Mouvements nationalistes : Un petit nouveau sur Bordeaux

Publié le 27 janvier 2011 dans Actualités, Politique, Vidéo

Mouvements nationalistes : Un petit nouveau sur Bordeaux

Un nouveau mouvement nationaliste vient de voir le jour sur Bordeaux : Le Renouveau français. Cette organisation fondée en 2005 se définit comme « nationaliste et contre-révolutionnaire ». Pour ses militants, « il est évident que notre nation a subi un profond déclin, une décadence incontestable, sur tous les plans« . Ne participant pas aux élections (ils ont appelé à voter pour Jean-Marie Le Pen en 2007), leur but essentiel se trouve dans la formation. Celle-ci est pour eux le préalable à toute « reconquête politique ».

Ce mouvement est surtout implanté dans la région parisienne où il s’est rendu célèbre par ses oppositions à différents « kiss in » devant des lieux de lieux de culte. Il est aussi l’un des organisateurs du rassemblement annuel « congrès nationaliste ». Essentiellement composé de jeunes, c’est dans ses rangs que l’on retrouve celui qui avait crée le buzz sur le net, Goldofaf, en plagiant la chanson “Gravé dans la roche” du groupe Sniper (vidéo ci-dessous).

Comme l’annonce Thibault de Chassey, le responsable du Renouveau français, « la section a été inaugurée devant une vingtaine de jeunes, motivés et enthousiastes« .

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • Aldo
    27 janvier 2011 à 22:01 |

    Un nouveau groupuscule de neo-facho. C’est une info ça?
    Plutôt de la complaisance…,

    • Lézard plastique
      27 janvier 2011 à 23:00 |

      Les zid ne sont pas forcément des bêtes immondes, sortez pas vos stéréotypes, faut réfléchir avant de dégainer, Aldo. On a parfaitement le droit de défendre sa culture et son identité, vous trouvez que c’est mal ?

      • lou drouley
        28 janvier 2011 à 12:01 |

        Renouveau Français n’a rien à voir le Bloc Identitaire (zid) !!!
        Attention à ne pas faire d’amalgame …

        • Lézard plastique
          28 janvier 2011 à 13:24 |

          Ah bon ? je pensais que zid était un nom générique pour tous ceux que la défense de son identité ne rebutait pas ?

          • Gaël
            29 janvier 2011 à 16:12 |

            Pas du tout, tu confonds visiblement entre les « zids » qui n’est que la réduction de « Les Identitaires » (un mouvement), et le terme « faf » qui désigne l’ensemble des personnes favorable à la « France Aux Français ».

          • Lézard plastique
            29 janvier 2011 à 18:44 |

            Faut que je m’instruise. Les identitaires pour moi sont tous ceux qui tiennent à leur identité judéo-chrétienne. Les faf sont des identitaires alors ? Sans adhérer au mouvement des Identitaires ? Ooooh, compliqué ! Les réacs, c’est qui ?

      • 31 janvier 2011 à 11:24 |

        C’est très bien cette ouverture d’esprit, M.Lézard…Mais il est dommage qu’elle ne fonctionne que dans un seul sens et que vous n’ayez pas le même discours sur les sujets qui vous fachent…

  • Marc
    27 janvier 2011 à 22:09 |

    Et ils veulent faire quoi, à part de la formation ?

  • […] Ce billet était mentionné sur Twitter par Jérôme Mascotto et Jérôme Mascotto, Infos Bordeaux. Infos Bordeaux a dit: Mouvements nationalistes : Un petit nouveau sur Bordeaux – http://bit.ly/hjSaBp […]

  • Aldo
    27 janvier 2011 à 23:13 |

    Visiblement dans cette culture et cette identité respire la nostalgie nauséabonde et ne peut pas être partagée par beaucoup. La culture et l’identité de notre pays n’appartiennent pas à ces gens là et ne se limitent heureusement pas à ces stéréotypes totalement ringards et remplis d’intolérance (voire plus) , n’est ce pas?

  • K.
    28 janvier 2011 à 08:57 |

    Je commence à adorer ce site. On peut y distribuer des points godwin à tour de bras.
    Pour vous aldo, un point godwin, mettez le sur la cheminée et lustrez le chaque soir, c’est un véritable trophée!

