Constance Delmas (Oui à la Vie) : « Nous voulons défendre la Vie sous toutes ses formes »

Publié le 15 février 2012 dans Actualités, Agenda, Politique

Constance Delmas (Oui à la Vie) : « Nous voulons défendre la Vie sous toutes ses formes »

Le 24 mars prochain, l’association Oui à la Vie organise sa 4ème marche consécutive pour la Vie et la famille à Bordeaux. Jeune mère de famille, Constance Delmas, a bien voulu répondre à nos questions au nom de l’association.  

Infos Bordeaux : Vous organisez le 24 mars prochain une marche pour la Vie et la Famille. Quel est le but de ce type de marche ?

Constance Delmas : L’association que nous avons créée en 2009 a pour but la défense et la promotion de la vie sous toutes ses formes. Les motifs ayant poussé à sa création reposent sur un constat : le caractère sacré de la vie et le rôle irremplaçable de la famille ne sont plus considérés comme des valeurs essentielles de la société.  Pour sensibiliser la société, à travers les médias, il est nécessaire d’organiser un évènement médiatique, qui rassemble de très nombreuses personnes, avec un message fort. Cette marche est un signe de la solidarité entre les générations.

La hiérarchie catholique semble de plus en plus réceptive à votre démarche. Qu’en est-il de l’archevêque de Bordeaux ?

Deux villes organisent en France de telles marches : Paris et Bordeaux. Si les évêques français ont été un peu sur la réserve au départ, ceux-ci soutiennent maintenant ces projets. L’année dernière, notre comité de soutien comptait notamment Monseigneur Ricard  (archevêque de Bordeaux), Monseigneur Hubert Herbreteau (évêque d’Agen) ou encore Monseigneur Aillet (évêque de Bayonne).

 Après des années de confidentialité, pourquoi les  Pro-Vie veulent-ils se faire entendre ?

Nous sommes dans une société où la place de l’humain est sans cesse rejetée ou minorée. Cette société individualiste, qui ne prend en compte que le profit, ne s’intéresse pas aux plus faibles, que ce soit les enfants à naître, les handicapés ou les personnes âgées. Il est du devoir de tous ceux qui sont préoccupés par la dignité humaine, notamment les Pro-Vie, de se faire entendre. La confidentialité était aussi due aux générations précédentes qui ont souvent caché leurs convictions. La jeune génération n’a pas de complexes et veut affirmer au grand jour, dans la joie et la détermination, les valeurs qui lui sont chères.

 Que reprochez-vous à la loi IVG de 1975 ?

D’avoir échoué. Comme le reconnaissait Simone Veil à l’époque, elle devait répondre à un double drame : drame pour la mère, drame pour l’enfant. Quant une loi a échoué, soit on se contente, avec fatalisme, de cet échec, soit on réfléchit aux moyens à mettre en œuvre pour y remédier. C’est ce que nous tentons de faire.

De très nombreux jeunes participent à votre marche. La jeune génération est-elle plus sensible à cette thématique que ses ainés ?

Oui, c’est un des enseignements majeurs de ces grandes manifestations en faveur de la vie : les participants sont extrêmement jeunes, les 15-25 ans étant très largement représentés. C’est le signe que cette génération, qui est née et a grandi dans une société où les termes de malthusianisme, d’avortement, d’euthanasie, de droit à mourir, de rationnement des soins, de surpopulation ou de vieux qui coûtent chers à la Sécurité sociale, sont sans cesse mis en avant, fait une over-dose de cette sous-culture de mort.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • […] consécutive pour la Vie et la famille à Bordeaux. Membred e l’association, Constance Delmas a répondu à Infos Bordeaux. […]

  • Naif
    16 février 2012 à 09:23 |

    Existe t-il une diversité sociologique parmi les participants à cette manifestation ?

    • PROMPT'O
      16 février 2012 à 15:49 |

      Religieuse je ne pense pas, la plupart des participants étant catholiques.

      Sociologique très certainement, la définition même d’une paroisse (paroika en grec si mes souvenirs de cette matière sont bons) étant de rassembler des gens de tous horizons et de toutes origines.

      Mais si vous avez un mémoire à rédiger sur cette question le mieux est de s’y rendre non ?

    • Koopa Troopa
      17 février 2012 à 14:44 |

      Evidemment.

      • Naif
        17 février 2012 à 17:15 |

        Paroisse du grec paroikia, « séjour dans un pays étranger » et en matière d’étrangers…
        J’ai visionné plusieurs fois les films sur le site web de l’association « oui à la vie » : il m’a semblé y trouver des ressemblances vestimentaires, le port de certaines marques, des coupes de cheveux stylés… des plan de coupes montrent des personne de type africain. Combien étaient-ils en réalité ?

        Ceci ne me donne nullement envie de me rendre dans une manifestation à connotation communautariste dont la finalité utilitaire me parait très limitée pour aider à mieux vivre ou vivre plus longtemps dans de bonnes conditions.

        Je suis catholique, j’aime la vie mais je préfère la défendre par exemple par la lutte contre les addictions qui tuent. Allez-vous défiler un jour, dans l’agglomération, là où se négocie la drogue qui tue afin de sensibiliser l’opinion public sur ce fléau ?

        Par ailleurs, je préfère aider financièrement la recherche scientifique contre des maladies graves : cancer, alzheimer, parkinson, SIDA, tabagisme chez les jeunes, la santé des pauvres…
        *Les dons de vos membres, ou de votre association seront reçus avec une grande joie par les organismes de recherches privés ou publics ou bien par les associations de malades…
        Alors : Oui à la vie !

        • Koopa Troopa
          17 février 2012 à 22:34 |

          Toi, tu n’as jamais du aller à une manif de la CGT…

  • David
    16 février 2012 à 12:08 |

    Article très instructif dans Libération ce matin sur les IVG touchant les mineures : http://www.liberation.fr/societe/01012390266-le-nombre-d-ivg-toujours-en-hausse-chez-les-mineures-faute-de-prevention

  • David
    12 mars 2012 à 14:33 |

    Marrant, les écologistes, si ils étaient sincères devraient être opposés à l’avortement ! Mais voici ce qu’ils écrivent à propos de la marche pour la Vie :  » Cette année, ils ne doivent pas marcher, cette journée doit être celle de la défense du libre choix ».
    Écologistes au fascistes ?