Bordeaux : La propagande du genre enseignée aux enfants de maternelle !

Publié le 27 mars 2014 dans Actualités, Culture

Bordeaux : La propagande du genre enseignée aux enfants de maternelle !

Le tract annonçant l’exposition est très clair : « À l’occasion de l’ouverture de sa nouvelle exposition du Carré des 3 – 6 ans destinée aux petits, Cap Sciences vous propose une journée spéciale enseignants de présentation de l’exposition et de son atelier (…) cette exposition invite les enfants à faire des choix d’activités, de comportements, de postures et d’attitudes selon leurs envies et leurs intérêts en dépassant les stéréotypes liés au sexe ».

Comme le précise le document, « cette exposition s’adresse aux PS, MS et GS ». Dans l’activité « Le méli-mélo des rencontres », les enfants sont amenés à  « trouver des « paires d’amis » en fonction de leurs affinités ».

Les partenaires de cette exposition sont la région Aquitaine, le Conseil Général, la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux), l’académie et la mairie de Bordeaux.

En janvier dernier, le ministre de l’éducation nationale, niant la réalité de l’application de cette théorie dans l’Éducation nationale déclarait : «  Il y a un certain nombre d’extrémistes qui ont décidé de mentir, de faire peur aux parents. Ce que nous faisons à l’école, c’est uniquement enseigner les valeurs de la République ». Le 29 janvier dernier, Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, rajoutait : « il n’y a aucune théorie du genre qui est développée dans les écoles primaires de France ». Vraiment ?

cap-sciences-bordeaux

Addendum 03/04/2014 à 11h00 : Suite à notre article, plusieurs parents nous ont envoyé des convocations pour cette sortie.

genre-bordeaux

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • PROMPT'O
    27 mars 2014 à 18:16 |

    Et alors DU PARC ? On t’entend plus ?
    Tu cautionnes ?
    Maintenant que tu touches ton indemnité, on n’est pas prêt de t’entendre…
    Si t’en avais tu démissionnerais non ?
    Quand je pense à tous ces bobos qui ont défilé dans la rue contre le mariage pour tous et qui ont voté Juppé à grandes enjambées, ça me fout les boules !

  • hello
    27 mars 2014 à 18:34 |
  • Esope
    27 mars 2014 à 18:42 |

    Rendez-vous le mercredi 9 avril à 14h30 à Cap Sciences, avec des banderolles et des sifflets…
    Esope

    • rahvar pascale
      29 mars 2014 à 15:37 |

      RDV pris

  • Marc
    28 mars 2014 à 11:23 |

    Soit Edouard du parc fait retirer le soutien de la mairie, soit c’est bien la preuve qu’il ne sert à rien !

  • 28 mars 2014 à 12:22 |

    Ne vous méprenez pas sur la cible !
    Ce n’est pas Edouard du Parc qui est en cause puisqu’il vient tout juste d’entrer à la mairie !
    Nous ne pourrons le « juger » qu’après !

    EN REVANCHE, JUPPE, LUI est bien RESPONSABLE !

    Et si les élections sont finies à Bordeaux… c n’est pas le cas pour JUPPE qui lorgne sur la présidence de la CUB…

    OR, il reste encore quelques villes de la CUB en « ballotage »… c’est donc là que vous devez vous adresser !

    Que votre manifestation soit UTILE ! Contactez donc les candidats aux mairies suivantes en leur demandant des « gages » (tels que signer la charte de la manif pour tous) :
    – Pessac
    – Mérignac
    – St Medard en Jalles
    – Ambares et Lagrave
    – Floirac

    La votre manifestation sera plus utile !

    ACTION ! sur les réseaux sociaux, sur leurs blog, par mail !!

    FAITES SUIVRE ! Plus nous serons nombreux à leur mettre la pression, plus notre action sera efficace !

    Revenons aux valeurs fondamentales !

  • Jeune papa
    28 mars 2014 à 23:15 |

    Je ne comprends pas ce qui vous dérange dans le fait d’inviter les enfants à dépasser les stéréotypes liés au sexe. Pour ma part, je suis un homme (comme dirait Polnaref) et je n’aime ni le foot ni les bagnoles. Je le vis très bien, mais je ne cesse d’être confronté à des personnes qui ne comprennent pas que l’on puisse être différent d’eux. De là à penser que ces personnes sont intolérantes, ou peut-être simplement suffisamment peu sûres d’elles pour devoir se réfugier derrière des valeurs qui ne sont en fait que des préjugés stéréotypés ?

