendiqué par un mouvement gauchiste, « Nouvelle résistance populaire ». « Le Nouvel Obs » lui ouvre ses colonnes pour qu’il justifie son acte.

15 juin 1972. Un éboueur algérien, Saïd Mekki, ramasse un paquet devant le portail du domicile de François Brigneau, éditorialiste de « Minute ». C’est une bombe qui explose. Le malheureux a une main arrachée et l’autre broyée. Il faut l’énucléer et il restera aveugle. Le maire Jean-Pierre Fourcade, futur ministre des Finances de Giscard d’Estaing, ne se manifeste ni auprès de la victime, ni auprès de François Brigneau. 30 août 1974. Une 4L piégée explose devant le journal à 2 heures du matin. L’attentat est revendiqué par des terroristes palestiniens. Six mois plus tard, une nouvelle bombe explose. L’enquête aboutira au terroriste international Carlos.

19 août 1982 et 13 avril 1985. Les terroristes d’extrême gauche d’Action directe font exploser les locaux de « Minute » à deux reprises. Cinq kilos d’explosifs pour le second attentat! Jamais la charge n

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • jano
    8 novembre 2011 à 17:25 |

    Amis, frères, soeurs,
    qu’il est proche ce temps, où les traitres seront punis.
    Comme l’a dit notre regretté Céline:

    «Rien n’est gratuit en ce bas monde. Tout s’expie, le bien comme le mal, se paie tôt ou tard. Le bien c’est beaucoup plus cher forcément.»

    , nous savons de quoi il parlait, cela fait 100ans que nous sommes injuriés, trainés dans la boue(attentats, meurtre, calomnies).
    Nous allons vaincre, un jour ou l’autre nous y arriverons, mais pour cela «Il faut choisir, mourir ou mentir.», pour ma part je fais le choix de mourir.
    Seule la vérité triomphera du temps, cela s’est révélé vrai à toutes les époques.

    Vive le Christ, vive le Roi, vive la France.

    • Marc
      8 novembre 2011 à 20:42 |

      Vous êtes malade ? Je peux vous prescrire un bon psychanalyste !

    • Celtibère
      11 novembre 2011 à 11:42 |

      Allez Jano! avale les petits comprimés que les médecins de Cadillac t’ont prescrit et au dodo

  • Mams
    8 novembre 2011 à 20:35 |

    Pffff et bien meurs donc. Et surtout fais le en silence espèce d’illuminé…

  • […] – 20h00 PARIS (via Info Bordeaux) – Dans un excellent article à paraitre demain dans l’hebdomadaire Minute, le journaliste […]

  • jano
    9 novembre 2011 à 00:00 |

    Il s’agit là d’une simple image pauvre imbécile que vous êtes, ce que j’entends par mourir, c’est que je suis prêt à tout faire sauf mentir. Des gens comme nos politiques mentent toute la journée, ils nous volent, et nous ne faisons rien. Je ne suis pas un illuminé tel ces fanatiques extrémistes qui mettent le feux à un journal, mais cela suffit d’être injurié, ridiculisé sans que l’opinion publique en parle; que pensez vous d’un facteur qui ne vous distribue pas votre journal sous prétexte qu’il s’agit de RIVAROL et que cela ne lui plait pas.? Ce n’est pas une atteinte à la démocratie ça? Et monsieur « COMME-BANDIT » (cohn bandit) qui avoue aimé la pédophilie et qui reste dans le girond politique ça ne vous révulse pas? Par contre dire que il y a mathématiquement/proportionnelement plus d’immigrés que de souchiens en prison ça c’est un scandale anti-démocratique. C’est ça que j’appelle mentir et mourir, je ne perverti pas ma conscience en ne mentant pas, et je serai prêt à mourir pour défendre mes idées tel FRAANCOIS DUPRAT assassiné par les communistes/anarchistes qui aujourd’hui ont toujours le droit de citer dans nos assemblées « démocratiques ».

    C’est ça la honte, bien plus qu’un simple local qui sera reconstruit dans 3 mois par des ouvriers frères de ceux là même qui les ont détruit. La démocratie fait le lit du mensonge, et de la honte.

    En ce qui concerne le deux poids, deux mesures, il est révélateur de cette Société qui se pervertit, lorsque Mr LE PEN est victime d’un attentat à la bombe chez lui(sa fille étant dans les lieux au moment de l’explosion) n’émeut personne, normal nous diront certaines personnes c’est un « fasciste », par contre qu’un journal (de gauche) soit détruit c’est un scandale contre la démocratie.

    La liberté d’expression et de penser OUI, mais réservée à la gauche « bien pensante, moralisatrice ». Je trouve honteux d’entendre un discours émanant de personne de cette espèce, qui est gorgé de mensonge, de fausses vérités, de ouïes dires et de discours électoralistes.

    Je fais fi de vos insultes/bassesses habituelles(illuminé), si défendre ses idées c’est l’être alors je l’assume.

    • PROMPT'O
      9 novembre 2011 à 15:31 |

      Moi je mets toujours le feu à un journal pour allumer mon barbec et personne ne me dit rien, c’est normal ?

      • Lézard plastique
        9 novembre 2011 à 19:02 |

        Allumer le barbu ? c’est dangereux cf. Charlie Hebdo.

  • Claude Lelogik
    12 novembre 2011 à 05:39 |

    jano, j’approuve a 100/100 votre réaction pourtant je ne suis ni Royaliste, ni catho pratiquant, mais il est bien certain qu’il y en a plus que marre des imbéciles au service des bobos qui pourrissent notre belle France que je veux moi Laique et Républicaine…lorsque vous voyiez un ruquier affiché MLP sur une croix gamée il y a de quoi etre révolté(exemple)