Le Bloc identitaire inaugure une « maison de l’identité »

Publié le 15 janvier 2012 dans Actualités, Agenda, Politique

Le Bloc identitaire inaugure une « maison de l’identité »

Dans un communiqué de presse, le Bloc identitaire a annoncé l’inauguration prochaine d’une « maison de l’identité », qui aura lieu le 28 janvier prochain, en présence du responsable de ce mouvement, Fabrice Robert.

Situé en centre-ville, ce local qui a pour nom « l’Echoppe », comprendra une bibliothèque, une salle de conférence, un cinéclub, ainsi qu’un bar associatif. Pour le mouvement bien connu à Bordeaux pour sa lutte contre l’islam politique, « cet espace alternatif, véritable lieu de vie, aura pour vocation la promotion de nos cultures à travers différents services et activités ».

Quelques protestataires marginaux n’auront pas mis longtemps à se faire entendre. Dans un tract distribué samedi matin sur le marché des Capucins, ils appellent à « manifester contre l’ouverture du local du Bloc identitaire » le 21 janvier prochain.

bloc-identitaire-apercu-anti-02

Addendum du 16/01/2012 : Affiche des « antifa »

Addendum du 24/01/2012 : Invitation du Bloc identitaire

bloc-identitaire-tract-ouverture

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :

Les réactions sont terminées

  • Marc
    15 janvier 2012 à 10:07 |

    Pour ceux qui sont intéressés, Enquête Exclusive diffuse sur M6 ce soir une émission sur le Bloc identitaire : http://www.m6.fr/emission-enquete_exclusive/

  • Castel
    15 janvier 2012 à 12:00 |

    Pour manifester il faut une autorisation préfectorale pour éviter les troubles à l’ordre public OUI NON ??????????

    Qui donc sont ces gens qui veulent interdire une asso de s’installer à Bordeaux ??????

    Quel est le lien entre racisme, islam et homosexualité ?????

    • herbien
      15 janvier 2012 à 15:07 |

      @ castel
      le lien, c’est toi !

      • castel
        17 janvier 2012 à 12:58 |

        excuser le retard je viens juste de voir votre commentaire.
        Vous devez faire une erreur car je ne suis pas raciste , ni musulman ou homosexuel.
        Juste un simple électeur comme tous les Francais.

  • […] – 16h15 BORDEAUX (via Info Bordeaux) — Dans un communiqué de presse, le Bloc Identitaire Aquitaine a annoncé l’inauguration […]

  • jano
    16 janvier 2012 à 16:07 |

    Pour info, où cela doit-il se tenir? J’aimerai y être.
    Merci.

    • Marc
      16 janvier 2012 à 16:13 |

      On se retrouve 7 rue du Muguet à 20h30 🙂

    • 16 janvier 2012 à 18:36 |

      Tu vas sur le site,
      tu t’inscris avec tes coordonnées, et on t’envoie un coursier avec l’invitation
      😉

  • maury
    16 janvier 2012 à 19:47 |

    Concernant notre identité menacée:
    L’Union européenne : la prison des peuples européens – Par Michel Geoffroy
    Réactions (2)
    L’Union européenne : la prison des peuples européens – Par Michel Geoffroy
    1

    L’Union européenne était autrefois un espoir pour les jeunes Européens. Mais cet espoir reposait sur un malentendu.

    Pour beaucoup d’Européens il s’agissait du rêve d’un continent unifié, « de l’Atlantique à l’Oural », libéré du communisme comme de l’atlantisme, débarrassé des querelles nationales, mais aussi indépendant et prospère : une Europe solidaire et puissante, ouverte sur le monde. Au moment du lancement de l’euro, certains y croyaient encore.

    Mais ce rêve a fait long feu. L’idée européenne a tourné au cauchemar. La construction européenne que promeut l’oligarchie, consiste justement à déconstruire la puissance et l’identité des Européens : l’Union européenne se construit désormais contre les Européens. Ceux ci n’auront bientôt plus d’alternative que la révolte.
    Le cauchemar européen

    Car la chute du communisme soviétique, qui était une bonne nouvelle en soi, n’a pas fait avancer l’Europe dans le sens de la puissance et de l’indépendance. Au contraire, l’idée européenne a régressé.

    L’atlantisme s’est renforcé : l’Europe n’est plus conçue que comme un espace libre-échangiste, aux frontières floues et qui ne se définirait que par une adhésion à ses prétendues valeurs, auxquelles tous les peuples pourraient donc finir par se rattacher, au moins sur le pourtour de la méditerranée. Dans cette Europe là, la préférence communautaire qui figurait à l’origine du marché commun, est devenue un délit.

    L’Union européenne, grenouille qui veut devenir bœuf à 27, à 28 ou au-delà , est restée un nain politique, une soft power dans l’orbite du grand frère américain et cela, conformément aux intérêts de ce dernier.

    Contrairement à ce que prétend la propagande de l’oligarchie, l’Union européenne ne protège plus personne, sinon les riches et les allogènes.

    Il n’y a pas de défense européenne, on se remet en tout à l’OTAN, c’est-à-dire à une organisation dirigée par les Etats-Unis. L’alignement atlantiste de la France conduit par Nicolas Sarkozy et la réduction continue des budgets militaires sur le continent, ont détruit tout espoir de construire une Europe indépendante tant au plan diplomatique que militaire.

