Le Centre Charlier organise son Université d’été à Bordeaux

Publié le 18 juillet 2011 dans Agenda, Culture

Le Centre Charlier organise son Université d’été à Bordeaux

Pour la 2ème année consécutive, l’Université d’été du Centre Charlier aura lieu à Bordeaux. Créé en 1980 par Bernard Antony (photo), catholique traditionaliste et militant de la droite nationale, le Centre Charlier œuvre au développement « de la culture, des valeurs spirituelles, morales et artistiques de notre civilisation gréco-latine et chrétienne ». Il convie ses adhérents à « œuvrer dans tous les domaines de l’art, de la pensée, de la politique ou de l’action familiale, scolaire et sociale sous l’éclairage de la foi chrétienne ».

C’est au cours de ces universités d’été que furent notamment créés le journal Présent ou encore le pèlerinage de Chartres, qui rassemble des milliers de pèlerins tous les ans lors du week-end de la Pentecôte.

Le thème de cette université qui se tiendra du 21 au 27 août est : « L’avenir français et les grands phénomènes idéologiques, politiques et religieux ». Parmi les différents orateurs prévus : L’historien Jean de Viguerie, Guillaume de Thieulloy (Docteur en Sciences Politiques), Marie-Thérèse Urvoy, (professeur d’islamologie à l’Institut catholique de Toulouse), Me Pierre-Marie Bonneau (avocat au barreau de Toulouse), Louis Chagnon (professeur d’Histoire), Jeanne Smits (journaliste), ou encore le père Marc (Prieur du monastère Sainte Marie de la Garde).
?

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • A Ch L.
    18 juillet 2011 à 15:00 |

    Grand stand de livres proposé pendant toute la durée de l’Université d’été, dédicaces, par la

    Librairie Saint-Jacmes
    au pied de la Grosse Cloche
    55 rue Saint James
    33000 Bordeaux.

  • goubault de Brugiere
    31 juillet 2011 à 14:22 |

    avec retard, je souhaite m’inscrire au camp d’Eté. une manière de renouer avec le Bd St germain, déserté depuis mon départ vers Saumur et la Loire. bien amicalement