Noël Mamère accuse les français d’être « gangrenés par la haine raciste » !

Publié le 12 novembre 2013 dans Actualités, Politique, Presse

Noël Mamère accuse les français d’être « gangrenés par la haine raciste » !

Le député maire de Bègles ne fait pas dans la demi-mesure. Dans une tribune publiée sur le site Rue89, ce dernier dénonce le racisme que subirait Christiane Taubira, ministre de la justice, avec un vocabulaire surprenant : « Comme dans les années 30, si nous faisons mine de baisser la garde, alors la bête immonde resurgira. Après le tabou de la parole, celui des actes vient toujours ».

Noël Mamère accuse les français d’être « gangrenés par la haine raciste » : « Oui, nombreux sont nos compatriotes qui, pour une raison ou une autre, à des niveaux plus ou moins grands, sont gangrénés par la haine raciste. Qu’ils soient chômeurs, victimes de la crise économique, n’excuse rien ». Les médias seraient bien entendus aussi « responsables », accusés d’être « devenus les « Minute » politiquement corrects de la pensée rancie » (La nouvelle édition de l’hebdomadaire risque d’ailleurs de faire couler beaucoup d’encre. Ci-dessous).

Pour cet élu partisan d’une immigration sans frein, la France va radicalement se transformer, peu importe l’opposition des citoyens : « C’est un fait. Le cosmopolitisme et le métissage s’imposeront quoi qu’en pensent les oiseaux noirs du malheur ».

S’il est vrai qu’une grave crise identitaire secoue le pays, cette soudaine « montée du racisme » n’est qu’une pure création du gouvernement, avec la complicité des médias, afin de faire oublier le désastre économique et social que subissent nos compatriotes.

Benoît Hamon, ministre délégué à l’économie sociale et solidaire, le reconnait dans les colonnes du Monde. Il faut mobiliser notre électorat afin de contrer le vote Front national : « même pour les municipales, nous devons faire campagne pour dire que la montée de la parole et de la violence racistes et de l’extrême droite met en péril la démocratie et la République (…) Il faut mobiliser là-dessus une partie de notre électorat, des gens qui iront voter car ils ont le sentiment que la patrie est en danger ».

minute

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Baudoin
    12 novembre 2013 à 19:55 |

    A priori ce Môssieu Mamère a oublié que les mouvements écologistes ont été co-créés dans les années 60 par des gens d’extrême-gauche et d’extrême-droite, en particulier des personnes comme Robert Dun, ancien officier de la SS !
    Il a sérieusement besoin d’un cours d’histoire de ses idées !

    • Baudoin
      12 novembre 2013 à 20:09 |

      Je précise : ce SS n’était pas créateur d’un parti mais de l’ambiance « écolo » comme il l’a montré dans ses livres « Le grand suicide » ou « Liberté, vérité, santé ». Petit-fils de paysan, je sais ce qu’est la vraie défense de la nature et elle passe par l’écologie humaine, donc je ne pourrai jamais, de fait, cautionner les théories de ces mouvements.

  • Elda
    12 novembre 2013 à 20:41 |

    Ca suffit d’entendre ces conneries ! Taubira est détestée pour sa dangereuse idéologie et les lois iniques qu’elle fait passer en force. Les gens sont exaspérés. Sa couleur de peau n’a rien a voir. Chacun sait cela. Stop à cet enfumage !

  • Marc
    12 novembre 2013 à 23:03 |

    C’est incroyable le nombre d’anneries que peuvent débiter nos politiques ! Vivement le grand coup de balai !

  • Romain46
    12 novembre 2013 à 23:56 |

    Ce n’est pas parce qu’une bande d’imbéciles a dérapé sur des peaux de banane que la France va devoir se transformer en République démocratique allemande avec défilés obligatoires anti-racistes et anti-fascistes commandés par les pouvoirs publics ou par M. Mamère…

    On nous a déjà fait le coup avec l’affaire Clément Méric il y a quelques mois en voulant ériger une vulgaire rixe entre bandes rivales d’extrême-gauche et d’extrême-droite en assassinat politique commandité par les Manifs pour tous : basta…

    Les faits sont simples et têtus :

    – Mme Taubira a attaché son nom à une loi qui divise et divisera longtemps le pays ; pour la réconciliation, c’est trop tard ; il lui faut assumer les conséquences de son acte politique ;

    – s’opposer à elle n’est pas faire preuve de racisme : d’ailleurs la plupart des élus d’outre-mer sont contre la loi taubira ; on ne peut pas dire que M. Azérot, par exemple, est raciste…