    • RAHVAR
      29 mars 2014 à 16:10 |

      Monsieur,
      En tant que jeune parent, j’imagine que vous avez quelques idées sur la manière dont vous allez aborder la sexualité avec votre ou vos enfants. Et, j’imagine, qu’avec bon sens, vous attendrez ses (leurs) questions sur le sujet afin de ne pas les forcer à y penser alors que ce n’est pas (encore) un sujet de préoccupation pour eux. C’est le contraire qui se passe à l’école. Dès la grande section de maternelle, les « ABCD de l’égalité » font leur apparition. Ce programme, sous prétete de lutter contre les stéréotypes et l’homophobie, vise à l’hypersexualisation des enfants et à fabriquer des adultes « pervers polymorphes » comme disait Freud. Ainsi, ils seront de futurs consommateurs pour les futurs marchés de PMA et de GPA. Pierre Bergé: « louer ses bras à l’usine ou louer son ventre, il n’y a pas de différence ». Dans « le meilleur des monde » d’aldous Huxley, les enfants sont encouragés à jouer à des jeux sexuels. Lz programme des ABCD de l’égalité n’est pas spécifiquement français puisqu’il est ordonné par l’OMS. Autant dire que c’est mondiale. Rien que le silence des médias sur cette réalité devrait vous alerter. Par ailleurs, quand on voit les outils pédagogiques recommandés aux enseignants, il est indéniable que le but est plus de faire l’apologie de toutes les sortes de déviances sexuelles que d’éduquer à la tolérance. De plus, il ne s’agit pas de détruire les stéréotype mais de détruire l’hétérosexualité, c’est-à-dire la norme. Or, les enfants sont, par définition, des personnes en construction et notamment, de leur identité sexuelle, et ce programme risque de les déboussoler. Le fait que le mariage pour tous devait absolument passer était justement parce qu’il allait pouvoir justifier ce programme et ses outils (cf livre: »papa porte une robe, j’ai deux maman… » Vous en voyez beaucoup des hommes portant une robe dans la rue? et le mariage pour tous n’était pas une demande des homos eux-mêmes car très peu souhaite se marier, vivre ensemble leur suffit(cf: nombre de mariage) mais la demande de lobbies tenus par des fanatiques intolérants et financés par des milliardaires. Pour finir, allez donc voir sur pappy streaming gratuitement le film « Tomboy » recommandé pour les classe de CM1. J’attends ensuite votre réaction de parent responsable de ses enfants.

      • Jeune papa
        7 avril 2014 à 10:45 |

        Bonjour Rahvar (femme ou homme, hétéro ou homo, marié(e) ou pas, peu importe vos idées ont la même valeur à mes yeux).
        L’article (donc le débat) ne porte ni sur les « ABC de l’égalité », ni sur les propos de Pierre Bergé, ni sur le film Tomboy.
        L’article concerne uniquement l’expo organisée par Cap Sciences… et son prétendu lien avec l’introduction de la pseudo théorie du genre dans les écoles.
        Parlez-moi donc du contenu de cette expo et nous pourrons échanger.
        Parlez-moi d’autre chose, et je ne pourrai que constater que vous faites des amalgames.
        En tant que père responsable, je suis ce matin révolté d’apprendre que des parents font pression sur l’école maternelle de mon fils pour empêcher la sortie à cette expo prévue par l’école. En effet, ce comportement consitue un « viol » de ma liberté individuelle, car je suis d’accord pour que mon enfant participe à cette sortie. Libre aux autres parents de refuser que leur enfant y participe (ils peuvent ne pas autoriser leur enfant à y participer, puisqu’une autorisation leur est demandée)… mais qu’ils n’empêchent pas le mien d’avoir droit à cette sortie.
        De quel droit osent-ils décider de ce qui est bon ou mauvais pour les enfants des autres !
        La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres, n’est-ce pas ?
        Sinon nous allons droit vers une société totalitaire, qu’elle soit d’extrême gauche ou d’extrême droite.

