Violente critique d’Alain Juppé contre le journal Sud-Ouest

Publié le 13 novembre 2012 dans Actualités, Politique, Presse

Violente critique d’Alain Juppé contre le journal Sud-Ouest

Le maire de Bordeaux s’est livré ce matin à une violente charge contre le journal Sud-Ouest. Les accusations de partialité pleuvent d’ailleurs depuis quelques temps sur ce journal plutôt orienté à gauche.

« Je vais, ce matin, enfreindre une loi non-écrite du “politiquement correct”: ne jamais critiquer la presse, au risque de représailles immédiates. Mais j’ai envie de me faire plaisir… ». Les critiques se focalisent particulièrement sur deux journalistes (Isabelle Castéra et Denis Lherm), mais également contre le « quotidien unique » dans son ensemble, accusé « d’être en campagne », c’est-à-dire de rouler pour les opposants socialistes au maire de Bordeaux. Pour finir, ce dernier lance une dernière pique en référence aux difficultés du journal : « il paraît que Sud-Ouest a de moins en moins de lecteurs » !

Si Alain Juppé est très souvent enfoncé dans un politique correct que nous dénonçons souvent sur Infos-Bordeaux, cette dernière sortie fera « plaisir » à un grand nombre de bordelais.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , ,

Les réactions sont terminées

  • Privateer
    13 novembre 2012 à 14:28 |

    Moyenne d’âge des lecteurs de Sud-Ouest : 67 ans . . . . . .

    Journal d’un autre âge, monopole de la P.Q.R. : pratique d’un autre âge . . .

    soyez Geek !

    • paulux
      17 novembre 2012 à 16:06 |

      Pauvre …pauvre petit esprit…! 67 ans ? Tu dois pas en être loin mais sans avoir synthétisé ce que la vie aurait dû t’apprendre.. Je ne lis S.O. que 2 à 3 fois par mois (il faut se diversifier) mais quand je l’achète, je « vois » que ses lecteurs ont tous les âges…

  • Marc
    13 novembre 2012 à 14:52 |

    Monsieur le Maire, votre plaisir n’est pas solitaire !

  • Colococo2
    13 novembre 2012 à 15:39 |

    Aller lâche toi !
    Ta mairie de Bordeaux elle est déjà perdue ….quand on a pas le courage de se battre pour des législatives , c’ est qu’ il ne reste pas grand chose sous l’ accélérateur …..Sud Ouest ou pas Sud Ouest…
    Mais dit donc, on ne t’ as pas beaucoup entendu quand Sud Ouest ( dont l’ impartialité est légendaire ) traitait ses articles sur le Front National de manière …. Pour le moins ambigüe …
    Il y aurait donc des impartialité à 2vitesses ???

    • despujos
      13 novembre 2012 à 19:33 |

      J’aime bien colococo2 pour commencer ilferait bien avant de tutoyer d’apprendre la politesse

      • Colococo2
        14 novembre 2012 à 19:18 |

        La politesse, la politesse…… On pourrait disserter pendant des heures.
        J’appartiens à la classe militante, tu appartient à la classe ……..???
        Il est sûr que pour les bisous nounours, la politesse est une d’ un grand secours …..
        Elle permet de se cacher derrière son petit doigt, d’aborder les problèmes
        sur la forme, et surtout ne pas les aborder sur le fond.
        Ceci dit, je n’ai absolument rien contre la politesse !
        Cordialement.

        • paulux
          17 novembre 2012 à 16:11 |

          Ouaip …! On voit bien le « genre » d’individu qui se permet de telles analyses à 10 balles (anciens, bien que je sois loin des 67 ans…!)
          C’est à Despujos que je voulais répondre … et non pas à colococo 2 (drôle de coco!)

