Maison des femmes : Le contribuable doit-il financer de telles associations ?

Publié le 2 mai 2012 dans Actualités, Culture, Politique

Maison des femmes : Le contribuable doit-il financer de telles associations ?

Le dernier numéro de « Bordeaux magazine », qui se décrit comme « le magazine d’information de la Mairie de Bordeaux », fait la promotion d’une curieuse association : « la maison des femmes ». Officiellement, cette organisation créée en 2001, se veut « un lieu d’accueil et d’écoute autour des problématiques concernant les femmes, et un espace culturel dynamisé par des ateliers, des débats, des expositions dans le but de valoriser le travail des femmes tout au long de l’année ».

Pour Audrey Laroche (photo), en charge de la communication pour « la maison des femmes », « notre volonté est de pouvoir apporter aux femmes toutes les réponses nécessaires à leur épanouissement personnel ».

Pourtant, c’est bien cette même association, dont de nombreux sites d’extrême-gauche locaux font la promotion, qui organise le 15 mai prochain à Bordeaux, avec l’appui du CNRS (!), « les rencontres de l’atelier genre ». Au programme, plusieurs tables rondes telles que « Quelle place pour les lesbiennes dans la ville ? », «Trans et Queer dans la ville ». On y retrouvera bien entendu le socialiste Matthieu Rouveyre, mais également Fabienne Brugère (celle qui avait remis les insignes de docteur Honoris Causa à la très polémique Judith Butler).

Fonctionnant sur le dos du contribuable, cette association est financée par la mairie UMP de Bordeaux (!), mais aussi par le conseil régional (40 000€) et par le conseil général (36 500€). Comme le reconnaissait Audrey Laroche en 2010 « 70 à 80 % de nos financements sont publics. Le soutien des collectivités est essentiel ».

Sans doute essentiel à la survie d’une telle association, le soutien public l’est-il autant à l’intérêt général ? Poser la question, c’est déjà y répondre.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , , ,

Les réactions sont terminées

  • Etienne
    2 mai 2012 à 15:56 |

    Cette triste association faisait aussi partie des organisateurs de la contre-manifestation contre la marche pour la Vie aux côtés notamment du NPA et du Parti communiste !

  • Marc
    2 mai 2012 à 16:00 |

    Ils ont que ça à faire les chercheurs du CNRS ?

    • BR
      2 mai 2012 à 16:21 |

      Si seulement ils cherchaient qqch de temps en temps…

  • Elie Domotique
    2 mai 2012 à 16:51 |

    « Quelle place pour les lesbiennes dans la ville ? », «Trans et Queer dans la ville ».

    Après “le baiser par la lune” destiné au CM1,
    que vont-elles/ils(?) nous inventer?

  • PROMPT'O
    2 mai 2012 à 17:04 |

    Et après ça il faudrait voter Sarko parce que vous comprenez l’UMP empêchera les dérives morales de la gauche et patati et patata…

    Que Hollande se rassure : il aura ma voix dimanche.

    On va foutre dehors ces mous du genoux !

  • Nathalie
    2 mai 2012 à 18:39 |

    Réponse à la question : bien sur que non. La cotisation des adhérents doivent leur suffire pour fonctionner comme toutes les autres associations. Pas de raison que le contribuable qui n’adhère pas mette la main à la poche.

  • Claude
    2 mai 2012 à 19:10 |

    C’est tout simplement scandaleux! Vous pourriez faire une lettre type, la mettre sur le site, mais également sur d’autres sites patriotiques, et demander de l’envoyer à la mairie, aux conseils général et régional.

  • chanjou
    4 mai 2012 à 09:17 |

    Mais de quoi ! il ne s’agit pas de dilapider les deniers publics mais de soutenir des femmes en grande détresse ! La maison des femmes a pour principal objectif d’écouter, de soutenir, d’orienter ces femmes souvent dans des situations désespérées, qui ont subit toutes sortes de violences et discriminations. Faut-il attendre l’irréparable, faut-il rappeler qu’une femme meure tout les deux jours sous les coups de son conjoint ! La maison des femmes est d’utilité publique, elle ne fait que répondre à une réelle demande.
    je vous soutien.

    • Marc
      4 mai 2012 à 09:42 |

      Mais bien sûr ! En organisant des conférences sur la théorie du genre, et en promouvant l’homosexualité, la maison des femmes “soutient des femmes dans des situations désespérées”. Faut pas nous prendre pour des chèvres !

      • sandra
        4 mai 2012 à 14:23 |

        @marc: c’est pas bon de refouler, tu sais tes questionnements sur le genre sont naturels et légitimes, les tiens comme les autres 🙂

  • […] – 17h30 BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) – Le dernier numéro de « Bordeaux magazine », qui se décrit comme « le magazine […]

fr_FRFrench
fr_FRFrench