    Les Yankees ont gagné !

    Les frontières de l’union, économiques ou autres, sont des passoires qui ne nous protègent pas. L’euro surévalué nuit à la croissance et à l’emploi des Européens ; en outre, il ne peut survivre qu’en limitant toujours plus la souveraineté budgétaire et financière des Etats, voire la souveraineté politique comme l’a montré la façon dont la gouvernance européenne veut traiter la question des dettes souveraines des Etats membres.
    Les Européens minoritaires en Europe ?

    Rome n’est plus dans Rome. A Bruxelles, épicentre du cauchemar européen, 30% de la population est désormais musulmane : tout un symbole !

    Les flux migratoires à destination de l’Europe occidentale et de la France en particulier ne cessent pas et sont en train d’initier un mouvement de changement de population.

    Toute tentative, même modeste, de réguler plus fortement les entrées, se heurte aux décisions des juges européens et aux pressions continues du patronat et des associations. L’immigration n’est donc nullement choisie, mais en réalité imposée aux peuples européens, qui doivent au surplus se plier de plus en plus aux mœurs exotiques des nouveaux arrivants.

    Car l’oligarchie nous explique maintenant que pour ne pas heurter la sensibilité de leurs hôtes si généreux, il faut que les Européens mettent en veilleuse leurs convictions : par exemple ne plus fêter Noël (on dit « bonne fin d’année » en novlangue), ne pas décorer de sapins, ne pas manger de porc, accepter les femmes voilées, les crimes d’honneur, les mosquées et les lieux de prière, ne pas caricaturer Mahomet etc. Bref renier notre histoire et nos origines chrétiennes, qui ne figurent d’ailleurs plus dans les valeurs de l’union européenne.

    Il suffit de se promener dans les rues de nos villes pour se rendre compte que l’immigration, notamment africaine, s’installe partout. Or plus le nombre de personnes d’origine immigrée augmente, plus elles ont tendance à se regrouper en communautés : c’est une loi de la nature. L’assimilation fonctionne donc en proportion inverse du nombre de personnes à assimiler.

    La constitution de communautés d’origine étrangère est lourde de conséquences pour la paix civile comme le démontrent d’ores et déjà les émeutes ethniques que les pays européens connaissent tour à tour et qui se ressemblent toutes dans leur déroulement puisque leur cause est identique.

    Avec sa politique migratoire démente, l’oligarchie de l’Union européenne a donc recréé en Europe un problème des minorités qui avait pourtant déjà empoisonné la première moitié de notre XXe siècle et qui avait par deux fois conduit à la guerre. Comme si cela ne suffisait pas, l’oligarchie y a ajouté au surplus un problème religieux –celui de l’Islam- et un problème noir.
    La prison des peuples européens

    L’Union européenne ressemble chaque jour un peu plus à l’Empire autrichien vieillissant, que l’on surnommait la prison des peuples : une juxtaposition de communautés et de « minorités » rivales, imbriquées les unes dans les autres, sous la domination d’une administration tatillonne et d’une aristocratie cosmopolite. Mais l’Empire autrichien a duré plusieurs siècles. Le machin de Bruxelles, comme disait avec mépris le général De Gaulle, n’aura sûrement pas cette longévité !

    Car l’Union européenne se présente aujourd’hui aux peuples européens sous le seul visage du fardeau et de la contrainte : toujours plus de règles, de normes, de jugements, de prélèvements, de sanctions, de boycottages contre les gouvernements, les peuples et les nations, et toujours plus de privilèges pour les allogènes.

    Ainsi cette Europe s’est construite en passant outre à la volonté des peuples européens, en foulant aux pieds cette démocratie que l’on se targue pourtant d’incarner et que l’on a voulu imposer par les armes aux Libyens et sans doute demain aux Syriens. Son fondateur, le Français Jean Monnet ne s’est d’ailleurs jamais présenté à une seule élection.

    Quand un pays vote mal, on le fait revoter : comme en Irlande. Quand les peuples refusent de ratifier la constitution européenne, on leur impose le traité de Lisbonne via les parlements. Quand un premier ministre grec envisage de soumettre à référendum le plan de rigueur imposé par la zone euro, on menace de lui supprimer toute aide économique. Quand le gouvernement hongrois issu des urnes révise les pouvoirs de la banque centrale, on le menace de sanctions.

    L’Union européenne est une construction oligarchique qui tient les peuples européens en suspicion. Comme le déclarait significativement un ministre du nouveau gouvernement italien, « le populisme est l’un des principaux ennemis aujourd’hui en Europe » (Les Echos du 9 janvier 2012) ; ennemi, vous avez bien lu : cette oligarchie considère son propre peuple comme un ennemi !
    Le moulag

    L’Union européenne est un tyran mou, mais ombrageux, d’autant plus redoutable qu’il est sans visage. Nous vivons dans une sorte de goulag mou, sans barbelés, avec des supermarchés et des chômeurs. Mais nous sommes aussi soumis à une police de la pensée, chaque jour plus intolérante.

    Ce n’est plus un ectoplasme comme dans les années 60 : c’est malheureusement devenu une métastase, qui risque de tuer l’Europe.

    Car les prétendues valeurs européennes sont en réalité mortelles pour ceux qui y croient.

