Ludovic Freygefond (PS) : « L’extrême-droite ne doit pas devenir une alternative envisageable »

Publié le 31 juillet 2013 dans Brèves

Ludovic FreygefondMalgré la plainte à son encontre pour harcèlement moral (déposée par Alexandre Metzinger, son ancien directeur de cabinet), Ludovic Freygefond est toujours aux commandes du Parti socialiste en Gironde.

Ce dernier signe donc l’éditorial dans le journal départemental du Parti socialiste. Le maire du Taillan et vice-président de la CUB, appelle les militants à « rester rassemblés » devant le danger d’une éventuelle alternative incarnée par le Front national. « Quel que soient les difficultés économiques et sociales, l’extrême-droite ne doit pas devenir une alternative envisageable ».

Aveu d’impuissance ou d’échec de la politique gouvernementale ? Ses explications risquent de ne pas convaincre les électeurs, y compris ceux du Parti socialiste : « Le gouvernement continue de mettre en œuvre tous les moyens possibles pour aboutir aux objectifs fixés ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • Etienne
    31 juillet 2013 à 17:22 |

    « Le gouvernement continue de mettre en œuvre tous les moyens possibles pour aboutir aux objectifs fixés » Le genre de phrase qui ne veut rien dire. Il prend vraiment les gens pour des buses !