  • Lézard plastique
    28 janvier 2011 à 08:57 |

    Un sol, un sang, une culture (sur la photo). C’est vrai que ça sonne hitlérien. Mais mondialisation heureuse, métissage forcé, culture bradée : est-ce mieux ? Et d’ailleurs, ce serait pas mal d’abandonner les métaphores olfactives, nauséabond et pince à linge sur le nez. Ca sent son petit prêt-à-penser pavlovien qu’on brandit pour exorciser. Ridicule.

    • Gaël
      29 janvier 2011 à 16:18 |

      Perso, je trouve que « un sol, un sang, une culture » fait plus référence aux concepts développés par Oswald Spengler qu’à ceux du Troisième Reich.
      Les nazis d’hier sont les mondialistes d’aujourd’hui. Le mythe de l’aryen a depuis été remplacé par le sacro-saint « métis ».

  • 28 janvier 2011 à 10:17 |

    […] Mouvements nationalistes : un petit nouveau sur Bordeaux […]

  • castel
    28 janvier 2011 à 10:22 |

    Il est intéressant que des jeunes se motivent pour défendre leurs identités nationales.
    ils sont en première ligne et les premières victimes des dangers de la délinquance ethnique et islamique.
    Bien venu à ce nouveau groupe, foncez et battez vous pour défendre votre avenir bien sombre.
    Ne vous laissez pas influencer par les vieilles biques qui vous ont mis dans cette situation et qui a présent pleurnichent.

    • Lézard plastique
      28 janvier 2011 à 12:06 |

      Les vieilles biques pleurnichent sur le sort des minorités-stigmatisées-des-banlieues-victimes-de-la-société-et-du-racisme. Les vieilles biques de la gauche morale voudraient qu’il y ait toujours plus d’immigrés, chances pour la France et pour payer nos retraites. Les vieilles biques de la gauche compassionnelle n’ont aucune exigence par rapport aux statistiques ethniques qui enfin nous révéleraient le niveau de qualification des immigrés entrant et des Français s’expatriant, la dépendance aux aides sociales (= que dalle de cotisation ou de contributions). Les vieilles biques nient les problèmes de tensions sociales et traitent les autochtones de sous-chiens racistes.
      Les vieilles biques sont directement responsables de l’émergence de groupes nationalistes.

  • pinard
    29 janvier 2011 à 19:33 |

    La vidéo présente en fin d’article, c’est une blague n’est ce pas??
    Si ce n’est pas le cas, c’est juste très mauvais, il existe des dizaines de groupes francophones « identitaires » ou « nationalistes » beaucoup mieux!

    Bref,
    concernant l’article en lui-même, c’est marrant parce que les « antifa » bordelais commencent à avoir bon nombre d’adversaires sur Bordeaux, comment se fait-il qu’ils font encore régner leur loi? (présence devant les salles de concert pour filtrer qui y rentre par exemple)

    J’aimerais aussi savoir quelles sont les différences notables entre ces divers groupes autonomes bordelais (en particulier, ce renouveau français, les identitaires et dies irae). Pourquoi ne se regroupent-ils pas en seul mouvement? ça leur donnerait le nombre, ce qui est pas négligeable lorsqu’ils veulent organiser une manif dans Burdigala sans se faire emmerder par les défenseurs de la liberté à sens unique…

  • castel
    30 janvier 2011 à 11:13 |

    PINARD
    °°°°°°°°°°°°
    J’aimerais aussi savoir quelles sont les différences notables entre ces divers groupes autonomes bordelais (en particulier, ce renouveau français, les identitaires et dies irae). Pourquoi ne se regroupent-ils pas en seul mouvement? ça leur donnerait le nombre, ce qui est pas négligeable lorsqu’ils veulent organiser une manif dans Burdigala sans se faire emmerder par les défenseurs de la liberté à sens unique…
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°
    La meilleure réponses à vos questions c’est d’étudier les progremme des différent patis et mouvement.

    Les termes identitaire et résistance sont récupérés par tout le monde , c’est à la mode….. chaque parti devient identitaire et résistant de quelque chose……..