    Ainsi ces valeurs nous recommandent d’accueillir toujours plus d’immigrés, d’ouvrir toutes grandes nos frontières aux marchandises et aux hommes étrangers. Elles nous imposent de ne discriminer personne, sauf les Européens ! On a découvert à propos de la Hongrie que l’indépendance de la Banque centrale était aussi une valeur : la finance libre et les Européens asservis aux impôts et aux dettes : voilà le vrai programme de l’oligarchie!

    L’Union européenne n’offre en outre qu’une seule option : se soumettre à ses diktats ou bien se trouver exclu, sanctionné, ou privé de ses droits de vote (comme dans les futurs traités européens souhaités par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy en cas de dérive budgétaire), mais sans avoir le droit de se retirer… Hier les Autrichiens étaient coupables de déviance politique pour avoir introduit au gouvernement le FPÖ ; puis les grecs ont été coupables de déviance budgétaire. Aujourd’hui on diabolise les Hongrois coupables sur les deux plans. A qui le tour demain ?

    Tant que la prospérité était tant bien que mal assurée, on pouvait le tolérer. Mais à l’heure de la récession, le caractère insupportable de la contrainte européenne apparaît de plus en plus.
    De la récession à la sécession ?

    La situation de l’Europe n’est pas sans rappeler malheureusement celle qui a conduit à la guerre civile américaine au XIXe siècle.

    Derrière le pathos de l’antiesclavagisme, cette guerre civile a en effet opposé les Etats du Sud –c’est-à-dire pour l’essentiel les Etats fondateurs des Etats-Unis qui étaient libres, échangistes car dénués d’industrie– aux Etats du Nord qui étaient protectionnistes et industriels. Les Etats du Nord entendaient imposer leurs tarifs douaniers au Sud agricole qui était importateur net, et cela, tout en lui déniant le droit de se retirer de l’Union. Une situation intenable pour les sudistes (qualifiés de rebelles par les Etats du Nord) qui n’avaient alors plus d’autre choix que la sécession, et bientôt celui de défendre leurs droits par les armes.

    Comme au temps d’Abraham Lincoln aujourd’hui en Europe un front sépare de plus en plus profondément les libre-échangistes de ceux qui veulent protéger leur économie, leurs emplois, leur identité et leur culture. Ces derniers sont aussi des rebelles -on dit populistes de nos jours- aux yeux de l’oligarchie libre-échangiste et des entreprises transnationales.

    Comme au temps d’Abraham Lincoln, l’Union européenne est devenue un carcan : elle ne conçoit pas qu’on puisse souhaiter la quitter pour retrouver sa souveraineté.

    Comme au temps d’Abraham Lincoln, l’immigration a pris la place de l’esclavage pour servir de justification morale aux intérêts économiques les plus sordides. Elle pourrait aussi servir demain de prétexte à des mesures violentes à l’encontre des peuples rebelles. N’a-t-on pas fait la guerre à la Serbie pour lui imposer la partition ethnique du Kosovo, au mépris de tous les principes du droit européen ?

    Comme au temps d’Abraham Lincoln, enfin, les peuples n’ont plus que leur courage et leur détermination à opposer à ceux qui violent leurs droits.

    Michel Geoffroy
    Source : Polémia.

  • 16 janvier 2012 à 20:11 |

    Ce qui est fou, c’est que Bordeaux est une très belle ville ou tout le monde se côtoie dans la joie et la bonne humeur.
    Vous aurez beau en dire ce que vous voulez, il n’y a AUCUN problème avec les musulmans et encore moins avec une soi-disant islamisation de la ville. J’en veux pour preuve quelque chose de très simple et facilement vérifiable : il n’y a AUCUNE mosquée à Bordeaux, simplement des salles de prières. Et je ne vois absolument pas en quoi cela peut vous déranger.
    Et quand bien même il s’en construit quelques-unes dans des communes environnantes, là encore, je ne vois pas ou est le soucis si les gens ont un lieu de culte. A ce que je sache, vous ne partez pas en croisade contre la (ou les) synagogues de Bordeaux…

    Bref, tout ça pour dire que ce local n’a pas lieu d’être, ni dans le fond, ni dans la forme.
    Bordeaux est et restera une ville tranquille dans laquelle l’extrémisme sous quelque forme qu’il soit n’y est pas le bienvenue.

    De plus, j’ai pu lire dans les commentaires des allusions à l’athénée libertaire, et je trouve qu’on peut bien voir ici le manque de « courage » de ceux qui s’en prennent à cet endroit, car vous savez très bien que c’est un lieu tenu et fréquenté par des gens tout à fait bon esprits et « inoffensifs » si j’ose m’exprimer ainsi. Il est bien évidemment beaucoup plus facile de vous en prendre en eux qui sont, rappelons-le qu’une toute petite partie des bordelais CONTRE le bloc identitaire, que d’aller véritablement au contact des adversaires ayant du répondant…

    Et enfin, concernant la dernière image censée représenter l’affiche des antifas bordelais, il est tout à fait clair qu’il s’agit soit d’une invention de votre part (mais je ne pense pas), soit d’une affiche créée en marge par des gens agissant pour leur compte sans être organisés. C’est l’absence de source concernant cette image qui me fait penser ça…

    En tout cas, je ne sais pas si il fera bon de se promener vers ce fameux local identitaire…

    • 17 janvier 2012 à 05:49 |

      « Tout le monde se cotoie dans la joie et la bonne humeur » C’est normal vous devez vivre dans l’ile aux enfants. Je suis d’accord avec vous, il n’y a aucun problème avec les musulmans…dès le moment ou vous ne critiquez pas leur « prophète », respectez le ramadan, bref il n’y a aucun problème avec les musulmans si vous êtes SOUMIS!.