    • marymarymary
      14 novembre 2012 à 10:25 |

      c’est quoi cette secte ?? plutôt mort que ..je lis pas la suite…et je lis pas l’arabe au milieu..Par contre effectivement quand on s’adresse à un premier ministre (de gauche ou droite)de LA FRANCE on ne dit pas tu…question de respect (de soi aussi) et …d’éducation

      • Colococo2
        15 novembre 2012 à 13:46 |

        Chère marymarymary

        Je vais essayer de t’informer au mieux, et par la même occasion ,d’autres lecteurs qui sont intrigués par cet avatar …
        Tout au plus, S’agit-il d’un avatar et non pas le blason d’une secte.
        Bien malheureusement pourrait-on dire, car cette secte, aurait, je pense, des millions d’adeptes.
        Pour plus ample informé, je te conseille d’aller voir une personnalité, que dis-je notabilité, grand pote de MONSIEUR Alain Juppé , l’ iman de Cenon, qui se fera un plaisir de t’ expliquer :
        * Ce que signifie dhimmi ,
        * Puis ce qui est écrit en arabe : khoufar ….

        Quand au fait qu’ il faudrait donner du mooosieuur à un ancien premier ministre et ne pas tutoyer cet individu , alors là désolé, je respecte les personnes et non pas les fonction ……encore faudrait il que pour être respecté , l’ homme, ou la femme soient respectable …..
        Or celui ci fait parti de la caste qui depuis 40 ans nous a mnésique lâ où nous en sommes Aujourd’hui …..,donc aucun respect !

        Quand à l’ Education, je pense que la mienne vaut largement la tienne, simplement les aléas de la vie m’ ont fait voir les choses sous un autre angle….. Salutations.

        • paulux
          17 novembre 2012 à 16:26 |

          Bonjour Monsieur,tout Homme ou présumé tel mérité le respect quelle que soit sa fonction.
          Il n’y a que les fous que la Société rejette et met « de coté » et les grands criminels jugés irrécupérables que l’on peut mépriser( et encore, pour les fous j’y mettrais un bémol). Tout un chacun subit les aléas de la Vie…Vous n’êtes pas seul!
          Et ceux-ci ne vous donne aucun droit supplémentaire…! L’éducation (ne pas confondre avec instruction) n’est pas apparemment votre spécialité! Le militantisme à tout crin (craint? -!-) je m’en méfie comme de la peste, car c’est l’ouverture au particularisme et aux excès de langage, au manque de modération et au partis pris. Quant au jugement politicard quel que soit le bord politique d’où il est émis, l’observation démontre un manque de recul ET de connaissances des engagements de la personne concernée par rapport aux situations auxquelles,une fois élue, elle se trouve confrontée.Did you understand me ?

  • Pascal PILET
    13 novembre 2012 à 22:12 |

    Les conseils de quartier à Bordeaux sont des prétextes à la communication municipale, plutôt que des lieux d’exercice de la démocratie locale. Et il faut bien reconnaître que la priorité affirmée en 1995 par le Maire en faveur des 3 B (La Bastide, Bacalan, Belcier) a surtout été bénéfique aux promoteurs immobiliers et à la spéculation. Les difficultés de la vie au quotidien sont bien réelles, comme le souligne l’article en cause.

  • Claude Vranais
    14 novembre 2012 à 06:45 |

    ben ça alors Mr le Maire pas objectifs les journalistes… mais vous l’ancien professeur de je ne sait plus quoi vous savez trés bien que les écoles de journalistes sont majoritairement a « gauche toutes »comment aprés etre objectifs?

  • Claude Vranais
    14 novembre 2012 à 06:52 |

    pardon de reprendre la plume…Mais ce matin a la une de sud-ouest vous allez surement vous arraché les cheveux que vous n’avez pas…sur les articles au sujet de la con férance de presse de votre ami le mou je suis levé depuis deux heures et toutes les radios ensencent a qui mieux mieux l’intervention du mou moi ce que j’en tire c’est qu’il va faire mais….dans un an voire….

