« Mariage pour tous » : Le parti pris du journal Bordeaux 7

Publié le 18 janvier 2013 dans Actualités, Politique, Presse, Spécial "mariage" homosexuel

« Mariage pour tous » : Le parti pris du journal Bordeaux 7

Direct Matin Bordeaux 7 est un quotidien gratuit d’information, distribué à Bordeaux et sur la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB). Il a été créé en mai 2004 par le Groupe Sud-Ouest.

Dans son édition du vendredi 18 janvier, la journaliste Anne Chaput, traite le sujet avec un article intitulé « Catherine et Soakiz : Futures mariées, mamans avant tout ». Non seulement l’article met outrageusement en avant, et de façon complaisante,  les positions des deux femmes, mais Anne Chaput évite soigneusement de dire à ses lecteurs, que Soizic Lefrant et Catherine Dalm ne sont pas des témoins lambda, rencontrés au hasard d’un reportage.

Soizic Lefrant est en effet membre de « l’association des parents et futurs parents gays et lesbiens en Aquitaine », lobby très engagé dans la mobilisation autour de ce projet de loi.

En décembre dernier, nous relevions déjà qu’un confrère d’Anne Chaput, Aymeric Parthonnaud (journaliste à Sud-Ouest), « défendait la loi à sa façon ». Mariage pour tous, ou désinformation pour tous ?

Bordeaux 7

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , , ,

Les réactions sont terminées

  • Colococo2
    18 janvier 2013 à 10:55 |

    Seul un référendum remettrait les chose à plat .
    Mais dans un régime dictatorial fut t il  » soft  » seules les questions à réponses assurées du politiquement correct, ont droit de cité .
    Donc les partisans du référendum -dont je suis- ne rêvez pas trop ….

  • Marc
    18 janvier 2013 à 11:06 |

    C’est pas cette même journaliste qui travaille à la rédaction de L’Aquitaine, journal d’information du conseil régional d’Aquitaine, dirigé par le socialiste Alain Rousset ?

  • Henrique Gutierrez-Damville
    19 janvier 2013 à 01:34 |

    Ah oui un référendum?

    Donc si les Français sont d’accord avec ce mariage et le disent par référendum ce qui est une ignominie deviendrait une loi sans reproche de par l’effet miraculeux de la volonté général. Si vous pensez ça alors vous méritez bien cette loi et toutes celles qui suivront.

  • vincylle
    20 janvier 2013 à 15:13 |

    La paranoïa des auteurs de ce site me ferait rire si elle ne transpirait pas autant la haine. Oui, Bordeaux7, comme la majorité des médias français, est favorable au mariage gay. Mais contrairement à ce que vous prétendez, ils n’avancent pas masqués, à la solde du « lobby » gay. Lire ça sur un site dont les auteurs écrivent sous pseudo alors qu’ils sont directement liés au Bloc et/ou au FN, c’est un peu l’abbé Pierre qui se fout de la charité, non?
    Pour ma part je n’ai pas d’amis -proches- gays, et cela ne m’empêche pas de considérer qu’ils peuvent légitimement prétendre aux mêmes droits que moi. On les a réprimés, harcelés, niés pendant des siècles. Foutez-leur donc la paix! Il faut être bien peu sûr de ses propres penchants sexuels pour penser qu’une telle loi va « déséquilibrer la société »

    • patrhaut
      23 janvier 2013 à 15:18 |

      et il faut être bien ignorant de l’Histoire pour affirmer ce que vous écrivez (réprimés, harcelés, niés … et quoi encore !)

    • CATHELIN
      23 janvier 2013 à 16:25 |

      @Vincylle,

      Votre position est un peu simpliste.

      Premièrement, donner aux homosexuels les mêmes droits revient à nier l’humanité dont nous sommes issus. Cette catégorie de personne, s’est mis en marge des sociétés depuis des siècles, elle ne peut prétendre aujourd’hui « rentrer dans le rang » tout en conservant sa spécificité. Sinon, il faut ouvrir le mariage à « tous » : les polygames, tel secte, tel croyance, etc… La cité a besoin d’un cadre pour vivre en paix, casser le cadre revient à ouvrir la porte aux tentions et aux conflits, à moyen terme…

      Deuxièmement, mariage = filiation…. Qu’avez-vous à dire des enfants qui se retrouveront élevés par une paire de femme ou d’homme ?! Quand la PMA sera votée, l’enfant issu d’un ovocyte d’une femme A et d’un sperme d’un homme B, placé dans l’utérus de la compagne de A appelée C, sachant que l’homme B vit avec un autre homme D…. L’enfant aura donc, légalement, 4 adultes qui disposeront d’un droit filiale sur lui ! Sans parler de son histoire et de son passé… cet enfant est détruit avant même de naître…

      Bref, arrêtons la les conneries !

      Non au mariage homo, non au mariage pour tous, non à l’adoption.