      Personne ne nous empêchera de lutter pour nos idées, ni les islamogauchistes ni les bobos soumis ni les fonctionnaires de la pensée unique.
      D’ailleurs, c’est marrant comme tous ceux de votre bord utilisent des arguments pour la défense des musulmans, mais refusent de les utiliser en faveur des catholiques ou contre la christianophobie.

      Quand à l’Athenée libertaire, c’est juste un lieu ou se réunissent des anarchistes, cocos, bobos et crasseux en tous genres qui veulent nous combattre, donc nous nous contentons de signaler aux individus qui voudraient bafouer notre droit à l’expression que nous ne sommes pas un club de danse et qu’effectivement, pour eux « il ne fera pas bon de se promener vers ce fameux local identitaire »…
      Bon, j’ai assez perdu de temps à vous répondre..

      ps:la source des défenseurs de la libeté d’opinion: http://www.actioncontrelefascisme.com/article-21-janvier-a-14-h-30-bordeaux-97230790.html
      tiens un autre: http://alternativelibertaire33.over-blog.com/categorie-10808558.html

      • Rasoir
        17 janvier 2012 à 10:01 |

        C’est bien ce que je disais concernant les 1er lien. Il s’agit d’un blog national dont la fameuse affiche n’a manifestement pas été faite par des gens de Bordeaux.
        L’affiche présente sur le second lien me parait plus « officielle » déjà.

        Il ne s’agit nullement d’être soumis à qui que se soit, et lorsque vous parlez d’un « monde de bisounours », je serais tout de même curieux de savoir à quel faits divers graves mettant en cause un prétendu « racisme anti-blanc » s’étant déroulés à Bordeaux vous faites allusion…

        La question n’est pas de vous empêcher de lutter pour vos idées, mais plutôt de lutter contre la banalisation de vos idées et du danger qu’elles représentent sur le long terme.

        En ce qui concerne la défense des musulmans et non celles des catholiques, il y a quelque chose de très simple là dedans je pense : c’est que la majorité des gens ont grandi avec le catholicisme. Il est donc plus évident de parler à juste titre d’une religion que l’on connait que de faire comme vous et de nous exprimer au sujet d’une religion que l’on ne connait pas.
        A partir de là, si de plus en plus de jeunes se sentent proches de l’islam et qu’à contrario de moins en moins de jeunes se sentent proches du catholicisme, je ne vois pas ce que nous pouvons y faire.

        De la même manière, ce que je trouve pour ma part assez rigolo, c’est que vous vous outrez lorsque l’on parle des catholiques intégristes, mais que vous-même vous ne vous gênez pas pour faire un amalgame « islam/terroristes ».

        Personne ne vous empêche de manger du poisson le vendredi, d’aller à la messe le dimanche, de vous faire des repas arrosé de pinard en mangeant du saucisson… Donc pourquoi vouloir vous en prendre à tout prix aux gens qui par préceptes religieux n’ont pas le même mode de vie que vous?

        Alors oui, effectivement, il y a des contre-manifs lors de défilés « oui à la vie » ou de prières (sur l’espace public) en faveur des bébés avortés, mais bizarrement à Bordeaux, il n’y a pas de prières musulmanes dans les rues, ni même de fast-food entièrement halal, donc de ce fait, nul besoin de manifester contre!

        Peut-être que si vous aviez déjà mis les pieds au marché des capucins ou au marché de St Michel certains matins, vous comprendriez un peu plus le bon esprit d’un quartier dit « populaire ». Ayant habité rue Camille Sauvageau, je n’ai JAMAIS eu aucun problème de quelque ordre que se soit là bas!

        Et enfin, concernant l’athénée libertaire, il semblerait que vous ne sachiez là encore pas trop de quoi vous parlez. Outre des débats, projections et conférences sur certains thèmes propres à la liberté et au respect, nous pouvons régulièrement assister à des concerts de groupes de toutes nationalités et de tout style dans la bonne humeur générale.
        Il n’y a pas souvent de « crasseux » ni de « cocos » et encore moins de « bobos », je peux vous l’assurer!

        • castel
          17 janvier 2012 à 12:51 |

          Trés habile le louvoiement et la minimisation des faits avec mauvaise foi.

          « racisme anti-blanc »
          Ni vrai ni faux puisque nous attendons pour la première fois le rendu de justice le 25 janvier sur ce sujet.

          Bordeaux.
          La réduction de l’islam à notre ville est contrefait, l’islam est présent massivement à Bordeaux comme partout ailleurs.
          La concentration est moins voyante qu’ailleurs mais elle est trés active dans son prosélytisme et ses projets de construction de mosquées dans bordeaux et la CUB, il n’y a que votre mauvaise foi qui refuse de l’admettre.

          catholiques intégristes et islam/terroristes
          °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
          Belle tentative de comparaison
          Entre des prêtres qui veulent dire la messe en latin et des musulmans qui posent des bombes dans les églises.
          Rasoir la ficelle est un peu grosse ou je me trompe.

