« De l’urgence d’être réactionnaire » : Ivan Rioufol à Bordeaux le 09 Mars

Publié le 21 février 2012 dans Actualités, Agenda, Culture

« De l’urgence d’être réactionnaire » : Ivan Rioufol à Bordeaux le 09 Mars

Journaliste au Figaro et chroniqueur dans de nombreuses émissions, Ivan Rioufol est catalogué parmi les « journalistes réactionnaires », à l’instar d’Elisabeth Lévy, Eric Zemmour ou encore Robert Ménard.

Si cette étiquette pouvait paraître infamante il y a quelques années, ces célèbres figures médiatiques assument désormais leur positionnement. Comme le confie Eric Zemmour : « Je suis réactionnaire, parce que je réagis à l’ordre dominant ». Grâce à leur ténacité, leur clairvoyance et leur insolence vis-à-vis du politiquement correct, ces réacs ont acquis une forte popularité au sein du public.

A l’occasion de la sortie de son dernier libre « De l’urgence d’être réactionnaire », Ivan Rioufol sera à Bordeaux le vendredi 09 Mars (18h à la librairie Mollat). Celui qui déjà en 2007 dénonçait « la fracture identitaire » veut décomplexer les français, et dénonce l’aveuglement de la classe dirigeante : « Les dirigeants se montrent incapables de s’extraire seuls du politiquement correct qui empêche de nommer les choses et qui confond progrès et fuite en avant. L’islam le plus radical est, en France, le principal bénéficiaire de cet aveuglement. La France indignée, qui fulmine sur le Web, enjoint les élites de se réveiller avant qu’il ne soit trop tard ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Celtibère
    21 février 2012 à 20:11 |

    « Dieu se rit de ceux qui déplorent les conséquences des causes qu’ils chérissent » disait Bossuet, et c’est un peu le cas avec l’ami Rioufol qui, s’il a le courage de dénoncer les ravages du politiquement correct n’en continue pas moins à soutenir l’ultra libéralisme européen et son champion, monsieur Sarkozy. Pourtant c’est bien dans ce libéralisme poussé à l’extrême qu’il faut chercher les causes de l’immigration de masse, de l’individualisme forcené, du consumérisme érigé en religion, du communautarisme, de la régression sociale, de la baisse affolante du niveau scolaire et autres catastrophes à venir. Il arrive un moment ou face à ce constat affligeant de l’état de la nation, il faut peut-être remettre en question ses convictions idéologiques.Moi je l’ai fait.

  • 1 mars 2012 à 10:42 |

    Un livre dans le vent… et qui sera emporté par la première bise….

    Faire un constat si percutant , en restant dans le système !
    Un grand frisson …! et puis rien !

    La lecture n’est cependant pas inutile… à ceux – nouveaux modernes, ou pas-, qui ne voudraient pas recommencer cette erreur tactique !

    Sur Livres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/p5841-ivan_rioufol_de_urgence_etre_reactionnaire.html

  • Marie-Aude
    8 mars 2012 à 11:48 |

    Excellent article de Rioufol sur son blog, concernant l’immigration : http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2012/03/a-quoi-sert-limmigration.html