Un professeur violemment agressé dans un lycée de Bordeaux pendant un cours sur l’islam

Publié le 13 septembre 2012 dans Actualités, Faits divers, Politique, Vidéo

Un professeur violemment agressé dans un lycée de Bordeaux pendant un cours sur l’islam

Selon nos confrères du Sud-Ouest, un professeur a été agressé par un de ses élèves, hier après-midi au lycée Trégey à Bordeaux-Bastide, lycée jouxtant un lieu de culte salafiste dont nous avions révélé l’existence au mois de juillet.

Le cours abordait la religion musulmane, quand le professeur et l’élève de 18 ans se sont trouvés en désaccord. Le professeur a dû évacuer sa salle de cours, après que l’élève se soit énervé et ait renversé une table.

Celui-ci a alors été convoqué dans le bureau du conseiller principal d’éducation et a commencé à dégrader la salle où il était. Puis, croisant son professeur dans un couloir, il s’est jeté sur lui.

D’abord bousculé, l’enseignant a reçu des claques de la part de son élève, un coup de poing et un coup de tête. Une jeune surveillante qui tentait de s’interposer et de ramener le jeune à la raison a quant à elle reçu un coup dans l’épaule et a évité un panneau d’affichage lancé dans sa direction par l’élève furieux.

Interpellé dans la cour, le jeune a été placé en garde à vue. Il est convoqué devant le tribunal correctionnel de Bordeaux pour violences sur personnes chargées d’une mission de service public.

Addendum 13/09/2012 à 16h15 : Dans un communiqué de presse, le Front national de Gironde s’indigne du « tabassage » subi par le professeur : « Il est évidemment la conséquence de la politique d’immigration véritable invasion et du communautarisme qui frappe notre pays, notamment ce quartier de la Bastide. »

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • PROMPT'O
    13 septembre 2012 à 10:36 |

    Une chance pour la France…

  • Gouda
    13 septembre 2012 à 10:55 |

    pauvre enfant, il ne fait que défendre ses propos, pourquoi le professeur lui a t il tenu tête?
    Puisque tout les français baissent la tête (pour ne parler que de la tête),ce professeur de l’école républicaine aurait du faire de même.
    Plus sérieusement, ce n’est qu un début, une histoire parmi tant d ‘autres…
    Pourquoi y a t il tant de violences et de polémiques lorsque que cette religion est citée? C est une question que tout le monde se pose, mais hélas très peu de gens osent y répondre à hautes voix. Et malheureusement il ne faut pas compter sur la Droiche pour « oser »..

    • N.Eliot
      13 septembre 2012 à 11:47 |

      @Gouda
      pour répondre à votre question, il faudrait fouiller les mouvements financiers de la franc-maçonnerie française et on s’apercevrait qu’elle est devenue « la propriété » d’émirats du golfe. Comme la grande majorité du corps politique français y siège, on en déduit facilement ce dont vous déplorez.

  • BOUBERT
    13 septembre 2012 à 11:36 |

    cela ne fait que continuer, nous avons été prévenus, les français ne doivent plus rester en France, il faut partir et abandonner le pays à ceux qui sèment la terreur qui sera suivi, inévitablement,du malheur. Il suffit de voir ce qui se passe dans les pays où cette religion existe.
    Mais peut on parler de religion dans ces conditions, vaste débat!

  • gargamel
    13 septembre 2012 à 12:15 |

    Que de racisme…Cela aurait pu très bien arriver avec un gamin de confession catholique 😀 😀 😀 Je rigôôôôle.

  • Marc
    13 septembre 2012 à 15:31 |

    Comme par hasard, l’élève serait Marocain ! Heureusement que l’on peut venir commenter sur Infos-Bordeaux, la censure veille sur Sud-Ouest !

  • minimaus
    13 septembre 2012 à 15:31 |

    c’est bien de dire qu’il faut quitter la France , pour aller où ?
    Et puis il ne faut pas abandonner le bateau , il faut au contraire rester et le remettre à flots !