    Mais pour les puristes c’est le Bloc identitaire qui a mis cette notion en valeur depuis des années. Devant leurs succès toutes les mouvances idéologiques et politiques récupèrent ce terme.
    Ci dessous le lien de la pensée identitaire originale.
    Le bloc identitaire n’est pas un mouvement obscur et clandestin , c’est un parti politique.
    Donc il n’est pas question de se fondre dans une nébuleuse au parfum identitaire à la mode

    http://www.bloc-identitaire.com/courant-identitaire/faq

    • Lézard plastique
      30 janvier 2011 à 12:19 |

      Oui mais sur la page d’accueil du lien que vous donnez :

      «Le Bloc Identitaire – Mouvement Social Européen est né de la rencontre de militants issus de parcours politiques divers mais partageant tous le même rejet du système dominant.»
      Vous dites que toutes les mouvances idéologiques et politiques récupèrent ce terme (identitaires), mais le Bloc Identitaire semble le revendiquer et l’autoriser.

  • Kamarade identitaire
    30 janvier 2011 à 17:52 |

    à pinard
    29 janvier 2011 at 19 h 33 min | #
    Pourquoi ne se regroupent-ils pas en seul mouvement? ça leur donnerait le nombre, ce qui est pas négligeable lorsqu’ils veulent organiser une manif dans Burdigala sans se faire emmerder par les défenseurs de la liberté à sens unique…
    *****************************************
    cela se fait déjà. Malgré certaines différences politiques, les militants des différents partis nationalistes et du bloc identitaire de Bordeaux se connaissent, se respectent et se retrouvent sur des actions communes…

  • pinard
    30 janvier 2011 à 20:00 |

    Ok d’acc, merci de vos réponses!
    par contre, comme j’avais vu que ce sujet datait de quelques jours et que je ne m’attendais pas à avoir forcément une réponse, j’ai reposté le même message avec le lien sur le site fdesouche dans la partie « sud ouest ». Il n’est pas encore validé, mais ne vous étonnez pas de le voir surgir là bas si vous y faites un tour !

    Ceci étant dit, je trouverais plus logique effectivement de s’associer entre les différents groupes plutôt que de se tirer dans les pattes (mais j’imagine qu’on en est pas là!).

    En tout cas, une des préoccupations principales devrait être (à mon humble avis) de montrer à toute la gauche bordelaise violente qu’ils n’ont pas le monopole, ni de la rue, ni de la culture dite « populaire ».
    Ce qui n’est pas une mince affaire lorsque l’on voit qu’ils sont « partout » et « tout le temps »…

    En tout cas, merci encore de vos réponses, je vais aller faire un tour sur les différents sites histoire de voir quels sont les points clés de chacun.

  • castel
    31 janvier 2011 à 14:45 |

    Pinard
    Ceci étant dit, je trouverais plus logique effectivement de s’associer entre les différents groupes plutôt que de se tirer dans les pattes (mais j’imagine qu’on en est pas là!).
    °°°°°°°°°°°°°°°°°)
    Dans un monde parfait votre proposition serait logique mais hélas ce n’est pas le cas.
    Pour exemple le monde de gauche qui passe son temps qu’à des querelles internes stériles chaque petit mouvement voulant ronger l’os.
    Il en est de même pour le centre et l’Ump qui dépensent beaucoup d’énergie pour pas grand chose.
    Le b.I s’épargne ces difficultés en étant cohérent dans ses actions et son identité.

  • robert
    1 avril 2011 à 22:19 |

    Vous ne représentez en rien la nation. Vous n’êtes que des groupuscules qui n’impressionnez personne même en bombant le torse. Faire le service d’rodre des meetings de l’UMP aux côté du MIL, de l’UNI et du MET vous fait tourner la tête…:)

  • 18 mai 2011 à 10:55 |

    bravo a tous ces jeunes qui perçoivent le danger et nous alertent d’un sentiment de mal aise dans leur pays la »FRANCE »je cautionne en totalité leur combat courageux devant une classe politique de plus en plus affaiblit par des affaires de corruption,de lachete,qui ne pense qu’a leur pouvoir en mentant ,en faisant tout pour ne rien voir,entendre et comprendre mais le temps n’est plus a la complaisance ni au mensonge,vive ces jeunes et leur combat