          Faire des repas arrosé de pinard en mangeant du saucisson…
          °°°°°°°°°°°°°°°°
          Cette remarque vous identifie sans erreur possible.

          ll n’y a pas souvent de « crasseux » ni de « cocos » et encore moins de « bobos »
          °°°°°°°°°°°°°°
          Mais il y en a quand même suivant votre écrit donc El Zid n’a pas tort dans le fond.

          Je peux vous l’assurer
          °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
          Quelle valeur peut on donner à votre parole alors que vous utiliser la désinformation comme axe de rédaction.

          • Rasoir
            17 janvier 2012 à 14:08 |

            Dur dur de devoir répéter invariablement les même choses…
            Vous me parlez de « désinformation », mais vous sélectionnez des parties particulières de mes phrases, sorties de leur contexte, n’est ce pas là aussi de la désinformation?

            A titre informatif, pouvez-vous m’indiquer combien de musulmans ont posé des bombes dans les églises de Bordeaux… non, j’avoue c’est un peu trop facile, donc je rectifie :
            Pouvez-vous m’indiquer combien de musulmans ont posé des bombes des des églises en FRANCE?

            Je ne dis pas que l’islam n’est pas présent à Bordeaux, par contre, je dis que nous sommes loin de votre délire d’invasion sournoise. Et je répète que je ne vois pas en quoi ça vous dérange qu’il y ait des boucheries halal. (Je précise que je suis végétarien, donc que pour moi, n’importe quelle bonne boucherie est une boucherie fermée!).

            Croyez-vous véritablement que les français ont attendu le bloc identitaire pour faire des repas avec du porc et en buvant du vin?
            Vous êtes marrant!

            Franchement, je m’attendais à une argumentation nettement plus solide que 3 pauvres citations censées représenter ce que j’ai dit, sorties de leur contexte…

            Enfin bon, ça ne va pas m’empêcher de dormir…

            Et enfin, pour en revenir à l’athénée libertaire, je me mets à votre place et je comprends qu’il soit frustrant que tout le circuit musical indépendant vous soit fermé à cause de vos opinions…
            J’ai bien dit « indépendant », il ne fait nul doute que nous avons dû nous croiser au concert des cranberries ou aux spectacles de Dieudonné, mais nous n’y étions pas pour les même raisons je pense…

            Bref, la culture alternative bordelaise ne comprend pas que des « crasseux » et autres trucs du genre. Si ça vous rassure de vous le dire, grand bien vous en fasse!

          • castel
            17 janvier 2012 à 17:05 |

            Enfin bon, ça ne va pas m’empêcher de dormir…
            °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
            Ce duel séméntique est stérile, je le consois et de nous deux vous êtes certainement le plus « intelligent » et le plus pragmatique.
            J’ai plus de chance de finir en prison,ruiné ou dans un maquis que vous qui serait appeler à me chasser pour avoir fait le bon choix en soumission et collaboration avec l’envahisseur et l’état.
            Mais j’ai des idéaux et j’en suis fier.

            Pouvez-vous m’indiquer combien de musulmans ont posé des bombes des des églises en FRANCE?
            °°°°°°°°°°
            Aucune
            Mais je suis rassuré que vous sachiez qu’ils en posent ailleurs donc vous êtes vigilant quand même.
            vous n’êtes pas tout à fait perdu.
            Hitler aussi était végétarien.

          • Rasoir
            18 janvier 2012 à 20:09 |

            Vous avez des idéaux, de mon côté, j’ai des valeurs, et j’en suis fier aussi.

            Oui, je sais pertinemment que des églises et des chrétiens sont victimes d’attentats dans d’autres pays.
            Ce qui ne doit par contre pas vous empêcher de vous pencher sur les « chrétiens » du Nigéria qui brûlent vivants des enfants qu’ils accusent d’être des sorcier(e)s… (je vous épargne les liens vers les vidéos de ces atrocités innommables).

          • Nathalie
            18 janvier 2012 à 22:48 |

            Ha ? Les chrétiens brûlent des petits enfants ? et puis quoi encore ? Ils les mangent aussi quand ils sont bien rôtis ? Ils empoisonnent les puits aussi, et quoi encore ?
            Vous vous moquez de nous.
            Par contre, je peux mettre en ligne une photo où on voit, au même Nigéria des cadavres alignés de chrétiens brûlés vifs par les musulmans de ce pays.

          • Rasoir
            19 janvier 2012 à 17:08 |

            Nathalie, je vous avais effectivement donné le lien pour vous prouver ma bonne foi, mais « infos Bordeaux » en a décidé autrement en décidant de ne pas publier mon commentaire…

          • JOSEPH
            29 janvier 2012 à 20:26 |

            tiens je voudrais bien voir cette vidéo !Pas la peine de me l’épargner , montrez , montrez !!!
            Parceque moi j’ai vu les photos des Chrétiens nigérins , plutôt les restes des corps calcinés de ces chrétiens martyrisés par des musulmans !

