Georges Brassens indésirable à l’abbaye de Vertheuil

Publié le 9 août 2013 dans Brèves

bruno-delmasL’association des Amis de l’abbaye de Vertheuil, présidée par Michèle Tardat, organise tous les ans des concerts dans ce monument dont la construction remonte au XIe siècle.

Le programme est communiqué au curé de Pauillac, qui, en tant que prêtre affectataire de l’église, est le seul apte à autoriser l’utilisation de l’édifice. Cette année, le père Bruno Delmas a refusé de donner son accord pour le concert des reprises de Georges Brassens, vu les positions anticléricales d’un chanteur proche des milieux anarchistes :  » Une église n’est pas un lieu où peuvent être chantés des textes écrits par un homme qui a milité toute sa vie contre la religion« .

Si Michèle Tardat, responsable des pages « culture » du Journal du Médoc, fait mine de ne pas comprendre la position du prêtre, celle-ci devait pourtant s’y attendre. En novembre 2011 à Saint-Laurent-des-Arbres (Gard), le curé du village avait déjà refusé que soit joué en l’église, un concert en hommage à Georges Brassens.

 

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , , ,

Les réactions sont terminées

  • DELMAS Bruno
    9 août 2013 à 16:39 |

    Bonjour,
    Etant mis en cause dans cet article, merci de bien vouloir diffuser les quelques lignes suivantes :

    Puisque Mme Tardat a souhaité porter l’affaire dans la Presse, je souhaiterais apporter des précisions importantes sur cette question du concert de Brassens.
    Tous les ans l’association des Amis de l’Abbaye de Vertheuil décide du programme, le maire signe le document qui est envoyé à la paroisse pour que le curé le signe ce qui est déjà décidé. La fin de la lettre envoyée par le maire est assez explicite : « Nous vous faisons part de cette programmation et vous prions de nous retourner le double présent du courrier revêtu de votre signature » (Lettre du Maire adressée à la paroisse le 20 mars 2013. Or la loi française, et non l’Eglise, rappelle que seul le curé affectataire peut décider du choix d’une activité cultuelle dans son église.
    Après consultation des personnes membres du Conseil Pastoral de Secteur et du Vicaire Général, il a été répondu à l’association que l’église ne pouvait être utilisée pour un concert de Brassens. Le maire nous ayant fait part des difficultés importantes que cela engendrait puisque la salle municipale était déjà louée, dans un souci de souplesse nous avons alors proposé d’abord à l’association des Amis de Brassens puis à l’Association des Amis de l’Abbaye de Vertheuil d’essayer d’adapter le choix des chansons de Brassens pour maintenir la soirée. L’association « Les Amis de Brassens » et Mme Michèle Tardat ont refusé tout aménagement du programme.
    – Dernier mail de Mme Tardat (1er juin) :
    Monsieur le Curé,
    Nous avons bien pris note de votre interdiction d’utiliser l’église pour le concert « Brassens ». L’incident est clos.
    M.Tardat

    – Réponse de la paroisse (4 juin) :
    Bonjour Madame,
    Je note votre réponse en regrettant que nous n’ayons pas pu arranger le programme pour que la soirée se déroule. Très sincèrement,
    P. Bruno Delmas

    • Etienne
      9 août 2013 à 17:11 |

      Bravo mon père pour votre décision, Madame Tardat a vraiment cherché l’incident ! ONLR

  • joachim
    9 août 2013 à 18:25 |

    Bravo P.Delmas, ne vous laissez pas impressionner par les puissances médiatiques et politiques. Vous avez fait tout ce que vous pouviez pour trouver un compromis, vous êtes un homme de paix et de conciliation. La loi vous protège, ils le savent très bien puisqu’ils ne peuvent porter plainte contre vous.

  • evasion33
    10 août 2013 à 13:31 |

    Et tant mieux !!(une abbaye, un église, quelle idée !!) Georges Brassens se serait retourné dans sa tombe !!!

  • herbien
    14 août 2013 à 12:21 |

    oui mais! georges est auprès du « pere éternel » et il n’est pas sûr que tous ces guignols y aillent

  • Baudoin
    19 août 2013 à 16:29 |

    Bravo M. l’abbé. Nous subissons assez d’attaques comme cela avec ce gouvernement pour ne pas s’en voir imposer d’autres, plus ou moins masquées, dans nos églises. Bravo et merci !

  • STM21
    25 août 2013 à 23:09 |

    Dommage, Surtout si l’on avait écouté « Tempête dans un bénitier », ou Brassens montre qu’il était plus sensible à la religion que ce que l’on prétend aujourd’hui . texte prémonitoire des dévastes dans l’Eglise de Vatican II