  • Etienne
    13 septembre 2012 à 15:42 |

    Communiqué du Front national : « Le Front National apporte son plus entier soutien au professeur bordelais tabassé par un de ses élèves après un cours sur les religions, ainsi qu’à l’ensemble des enseignants confrontés au même type de violence. Le poison du communautarisme frappe désormais toutes les strates de la société, et l’école de la République n’y échappe plus. Avec lui, c’est la liberté d’expression qui recule et la violence qui avance. Avec lui, c’est l’obscurantisme qui triomphe. La France doit réaffirmer avec force que seule sa loi s’applique sur l’ensemble du territoire national et que la laïcité n’est pas négociable. Les agressions commises dans l’enceinte de l’école, de plus en plus courantes, doivent être traitées avec une sévérité toute particulière ».

  • Nathalie
    13 septembre 2012 à 15:48 |

    Et que disent les socialos de cela ? Ils trouvent des excuses pour minorer les actes ? Ce n’est pas un musulman qui a fait le coup mais un déséquilibré ? C’est un jeune de la cité défavorisé discriminé il faut le comprendre ? Quoi d’autre ? Lareligiondepaixdamouretdetolérance……

    • herbien
      13 septembre 2012 à 17:13 |

      Lareligiondepaixdamouretdetolérance……comme disait le chevalier de la Barre

  • Jean Pied Delamarche
    13 septembre 2012 à 18:00 |

    L’agression d’un professeur d’un lycée professionnel de Bordeaux roué de coups mardi par un élève de 18 ans est liée à une divergence ayant surgi lors d’un cours évoquant le système politique du Maroc, pays d’origine de l’élève, selon le proviseur. L’élève du lycée Trégey à Bordeaux avait assené à son enseignant des claques et des coups avant d’être interpellé.

    Selon le proviseur du lycée professionnel Trégey, Dominique Margueritat, le différend s’est présenté pendant un cours au cours duquel le débat a porté sur le « modèle politique du pays d’origine de l’élève, le Maroc ».

    « L’élève voulait approfondir cette question, le professeur, jeune et expérimenté, a refusé et il lui a demandé d’arrêter en lui disant que s’il continuait, il appellerait son père. Ce qui a mis l’élève en colère, ce n’est pas une question de laïcité ou d’islam », a assuré le proviseur.

    Selon une source proche de l’enquête en revanche, élève et enseignant auraient divergé sur « certaines personnalités du monde arabe ».

    http://www.sudouest.fr/2012/09/13/agression-d-un-professeur-a-bordeaux-la-version-du-proviseur-819909-7.php

    Hourra!
    Enfin qualifié pour aller enseigner au Maroc.

  • Celtibère
    13 septembre 2012 à 20:07 |

    C’est excellent! Ce genre d’affaire sert l’intérêt de la cause en contribuant à ouvrir les yeux des Français, je dis bien des Français ordinaires, car les « zélites », elles, ont toujours des « ligagnes » qui leur collent les paupières.N’est-ce pas monsieur Juppé?
    Au demeurant je m’interroge sur le bien fondé d’un cours sur l’islam dans un lycée professionnel où les profs ont déjà du mal à enseigner les bases, vu le niveau des élèves.

  • claude Vranais
    15 septembre 2012 à 08:04 |

    bon il y a quelaque choses que je saisi pas…tous les profs 95/100 dumoins sont socialos ils ont tous massivement votés Flanby qui est un léche babouche patenté lui et ses sbires incapables et collabo…alors j’aurais presque envie de dire que c’est bien fait pour leur g…..
    tiens ce matin encore une prof qui apris des baffes…

  • droopys gotta gun
    15 septembre 2012 à 12:44 |

    Il faut ABSOLUMENT lire l’interview de la victime au nouvel obs : http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120914.OBS2461/laicite-autorite-le-prof-agresse-a-bordeaux-veut-briser-l-omerta.html

    C’est à hurler de rire. Ils se prennent des coups dans la gueule et ils en redemandent… belle posture de martyr.

  • […] — 14h00 BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) — Selon nos confrères du Sud-Ouest, un professeur a été agressé par un de ses élèves, hier […]