      J’ai honte d’une société qui se prépare a légalement sacrifier ses enfants pour le plaisirs de quelques uns…

      • Gargamel
        23 janvier 2013 à 20:10 |

        « Cette catégorie de personne, s’est mis en marge des sociétés depuis des siècles, … »
        Wow… Fait pas bon d’être homo en ce moment 😀
        Sérieusement, je suis contre ce mariage mais de là à être aussi méprisant, faut quand même pas déconner…

      • Vincylle
        24 janvier 2013 à 23:07 |

        @Cathelin: Premièrement, mon humanité à moi consiste à aimer mon prochain même s’il préfère faire l’amour à quelqu’un de même sexe. Ce sont les gens comme vous qui les ont mis au ban de la société, pas eux-mêmes.
        Deuxièmement, dire du mariage qu’il équivaut à la filiation est aussi absurde que de dire mariage=amour. Le mariage a heureusement évolué (peut-être pas pour vous, mais vous n’avez d’autre choix que d’accepter que ce soit le cas pour autrui).
        A un enfant de couple gay, les parents diront la vérité, c’est tout. Vous savez, les enfants acceptent volontiers la différence, eux, dès lors qu’ils se sentent en confiance et aimés. Mais vous préférez sans doute un statu quo, cette société où des hommes et femmes mentent à leur conjoint et enfants et vont assouvir leurs pulsions clandestinement, où les gays ne peuvent pas se tenir par la main sans être dévisagés?
        PS: je ne suis pas un militant de la cause, juste un internaute effaré devant tant de haine

    • brevierlay
      23 janvier 2013 à 19:39 |

      Encore un vincylle qui écrit l’histoire selon son gré : « on les a réprimé , harcelés, niés pendant des siècles ». Je te laisse cette phrase d’Oscar Wilde : « si Adam et Eve avait été homosexuels, l’humanité n’existerait pas. » Oscar Wilde était homo et ne s’en cachait pas. Et il ne fut pas le seul. En guise de « harcelés, réprimés, humiliés », on fait pire ! Pas de pot, voilà qui ne rentre pas dans le moule de eux qui aiment accrocher des étiquettes au revers des poitrines.

      A chaque fois qu’un militant du gayisme s’exprime, car je suppose que c’est ce que tu es, on a affaire à une collection de clichés et de préjugés bien méchants voire haineux. Manque de chance, les gens connaissent aussi bien l’histoire que quiconque sauf qu’ils ne sont pas des manipulateurs narcissiques.

      • Vincylle
        24 janvier 2013 à 23:24 |

        @brevierlay: si Adam et Ève avaient existé, nous ne serions pas là à discuter: le monde serait à l’image que vous vous en faites, sans homos. Mais il se trouve que nous sommes le fruit de l’évolution , qui a fait -pour leur malheur ou leur bonheur?- des êtres attirés par les personnes de même sexe. Quant à voir l’histoire des homos résumée à O. Wilde, c’est une plaisanterie: le bon intellectuel sûr de sa personne ne représente qu’une infime minorité. Mais vous pensez sûrement que les gays n’existaient pas au cours des siècles précédents, comme leur existence est niée dans la majorité des pays aujourd’hui encore.

      • whatever
        24 janvier 2013 à 23:54 |

        parce que votre site n’a aucun parti pris peut-être?
        LOL
        vous êtes trop drôles….

        • Patrick
          11 février 2013 à 09:36 |

          Ce site n’est pas un média d’information, mais une tribune partisane. Par l’acharnement de quelque geek identitaire, il a même été référencé dans « google news », heureusement bon nombre d’entre nous, public, internaute, sait encore faire la différence entre un chocolat chaud et un bol de merde.

          • Etienne
            11 février 2013 à 10:20 |

            Pauvre type. Personne ne t’oblige à venir sur ce site. Retourne donc consulter l’humanité et Libération !

  • […] Mariage pour tous » : Le parti pris du journal Bordeaux 7 […]

  • CATHELIN
    23 janvier 2013 à 15:59 |

    @Vincylle,

    Votre position est un peu simpliste.

    Premièrement, donner aux homosexuels les mêmes droits revient à nier l’humanité dont nous sommes issus. Cette catégorie de personne, s’est mis en marge des sociétés depuis des siècles, elle ne peut prétendre aujourd’hui « rentrer dans le rang » tout en conservant sa spécificité. Sinon, il faut ouvrir le mariage à « tous » : les polygames, tel secte, tel croyance, etc… La cité a besoin d’un cadre pour vivre en paix, casser le cadre revient à ouvrir la porte aux tentions et aux conflits, à moyen terme…

    Deuxièmement, mariage = filiation…. Qu’avez-vous à dire des enfants qui se retrouveront élevés par une paire de femme ou d’homme ?! Quand la PMA sera votée, l’enfant issu d’un ovocyte d’une femme A et d’un sperme d’un homme B, placé dans l’utérus de la compagne de A appelée C, sachant que l’homme B vit avec un autre homme D…. L’enfant aura donc, légalement, 4 adultes qui disposeront d’un droit filiale sur lui ! Sans parler de son histoire et de son passé… cet enfant est détruit avant même de naître…

    Bref, arrêtons la les conneries !

    Non au mariage homo, non au mariage pour tous, non à l’adoption.

    J’ai honte d’une société qui se prépare a légalement sacrifier ses enfants pour le plaisirs de quelques uns…

  • brevierlay
    23 janvier 2013 à 19:41 |

    Excellent travail de veille, vous avez raison de citer cet article honteux ! Les médias devront s’expliquer.

  • esprit libre
    23 janvier 2013 à 20:51 |

    Le village du Prisonnier où un petit monde bobo-libertaire avec des médias de pouvoir et d’argent relayant ses lubies… ce village est en train d’être ouvert de force grâce à des blogs, des médias libres, le net, les réseaux et c’est ainsi que l’on est arrivé à la plus grande manif depuis trente ans et s’amplifie de jour en jour le plus grand mouvement populaire depuis la Libération. Il vient de la société civile, il transcende les partis politiques, échappe à tout institution et nous allons droit vers un printemps français, du pays réel.
    Et rendez-vous au 2 février devant les Préfectures de chaque département de métropole et d’outre-mer pour amplifier le tsunami.