« Ta carrière est finie » : Le nouveau roman d’Aurélie Boullet

Publié le 23 août 2012 dans Actualités, Culture, Politique

« Ta carrière est finie » : Le nouveau roman d’Aurélie Boullet

Un certain nombre de fonctionnaires du Conseil régional d’Aquitaine doivent connaitre quelques troubles du sommeil. En effet, dans une dizaine de jours, Aurélie Boullet, alias Zoé Shepard, remet le couvert avec un nouveau roman intitulé « Ta carrière est finie », suite du très polémique « Absolument débordée ».

Vendu à 400 000 exemplaires, ce dernier racontait l’ennui et l’incompétence qui règnent dans une collective territoriale ressemblant à s’y méprendre au conseil régional, dirigé par le socialiste Alain Rousset. Elle y révélait un monde où règne le népotisme, où l’on embauche les amis et les maitresses et où l’on réalise les 35 heures par… mois !

Suspendue pendant près de quatre mois, la jeune fonctionnaire n’a donc pas craqué devant la pression et signe une saison 2 dont la sortie est prévue en librairie le lundi 6 septembre prochain.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , , ,

Les réactions sont terminées

  • Gargamel
    23 août 2012 à 17:26 |

    Décidément les conseils régionaux constituent une grande famille… Deux semaines consécutivement, le Canard Enchainé a publié des infos pour l moins ahurissantes concernant le Comité Régional du Tourisme d’Ile-de-France financé par le conseil régional d’Ile-de-France :

    1) Sur les 186 salariés recensés, l’hebdomadaire satirique a relevé une vingtaine de noms qui lui étaient familiers. L’épouse d’un maire et ex-député UMP de la région, un secrétaire général du parti, la fille de la vice-présidente PS de la région, la fille d’un conseiller de l’Élysée, le fils d’un conseiller régional Vert, l’épouse d’un autre élu écologiste… (…) Au-delà des noms, c’est «l’inflation» des effectifs du Comité, passés de 68 à presque 190 en sept ans qui a pu jeter le doute. (…)
    Source : http://www.lefigaro.fr/politique/2012/08/22/01002-20120822ARTFIG00454-ile-de-france-le-conseil-regional-de-tourisme-se-defend-de-tout-nepotisme.php

    2) Le Canard Enchaîné nous apprend la petite escapade d’une trentaine de personnes du conseil régional d’Ile-de-France à Londres à l’occasion des Jeux Olympiques. Durant 4 jours, 12 élus du conseil régional ont profité de Londres et de la joie des Jeux pour un total de 4.900€ par personne (cela comprend les billets de TGV, l’hôtel et les billets d’entrée sur les sites olympiques. Le Canard signale que la délégation du conseil régional n’aurait du se composer que de 5 élus mais les 7 autres élus ont été envoyés, non pas par le conseil régional mais par le comité régional du tourisme, une branche du conseil régional d’Ile-de-France. Sans oublier d’autres élus locaux de toute sensibilité politique, quelques fonctionnaires et des professionnels du tourisme de la région. Au final, le petit voyage olympique a coûté la bagatelle de 150.000€ toujours selon le Canard.
    Source : http://pipolitiqueland.over-blog.com/article-conseil-regional-d-ile-de-france-150-000-pour-4-jours-aux-jo-de-londres-selon-le-canard-109094959.html

    Et que font les prélèvements obligatoires depuis 10 ans grâce aux collectivités territoriales ?

  • Pascal PILET
    25 août 2012 à 23:45 |

    400.000 exemplaires vendus, pour un ouvrage… de quoi gagner en quelques semaines davantage que dans toute une vie de fonctionnaire. On comprend que l’auteur y ait pris goût. Mais c’est comme au cinéma, les suites, les n°2 ont souvent la saveur du réchauffé.
    Le poujadisme se porte bien. Et il est plus facile de dénigrer que d’agir.
    Pour ma part, je n’ai pas noté que les fonctionnaires de la Région Aquitaine de ma connaissance s’ennuient… Ils seraient même le plus souvent assez débordés par les multiples activités qui sont les leurs. Qu’il puisse y avoir, comme dans toute collectivité humaine, des personnes qui abusent… c’est possible. Mais ce qui n’est pas acceptable,c’est de présenter des comportements anecdotiques comme s’il s’agissait de généralités.

