Municipales à Bordeaux : Les Verts choisissent l’alliance avec le PS

Publié le 8 novembre 2013 dans Actualités, Municipales 2014, Politique

Municipales à Bordeaux : Les Verts choisissent l’alliance avec le PS

Les militants Europe Ecologie Les Verts (EELV) ont finalement choisis l’alliance avec le socialiste Vincent Feltesse lors des prochaines élections municipales. 77% des adhérents se sont exprimés pour « une liste de rassemblement ».

Le conseil municipal de Bordeaux compte actuellement trois élus Verts, à savoir Marie-Claude Noël, Patrick Papadato et Pierre Hurmic. Une liste indépendante aurait vu, à coup sûr, la disparition de ces derniers (photo).

Selon les « écologistes », Vincent Feltesse aurait « intégré les propositions programmatiques » demandées par leur allié, notamment « la production de 30% de logements locatifs sociaux par an », la « renégociation du contrat signé par la Ville avec Vinci-Fayat pour le futur stade », « l’autonomie énergétique en 2025 pour Bordeaux », la « promotion de la marche à pied », la « création d’une monnaie locale complémentaire pour soutenir l’artisanat et le commerce de proximité » et enfin « l’objectif d’ici 2020 de 100% de nourriture bio et locale pour les crèches, les écoles et les repas des seniors ».

Lors des dernières élections présidentielles, Eva Joly, candidate d’Europe Ecologie Les Verts avait totalisé un score de 4% sur la ville de Bordeaux.

Jacques ColombierAddendum 08/11/2013 à 19h15 : Dans un communiqué de presse, Jacques Colombier, candidat Front national à la mairie de Bordeaux raille « la nouvelle devise des Verts : Cocus et contents« . « Pour eux, mieux vaut quelques places d’élus au conseil municipal de Bordeaux, qu’ils ne pourraient obtenir seuls, que défendre des options écologiques pour lesquels ils font semblant de se battre. Quand on découvre que Vincent Feltesse veut « végétaliser » le toit de la base sous marine on mesure la priorité de cette mesure folklorique pour Bordeaux« .

pierre-hurmic

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , , , ,

Les réactions sont terminées

  • Alain Frigéco
    10 novembre 2013 à 10:06 |

    Les Verts sont, au mieux, les turlupins du pouvoir actuel ou, au pire, ils en sont les « frelons asiatiques »: bruyants, inutiles, et même nuisibles puisque leur programme consiste à polluer la France en pratiquant une anti-écologie humaine à fondement libertaire et une déconstruction systématique des fondements éthiques de notre société politique.

    Surreprésentés eu égard à leur poids électoral dérisoire, ils sont la manifestation d’un parasitage de la démocratie tolérée par un pouvoir trop faible pour s’y opposer.

    Les Verts devaient changer la politique et la façon d’en faire. Ils en donnent une représentation caricaturale : lutte de clans, terrorisme idéologique recuit dans un monde militant bolchevisé, opportunisme électoral. Même N. Mamère a fini par jeter l’éponge devant tant d’impéritie…

    Le temps de récupérer quelques strapontins, les coups de dard vont cesser pour reprendre de plus belle quand ces messieurs-dames auront de nouveau leurs plaçous municipaux.

    On se demande comment il se trouve encore 3% de Français pour donner leur voix à cette gauche, la plus sinistre de France au propre comme au figuré.

    Avec de tels « alliés », que le PS se dispense de donner des leçons de front républicain…