        • Maman épanouie
          7 avril 2014 à 14:23 |

          Bonjour,

          Je partage tout à fait les propos de ce « jeune papa ». A force de faire des amalgames et de parler de choses que l’on ne connaît pas, le risque d’aller vers du totalitarisme est proche. A tous ceux qui sont pour la suppression de l’exposition à Cap Sciences, renseignez-vous avant de répandre n’importe quelle baliverne sur la toile, et surtout réfléchissez avant ! Qu’apprenez-vous à vos enfants ? Vous êtes leur modèle, leur guide alors un conseil ne tomber pas dans la panique qu’une poignée d’incultes se délecte à propager.
          Qu’Est-ce donc de vivre dans une démocratie, si lorsque quelque chose dérange vous l’interdisez…la meilleure des protections est avde connaître le sujet.

        • NLC
          7 avril 2014 à 17:17 |

          Comme je vous l’ai déjà signalé sur un autre fil mais sur ce même sujet : votre liberté individuelle n’est absolument pas violée, et vous pouvez parfaitement amener votre enfant voir cette expo pendant votre temps libre. En revanche, la proposer dans le cadre de l’école, sensée enseigner des vérités scientifiques incontestables, est bel et bien un viol des consciences des enfants concernés, et il est normal que des parents s’en inquiètent…

          • Jeune papa
            8 avril 2014 à 10:36 |

            @NLC :
            Lorsque l’école propose une sortie culturelle et/ou éducative, libre à chaque parents d’y autoriser la participation de son enfant. La participation n’est pas obligatoire parce qu’il ne s’agit justement pas d’un enseignement.
            Lorsque quelques parents font annuler la sortie pour tous les enfants, cela prive les parents favorables de leur libre choix. Si vous me soutenez le contraire, c’est que nous n’avons pas la même notion de la liberté et de la démocratie.
            De plus, cette sortie sera purement et simplement annulée car il ne reste pas suffisamment de temps pour en organiser une nouvelle. Donc mon fils est lésé !
            Par ailleurs, pourquoi devrais-je payer de ma poche une sortie initialement organisée par l’école avec l’argent de la caisse de l’école que j’ai participé à financer !
            Enfin, n’avez-vous pas lu que les « meneurs » de votre mouvement veulent purement et simplement interdire cette expo : dans ce cas je n’aurai plus le libre choix d’y emmener mon fils.
            Bienvenu dans le meilleur des mondes où les plus forts vous disent ce que vous devez penser !
            Pour mes enfants, je me battrais pour que survive notre démocratie, comme se sont battus mes aïeux… et peut-être les vôtres aussi, non ?

          • NLC
            9 avril 2014 à 10:19 |

            Les parents qui ne souhaitent pas que leur enfant participe ont, eux aussi financé la caisse de l’école, donc envoyer des enfants à une exposition polémique les lèse, pour reprendre votre formule. Il est donc parfaitement normal et sensé qu’ils demandent l’annulation de la sortie, et une autre, plus tard, sera organisée, sans polémique…

          • Jeune papa
            28 avril 2014 à 23:32 |

            Une exposition polémique ? Pour qui ? Pour quelques parents, mais ni pour Cap Sciences, ni pour les enseignants, ni pour l’Académie !
            C’est donc l’avis de quelques uns qui doit s’imposer à la majorité ? Bel exemple de démocratie !
            Une autre sortie sera organisée plus tard… vous semblez mieux informé que quiconque, car justement la directrice concernée a indiqué qu’elle n’était pas en mesure de reprogrammer une sortie d’ici la fin de l’année !
            Quel gâchis !
            Et dire que ce sont des enfants de 3 ans qui sont obligés de subir les conséquences des actes irresponsables de quelques parents qu jugent sans savoir de quoi il retourne.

  • 3 avril 2014 à 15:52 |

    Bonjour,

    Cap Sciences a choisi la thématique « Des elles, des ils » dans la continuité du travail que nous menons depuis presque une dizaine d’années pour mobiliser les jeunes, et en particulier les filles, vers les filières scientifiques et techniques. Les filles se ferment beaucoup de débouchés en ne choisissant que très rarement ces filières d’avenir. Ceci est dû en grande partie aux préjugés de notre société qui disent que les filles ne seraient pas intéressées par la technologie et l’industrie, et pas capables de s’y épanouir.