          • maury
            18 janvier 2012 à 16:10 |

            Le gentil imam Obrou un disciple des frères musulmans,vous savez ceux là même qui prêchent la charia,persécutent les chrétiens dans les pays où la religion de paix et d’amour se manifeste,n’est il pas à Bordeaux celui là????Non c’est fini toute cette comédie coranique !!Le peuple français va se réveiller et bouter hors de France ceux qui le menacent et menacent leur identité et leur liberté

            > > Libres propos de Maître Gilbert Collard (avocat)
            > >
            > >
            > > « Je n’ai aucun sentiment à l’égard de l’islam. Je m’en fous radicalement.
            > > Tant qu’il reste dans ses terres.
            Mais chez moi, dans ma patrie, dans mon pays, je n’en veux pas.
            > > Un point c’est tout.
            Je suis islamo-négatif.
            > > Je nie le droit de l’islam à prospérer en France.
            > > Je nie que l’islam soit une religion.
            C’est un totalitarisme comme l’indique son nom qui signifie « soumission »et, comme tel, il est du droit de tout homme libre de s’y opposer de toutes ses forces et par tous les moyens y compris légaux ».
            > > Je nie que l’islam ait rien de commun avec la civilisation européenne et encore moins avec la civilisation française.
            Il lui est en tous points étranger.
            Par son caractère, ses croyances, ses rites, ses observances, ses mœurs.
            > > Je nie que l’islam ait jamais rien apporté à la France.
            Aucun chef-d’œuvre littéraire, musical, architectural, pictural ou sculptural.
            > > Rien.
            Pas un écrivain n’a publié « Le génie de l’islam ».
            Nulle mosquée ne s’élève comparable à Chartres.
            > > On attend encore un Francis Poulenc musulman.
            On chercherait en vain, et pour cause, un Real del Sarte islamiste.
            > > Je nie que l’islam appartienne au patrimoine de la France.
            Il n’a rien laissé, rien créé, rien fait pour la France.
            > > Aucune œuvre d’art, on l’a vu.
            > > Aucune œuvre de charité non plus.
            Pas un hôpital, pas un hospice, pas un orphelinat, pas une association caritative.
            Où sont les « petits frères des pauvres » qui appliqueraient en France ce « quatrième piller de l’islam »: la Zakkat. (En français: l’aumône que l’on traduit abusivement par la Charité)?
            > > Jamais la France n’a été aussi gravement malade.
            > > Infecté par le sida de la « collaboration », cette maladie auto-immune qui détruit toutes les défenses naturelles de la civilisation française, notre pays est devenu islamo-positif.
            > > Sa survie est désormais entre les seules mains des islamo-résistants.
            > > En avant !  »
            > > Maître COLLARD
            > >
            > >
            Faire suivre de toute urgence, la survie du peuple français dépend de nous.

          • Stross
            18 janvier 2012 à 16:35 |

            Je ne sais pas si Gilles Collard est le mieux placé pour tenir ce genre de discours. Son appartenance déclarée à la franc maçonnerie peut laisser perplexe quand à ses véritables motivations.

          • Robert
            18 janvier 2012 à 22:55 |

            je conseille à rasoir de lire la charte des nations unies pour la defense des peuples autochtones en remplaçant « autochtone » pat
            « français de souche », le resultat est trés amusant….
            Rasoir tient le discours classique du bobo bisounours, qui sera d’ailleurs malgré sa soumission une des premières victimes de l’islamisation qu’il ne veut pas voir. Je lui rappelerai ce que disait Jaques Ellul, bordelais connu et non catalogué dans les extremistes : »Non à l’intronisation de l’Islam en France,
            Article de Jacques Ellul, revue Reforme Juillet 1989