    • Boubert
      26 août 2012 à 18:13 |

      malheureusement ce n’est pas anecdotique.
      Il est exact que de nombreux fonctionnaires sont des personnes respectables avec une grande conscience professionnelle, mais hélàs il y en a beaucoup plus qui ne sont pas à la hauteur du service public et qui faute d’une bonne organisation passent leur journée à autre chose que servir efficacement la région qui les emploi. Cela est aussi vrai dans beaucoup d’aministration où j’ai eu l’occasion de les connaître de très prés!!

    • Koopa Troopa
      30 août 2012 à 18:21 |

      On sent de la jalousie…

  • Gargamel
    26 août 2012 à 09:16 |

    Les droits d’auteur ne représentent pas une somme énormissime sur l’ensemble du prix de l’ouvrage: http://www.lexpress.fr/culture/livre/ce-que-gagnent-les-ecrivains_859800.html
    A partir de 400.000 euros certes ça devient tout de même intéressant mais pour un 1er ouvrage, il n’est pas certain qu’elle ait eu d’emblée le tarif habituellement proposé…

  • Gargamel
    27 août 2012 à 08:58 |

    Je serais quand même curieux de savoir d’où sort le chiffre de 400.000 exemplaires…

  • Celtibère
    27 août 2012 à 09:08 |

    Dans la même veine, en consultant la liste des subventions du CG aux associations en 2010, j’ai constaté que l’amicale des conseillers généraux avait perçu la somme de …300.000 €, une broutille n’est-ce pas? Cette association doit avoir une activité et des charges impressionnantes. Vous me direz qu’après tout, on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même. Et au CG socialiste de la Gironde on ne se prive pas d’en profiter.
    Je profite moi aussi de l’occasion pour vous signaler l’existence d’un site intitulé observatoire des subventions, qui vous permettra de savoir où va une partie de votre argent. Edifiant!
    C’est ici:
    http://www.observatoiredessubventions.com/

  • Gargamel
    27 août 2012 à 12:20 |

    François Hollande ayant décidé de stopper net la réforme des collectivités territoriales initiée par François Fillon (création du conseiller territorial pour remplacer les conseillers régionaux et généraux), tout ce beau monde aura encore de belles occasions de multiplier les sauteries à droite à gauche grâce à nos deniers.

  • […] – 08h00 BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) – Un certain nombre de fonctionnaires du Conseil régional d’Aquitaine doivent connaitre […]

  • 29 août 2012 à 19:15 |

    A la LIBRAIRIE SAINT-JACMES
    55 rue Saint James, Bordeaux tel 05 56 52 07 37

    ou sur le site de Livres en Famille :

    http://www.livresenfamille.fr/p6828-preview.html

  • Germain
    30 août 2012 à 18:30 |

    Elle a bien raison de ne pas s’arrêter à son premier livre, il y a tant à dire et l’omerta dans la fonction publique n’est pas une légende. On parle beaucoup de Zoé Shépard mais moins de Henri Rouant-Pleuret, un cadre ayant écrit un excellent pamphlet sur sa ville, que j’ai trouvé bien plus drôle que les livres de ZS. Quoi qu’il en soit je conseille vivement ces ouvrages, car ils ont le mérite de soulever un problème trop souvent caché sous silence par les élus.

  • serge75
    3 septembre 2012 à 16:27 |

    Faut arrêter de se voiler la face. Zoé a fait fortune avec son premier livre, continue à travailler au CG d’aquitaine tout en bavant dessus. On peut se demander quelle est la finalité de ce nouveau livre, Fortune ou implication personnelle ? La presse devrait plutôt s’intéresser au vrai auteur en souffrance aujourd’hui, Henri Rouant-Pleuret, victime de placardisation et de harcèlement (cf, sa page Facebook). Un auteur en tête des classements grâce à son livre « abruti de fonctionnaire » alors que la presse n’en parle pas. Parce que le livre est bon ? Certainement ! La presse préfère s’intéresser aux livres des grands éditeurs ? Allez plutôt sur FB pour soutenir HRP. Pour Zoé, c’est bon, le combat est gagné. ç’est maintenant qu’un auteur à succès d’une grosse maison d’édition alors que HRP, lui, a publié à compte d’auteur, ce qui signifie qu’il a payé la publication de son livre. La presse d’investigation se fait rare, au grand bonheur de la presse de promotion.

  • Rémy DEVRED
    16 septembre 2012 à 00:19 |

    Le livre de Zoé Shepard, même s’il peut parfois paraître outrancier, ne fait autre chose que décrire la réalité. L’expérience de plus de vingt-cinq années passées dans la Fonction Publique Territoriale me permet d’avancer cette affirmation. Ton mon respect et toute mon estime vont à cette jeune femme très courageuse et de surcroît bourrée d’humour.