    Cap Sciences souhaite que les enfants se sentent libres de jouer aux Lego techniques qu’ils soient filles ou garçons (et pourquoi pas devenir ingénieurs plus tard), libres de jouer à faire la classe qu’ils soient filles ou garçons (et pourquoi pas devenir maitres et maitresses d’école). Nous nous efforçons de casser les stéréotypes, ceux projetés sur les filles et les garçons, mais aussi de manière générale ceux projetés sur tous les groupes, liés aux milieux sociaux, aux origines… afin que la culture, et la culture scientifique en particulier, puisse profiter à tous et participer à développer une société d’adultes épanouis et responsables.

    Sachez que « Des elles, des ils » n’aborde pas du tout les thèmes de la sexualité… ou du Mariage pour tous ! Si vous voulez en savoir plus sur cette exposition pour les 3-6 ans et son contenu, nous vous invitons à regarder la vidéo sur ce lien :
    http://www.cap-sciences.net/pageseditos,472,left_EBAC2E31.html

    N’hésitez pas à nous contacter directement (contact@cap-sciences.net) pour que nous vous fassions découvrir l’exposition !

    • scienceetconscience
      3 avril 2014 à 21:16 |

      Avec cette sémantique de cassage de stéréotypes et de préjugés Cap science reprend l’essentiel du discours idéologique des féministes attardées du type Femhaine. Je n’ai personnellement jamais observé de mise à l’écart des filles dans l’enseignement scientifique, alors pourquoi entretenir cette mythologie ? Les femmes ont le droit de choisir leur orientation professionnelle sans avoir a subir le carcan sectaire des féministes.
      Cap science ferait mieux de s’inspirer du résultat des élections, et ne pas trop s’aventurer dans la défense de la propagande du gouvernement socialiste.

    • science et conscience
      3 avril 2014 à 21:22 |

      Je suis choqué que Cap science ose s’ériger en défenseur de la liberté de jouer aux legos. Alors q’un argumentaire reposant sur les palymobiles aurait été beaucoup plus adéquat.

  • Gaël
    3 avril 2014 à 19:00 |

    Cap Sciences ne peut être naïf à ce point ! La vidéo de présentation de cette exposition ainsi que le tract envoyé aux enseignants ne laissent absolument aucun doute ! il s’agit bien d’une version édulcorée de l’idéologie du genre ! Tout y est : l’objectif (l’égalité entre les filles et les garçons), la lutte contre les stéréotypes de genre, former des pairs d’amis en fonction de ses goûts et non de son sexe… De plus, la commentatrice de la vidéo de présentation est très engagée dans le combat pour faire émerger l’idéologie fumeuse du genre, elle a participé a des colloques dans ce sens. Au lieu de nier l’évidence, Le directeur de Cap Sciences ferait mieux de reconnaitre qu’il a fait une erreur de programmation et devrait revenir à des expositions de qualité comme il a l’habitude d’en proposer.

    • Maman épanouie
      7 avril 2014 à 14:33 |

      Bonjour Gaël,

      évidemment pour réagir comme cela vous y êtes allé à l’exposition, n’est-ce pas ? Car le meilleur moyen de contrer une idée c’est déjà de la comprendre et de la faire sienne…Sinon juger sans savoir c’est très dangereux.

  • Jacques Groleau
    4 avril 2014 à 15:03 |

    Bordeaux : La propagande du genre enseignée aux enfants de maternelle !
    « Des elles, des ils » : les partenaires de cette exposition sont la région Aquitaine, le Conseil Général, la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux), l’académie et la mairie de Bordeaux.
    Donc la mairie et le maire de Bordeaux, Alain Juppé, approuve et soutient cette exposition, conte laquelle circule une pétition…
    Pouvez-vous me le confirmer, et me dire pourquoi?
    J’incline à penser que ce maire « commence à poser des problèmes »…

  • Louis
    4 avril 2014 à 22:07 |

    Bien évidemment tout le monde le sait, la théorie du genre ça n’existe pas (sic) ! C’est juste la promotion de la liberté et de l’égalité…
    Il serait peut être temps de revoir votre chanson parce que l’on connait déjà !
    Il n’y a pas à dire nous sommes vraiment soumis à une intelligencia totalitaire qui cherche à imposer ses idées de manière subversive… Mais taisons-nous, liberté oblige !
    N’est-ce pas justement Saint-Just qui en des temps troublés s’exclamait « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté » ? Je crains que nous soyons retourné à ces temps là ou comme dirait certaines personalités que nous ne l’avons jamais quitté…

  • […] – BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) – Suite à notre article révélant une exposition destinée aux enfants de 3 à 6 ans, dont le but est que ces jeunes […]