            « Ce n’est pas une marque d’intolérance religieuse : je dirais « oui », aisément, au bouddhisme, au brahmanisme, à l’animisme…, mais l’islam, c’est autre chose. C’est la seule religion au monde qui prétende imposer par la violence sa foi au monde entier.
            Je sais qu’aussitôt on me répondra :  » Le christianisme aussi !  »
            Et l’on citera les croisades, les conquistadors, les Saxons de Charlemagne, etc. Eh bien il y a une différence radicale.
            Lorsque les chrétiens agissaient par la violence et convertissaient par force, ils allaient à l’inverse de toute la Bible, et particulièrement des Evangiles. Ils faisaient le contraire des commandements de Jésus, alors que lorsque les musulmans conquièrent par la guerre des peuples qu’ils contraignent à l’Islam sous peine de mort, ils obéissent à l’ordre de Mahomet.
            Le djihad est la première obligation du croyant. Et le monde entier doit entrer, par tous les moyens, dans la communauté islamique.
            Je sais que l’on objectera : « Mais ce ne sont que les ’intégristes’ qui veulent cette guerre. »
            Malheureusement, au cours de l’histoire complexe de l’Islam, ce sont toujours les « intégristes », c’est-à-dire les fidèles à la lettre du Coran, qui l’ont emporté sur les courants modérés, sur les mystiques, etc.
            Déclarer sérieusement qu’en France l’adhésion de « certains musulmans » à l’intégrisme est le résultat d’une crise d’identité est une désastreuse interprétation.
            L’intégrisme en Iran, en Syrie, au Soudan, en Arabie Saoudite, maintenant en Algérie est-il une réaction à une crise d’identité ?
            Non, l’intégrisme est seulement le réveil de la conscience religieuse musulmane chez des hommes qui sont musulmans mais devenus plus ou moins « tièdes ».
            Maintenant, le réveil farouche et orthodoxe est un phénomène mondial. Il faut vivre dans la lune pour croire que l’on pourra « intégrer » des musulmans pacifiques et non conquérants. Il faut oublier ce qu’est la rémanence du sentiment religieux (ce que je ne puis développer ici). Il faut oublier la référence obligée au Coran. Il faut oublier que jamais pour un musulman l’Etat ne peut être laïque et la société sécularisée : c’est impensable.
            Il faut enfin oublier comment s’est faite l’expansion de l’Islam du VIe au IXe siècle. Une étude des historiens arabes des VIIe et IXe siècles, que l’on commence à connaître, est très instructive : elle apprend que l’islam s’est répandu en trois étapes dans les pays chrétiens d’Afrique du Nord et de l’Empire byzantin. Dans une première étape, une infiltration pacifique de groupes arabes isolés, s’installant en paix. Puis une sorte d’acclimatation religieuse : on faisait pacifiquement admettre la validité de la religion coranique. Et ce qui est ici particulièrement instructif, c’est que ce sont les chrétiens qui ouvraient les bras à la religion soeur, sur le fondement du monothéisme et de la religion du Livre, et enfin lorsque l’opinion publique était bien accoutumée, alors arrivait l’armée qui installait le pouvoir islamique — et qui aussitôt éliminait les Eglises chrétiennes en employant la violence pour convertir.
            Nous commençons à assister à ce processus en France .
            On peut citer aussi Claude Levi Strauss dans « tristes tropiques : « En face de la bienveillance universelle du bouddhisme, du désir chrétien du dialogue, l’intolérance musulmane adopte une forme inconsciente chez ceux qui s’en rendent coupables; car s’ils ne cherchent pas toujours, de façon brutale, à amener autrui à partager leur vérité, ils sont pourtant (et c’est plus grave) incapables de supporter l’existence d’autrui comme autrui. Le seul moyen pour eux de se mettre à l’abri du doute et de l’humiliation consiste dans une “néantisation” d’autrui, considéré comme témoin d’une autre foi et d’une autre conduite. La fraternité islamique est la converse d’une exclusive contre les infidèles qui ne peut pas s’avouer, puisque en se reconnaissant comme telle, elle équivaudrait à les reconnaître eux-mêmes comme existants. (p. 484)
            « Ce malaise ressenti au voisinage de l’Islam, je n’en connais que trop les raisons: je retrouve en lui l’univers d’où je viens; l’Islam, c’est l’Occident de l’Orient. Plus précisément encore, il m’a fallu rencontrer l’Islam pour mesurer le péril qui menace aujourd’hui la pensée française. Je pardonne mal au premier de me présenter notre image, de m’obliger à constater combien la France est en train de devenir musulmane. » (p. 486)
            Vous voyez, Rasoir, nous ne sommes pas aussi incultes que vous le croyez, il ne faut jamais se meprendre sur un adversaire

    • Celtibère
      17 janvier 2012 à 08:41 |

      Manifestement, vous ne semblez voir que ce qui plait à votre regard et non la réalité qui s’installe, certes sans tambours ni trompettes, mais lentement et surement. Allez, un petit exemple de l’islamisation de notre société. L’équipe 1ère de football de Lormont est composée à 99% de musulmans. A la reprise du début de saison, les joueurs ont refusé de se rendre à l’entrainement car c’était le ramadan. Donc une communauté d’origine étrangère finit par imposer ses règles dès qu’elle est majoritaire. Et bien moi je refuse catégoriquement qu’il en soit ainsi. De plus ayant travaillé et vécu dans nombres de terre d’islam, en Afrique et au moyen-orient, j’ai pu constaté que cette religion est un véritable frein au développement et à l’épanouissement des individus et un obstacle à tout progrès. Le monde musulman combien de prix Nobel?
      Je ne veux pas que mes petits enfants vivent dans une société religieuse et surtout pas s’il s’agit de la religion la plus con.

  • esprit libre
    16 janvier 2012 à 20:57 |

    Je ne comprends pas ces réactions à l’annonce de l’ouverture d’un nouvel espace culturel à Bordeaux se voulant convivial…
    Je vois chez ceux qui s’en prennent à cette création trop de préjugés, une intolérance et, pis, une volonté de stigmatisation. Il faut accueillir à Bordeaux aussi la diversité des espaces culturels, favoriser l’ouverture à des pensées différentes, respecter la pluralité. Et cet appel à empêcher son ouverture avec cette affiche peu amène fait craindre de revenir aux pires heures de notre Histoire, quand l’action de rue d’activistes remplaçait le débat démocratique et le vivre-ensemble.

    • Bernard
      21 janvier 2012 à 22:52 |

      bien vu, esprit libre, mais souvenez vous de ce que disaient dejà les révolutionnaires : « pas de liberté aux ennemis de la liberté », il suffit donc de nommer ainsi son adversaire pour s’autoriser en toute bonne conscience des actions illegales et des pensées totalitaires

  • Nathalie
    17 janvier 2012 à 10:28 |

    Il faut arrêter de se prendre la tête pour pas grand chose : personne n’est obligé d’y aller.

    • Elie Domotique
      17 janvier 2012 à 18:28 |

      Donc tout le monde est encouragé à supporter le beuglement des sourates, mis en démo dans les radio K7 d’ occase, sur la place St Michel le dimanche matin

      • Nathalie
        18 janvier 2012 à 18:17 |

        Non, pas du tout ! Je parlais, en réponse à certains tenants de la liberté d’expression que personne n’est obligé d’aller faire un tour dans ce local qui va ouvrir.
        Quant aux hurlements tonitruants de singes hurleurs dans la forêt sauvage dont vous parlez, je n’en parle même pas, je préfère.