    – si le climat est tendu en France, c’est que le pouvoir cherche à imposer un modèle libertaire et multiculturel que le pays fragilisé par la crise est hors d’état de supporter et dont une grande partie des Français ne veut pas car il ignore les fondements culturels de la nation (voir A. Finkielkraut, L’identité malheureuse). Mme Taubira a fait exploser le mélange détonnant préparé par la gauche. Il fallait le prévoir plus tôt…

    J’ai observé avec consternation qu’une majorité du lectorat du Figaro approuvait les sifflets du 11 novembre. On ne siffle pas le Chef de l’Etat lors d’un dépôt de gerbes à l’Arc de Triomphe qui est un acte de liturgie républicaine. C’est tout aussi choquant que les insultes raciales proférées contre Mme Taubira.

    Mais ça ne veut pas dire pour autant que 65% du lectorat du Figaro se préparent à reconstituer les Croix de feu antiparlementaires. Cela veut dire que les Français en ont assez d’un pouvoir incapable de ramener la justice et la paix dans ce pays parce qu’il ne cesse d’activer sa jactance idéologique.

    Puisqu’on en est à aborder les commémorations de 14-18, je propose qu’on cesse de parler de Mme Taubira (on sature). Qu’on évoque la fraternité des tranchées et le concours des soldats de l’empire, y compris des soldats musulmans d’Afrique du Nord et d’Afrique noire, à la victoire. Et qu’on propose aux écoles de rediffuser aux collégiens et lycéens « la Grande illusion ». Ou comment aimer la France ensemble quand on est de droite et de gauche et quand elle souffre…

  • philippe
    13 novembre 2013 à 09:47 |

    Absolument rien ne justifie l’abjection du titre de ce journal qui ne lui fait pas honneur et qui dessert quelque cause qu’il veuille défendre. Luttons sur les idées.

    • Romain46
      13 novembre 2013 à 14:20 |

      A Philippe :

      Oui, vous avez raison. La une de Minute est ignoble et nulle mais est-ce une raison pour s’aligner comme un seul homme au coup sifflet dans une opération de pseudo union sacrée contre le racisme ? Je soutiens que non.

      Que je sache, il existe dans ce pays une liberté de la presse : si Minute a dépassé les bornes, que le juge sanctionne la publication. C’est ainsi que les choses se passent dans les démocraties libérales qui ne sont pas des démocraties populaires et où existe une vraie liberté d’expression. Et s’il suffit d’une une de Minute pour mettre la République en danger, c’est que les socialistes sont vraiment aux abois…

      En effet, la critique politique de la montée du racisme et de la xénophobie, qui est loin d’être un phénomène national, Dieu merci, nécessite de mettre sur la table toutes les pièces du dossier. Pas seulement la une de Minute mais la manipulation de la thématique du multiculturalisme par la gauche. A force d’exalter ce qui différencie en niant ce qui rapproche les Français, d’entretenir les minorités dans une sorte d’état revendicatif permanent du droit à la différence, le pouvoir actuel mine ce lien civique essentiel dans toute société qu’Aristote appelle la « philia ».
      Les gens finissent par voir le voisin différent comme un ennemi et plus comme un compatriote. C’est partout la « politique du bras de fer »…Pas étonnant que quelques esprits excités dépassent la mesure…

      La gauche, dans toute cette affaire, ressemble au pompier pyromane qui sonne le tocsin…Et tout ça pour tenter de battre le rappel de son électorat qui se débine avant les municipales…Voilà l’objectif réel suffisamment clair dans l’article ci-dessus…

      Il est étonnant de voir comme on arrive à faire redémarrer le même crin-crin médiatique à échéance régulière pour oublier le tout dans les trois semaines…Jusqu’au prochain coup de com de Mamère…

      • PROMPT'O
        14 novembre 2013 à 17:44 |

        Perso, la une de Minute n’a rien d’ignoble.

        Arrêtez de faire du Marine Le Pen…

        C’est une Une à la Coluche, Desproges ou Les Inconnus.

        Mais encore faut-il avoir un peu d’humour combien même il est dirigé contre sa personne (ce sont les risques du métier que connaissent les hommes et femmes politiques)

      • science et conscience
        15 novembre 2013 à 15:54 |

        Faire feux de tout bois tels devrait être l’encart du parti socialiste.

  • […] – 12h00 BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) – Le député maire de Bègles (photo en Une) ne fait pas dans la demi-mesure. Dans une […]

  • Yann
    13 novembre 2013 à 20:37 |

    Romain46 tu ma vendu du rêve j’aurai pas pu mieux m’exprimer que cela