    • Laurent
      18 novembre 2012 à 20:44 |

      Quand on a rien a dire, il faut fermer sa gueule …..titre Dun film des années 70

      • Claude Vranais
        20 novembre 2012 à 07:30 |

        c’est exactement ce que tu devrais faire!!!

        • Laurent
          20 novembre 2012 à 14:44 |

          Votre commentaire n’avait aucun intérêt et le mou s’appelle Francois Hollande et c’est votre President de la Republique élu démocratiquement sans votre voix je vous le consede…..

          • claude Vranais
            20 novembre 2012 à 21:39 |

            merci laurent trios paroles sensées : sans votre voie. pour votre information il est le Président élu pas le mien, et son élèction il lza doit (et il va payer) aus Français de papiers!!!!

          • Laurent
            4 décembre 2012 à 08:43 |

            Rdv dans 4 ans1/2 …..

  • chaperi
    16 novembre 2012 à 11:48 |

    Je relance ce qui n’a pas été accepté hier. Pourquoi?
    Le journal S.O adepte du SOCIALISME est la démonstration vivante de la description qu’en faisait CHURCHILL, C’est:
    La PHILOSOPHIE de l’ECHEC
    Le CREDO des IGNORANTS
    Le PRÊCHE de la HAINE
    L’ENVIE
    Fermez le Ban!

  • Colococo2
    18 novembre 2012 à 16:41 |

    Et bien intéressant, très intéressante cette petit confrontation.
    Elle montre quoi ?
    Incontestablement vous (nous) n’ en avais pas encore assez bavé.
    Le fond nom de Dieu, le fond pas la forme !
    Ce Monsieur Juppé, à quel brave homme, quel bon maire, d’ailleurs voyez,un peu les quais ont été refait, ils sont magnifiques ! Et le pont levant,quelle merveille !
    Le fond : ce Monsieur a participé activement par sescomportements,ses prises de positions et ses actes gouvernementaux,à l’affaiblissement de notre civilisation et à la voie ouverte à sa disparition, par la substitution de population qui est en train de se produire dans notre pays, et le changement culturel total qui y est associé .Nous n’en sommes qu’aux prémices.
    Mais bon, nous ne sommes pas encore majoritaire pour l’admettre.
    Alors continuons ce chemin tracé par Monsieur Juppé et ses compères et bonne route vers le mur !

  • Nathalie
    29 novembre 2012 à 19:34 |

    « En 1880, John Swinton, rédacteur en chef du New-York Times, s’indignait au moment de porter un toast à la liberté de la presse, lors d’une réception pour son départ en retraite :

    « Quelle folie que de porter un toast à la Presse indépendante !

    Chacun, ici présent ce soir, sait que la presse indépendante n’existe pas. Vous le savez et je le sais. Il n’y en a pas un parmi vous qui oserait publie
    r ses vraies opinions, et s’il le faisait, vous savez d’avance quelles ne seraient jamais imprimées. Je suis payé 250 $ par semaine pour garder mes vraies opinions en-dehors du journal pour lequel je travaille.

    D’autres parmi vous sont payés le même montant pour un travail similaire. Si j’autorisais la publication d’une bonne opinion dans un simple numéro de mon journal, je perdrais mon emploi en moins de 24 heures, à la façon d’Othello.

    Cet homme suffisamment fou pour publier la bonne opinion serait bientôt à la rue en train de rechercher un nouvel emploi. La fonction de journaliste est de détruire la vérité, de mentir radicalement, de pervertir, d’avilir, de ramper aux pieds de l’élite et de se vendre lui-même, de vendre son pays et sa race pour son pain quotidien ou, ce qui revient au même, son salaire. Vous savez cela et je le sais. Quelle folie donc que de porter un toast à la presse indépendante. Nous sommes les outils et les vassaux d’hommes riches qui commandent derrière la scène. Nous sommes leurs marionnettes ; ils tirent les ficelles et nous dansons. Notre temps, nos talents, nos possibilités et nos vies sont la propriété de ces hommes.

    Nous sommes des prostitués de l’intellect. » »