  • Malabar
    17 janvier 2012 à 18:34 |

    Pour revenir aux crasseux qui veulent nous interdire le droit d’association, je crois que le plus simple c’est que nous allions à leur manif « demander des explications »

    • Rasoir
      18 janvier 2012 à 10:01 |

      Excellente idée, qu’on rigole !

  • esprit libre
    18 janvier 2012 à 23:36 |

    Il faut reconnaître que certains ont un pseudo qui les définit bien !
    … Sauf, au sens propre, lorsqu’ils s’érigent en avocat des barbus !

    • Robert
      21 janvier 2012 à 22:55 |

      pour les barbus, Rasoir va s’en charger…. jeux de mot facile je vous l’accorde!

  • Marc
    19 janvier 2012 à 17:32 |

    Le groupuscule NPA dirigé par notre plus calin des ouvriers (Poutou) appelle lui aussi à se dresser contre la bête immonde ! Brrr
    http://www.npa33.org/Contre-l-extreme-droite

    • PROMPT'O
      19 janvier 2012 à 18:49 |

      Poutou… Poutou… (grattement de tête)
      Non ! Désolé, je ne vois pas…

    • PROMPT'O
      19 janvier 2012 à 18:53 |

      NPA… NPA… (Grattement de tête)
      Ah oui, j’y suis ! C’est pas les types qui gueulent tellement fort que l’on pourrait penser qu’ils sont représentatifs de la société alors qu’ils sont à 0% dans les sondages ?

    • Nathalie
      19 janvier 2012 à 18:56 |

      ha oui ? des groupuscules mythomaniaques, idiots utiles de partis politiques qui ont plus pignon sur rue, et qui se servent de la violence et du vandalisme à la place d’idées et d’arguments politiques.

  • Marc
    21 janvier 2012 à 19:53 |

    J’ai vu les manifestants. Quelques dizaines de marginaux d’extrême-gauche. Le bide !

  • Mathilde Carreau
    21 janvier 2012 à 21:53 |

    le Mouvement des Jeunes Socialistes est-il un parti marginal d’extrême gauche ?

    • Marc
      22 janvier 2012 à 07:24 |
      • Nathalie
        22 janvier 2012 à 08:33 |

        De grand courageux qui masquent leur visage quand c’est interdit par la loi en France pour ne pas qu’on les reconnaissent. Ce doit pas êtes si honnète que cela ce qu’ils font.
        Bref, oui, un ramassis de crasseux…. Ca devait pas sentir la rose là-dedans.

    • 22 janvier 2012 à 07:51 |

      Quand on défile avec des gens masqués (ce qui est interdit)on ne donne pas des leçons de démocratie.

  • Patricia
    22 janvier 2012 à 01:15 |

    Le maire de Bordeaux a déjà ouvert la voie avec l’accueil des intégristes de la FSSPX à la grosse cloche. Ils ont pignon sur rue et se sentent investis d’une mission publique grâce à ce privilège. Ils traquent les personnes et surveillent ce qu’elles font (je parle en connaissance de cause).
    Je les soupçonne d’avoir versé l’huile de vidange et les bris de verre sur le miroir d’eau à Bordeaux après que j’ai choisi un photo de ce lieu sur ma page facebook (les dépenses ont été considérables pour la mairie pour réparer les dégâts, ils doivent payer pour dédommager la maire). Ils ont utilisé la méthode de l’huile de vidange à Paris contre les spectateurs de la pièce de théâtre qu’il jugeait blasphématoire pendant leurs manifestatons.

    • Nathalie
      22 janvier 2012 à 08:30 |

      J’ai déjà lu dans des sous-médias les mêmes arguments copiés-collés que les votres, et particulièrement sur des sites d’idéologie sectaires et intégristes.

      Quant à vos accusations, veuillez préciser svp, amener vos preuves etc… sinon, aurait on affaire à une technique d’intox habituelle à ces mêmes groupuscules mythomaniaque, qui instille le doute, le mensonge, le soupson et la calomnie vis à vis de tous ceux qui ne sont pas dans la droite ligne de leur idéologie intégriste et sectaire ?
      On n’est pas en Chine, ni en URSS que je sache; Sachez que lors des prochaines élections, il n’y aura pas qu’un seul candidat (celui de votre secte) qui se présentera et sera élu à 99,9 %
      Et qu’il y en aura plusieurs, même si cette pluralité est tout relative.
      PS : vous êtes tellement aveuglées par votre idéologie mensongère, que vous ne savez pas que ce ne sont pas des « intégristes » de la FSSPX qui est à la grosse cloche, mais tout simplement une paroisse de l’Eglise catholique romaine, et que seul l’Evêque est affectataire de ce lieu de culte et non pas la Mairie. Adressez vous à l’Evêque si vous avez à vous plaindre, mais je ne suis pas sure que vous ayez votre ordre à dicter, comme en Chine, quant à la gestion de l’Eglise catholique.

    • Nathalie
      22 janvier 2012 à 13:24 |

      Addendum : Ha, vous êtes amatrice de spectacles excrémentiels en plus ? Héé ben….