Bordeaux : Polémique autour d’une exposition organisée à Cap Sciences

Publié le 6 avril 2014 dans Actualités, Culture, Politique, Vidéo

Bordeaux : Polémique autour d’une exposition organisée à Cap Sciences

Suite à notre article révélant une exposition destinée aux enfants de 3 à 6 ans, dont le but est que ces jeunes têtes blondes « dépassent les stéréotypes liés au sexe », la polémique n’a cessé d’enfler.

Tout d’abord, dans de nombreuses écoles bordelaises, des parents refusent que leurs enfants « subissent les conséquences de théories fumeuses d’adultes jouant aux apprentis sorciers », comme nous le confie une mère de famille stupéfaite de voir ses enfants participer à un tel atelier.

vigi-genderC’est maintenant au tour de l’association « Vigi-Gender » d’alerter les familles bordelaises, message relayé ce weekend par la manif pour tous.

Dans un communiqué, l’association « exprime sa plus vive inquiétude devant cette initiative inutile, dangereuse et subversive qui cherche à prendre la place des familles, et risque de semer le trouble chez nos enfants dans l’acquisition de leur identité sexuée (…) De telles initiatives doivent être dénoncées et stoppées. Que l’on laisse enfin nos enfants grandir tranquilles ! ».

Une pétition demandant le « retrait immédiat » de cette exposition a d’ailleurs été lancée. A ce jour, plus de 13 000 personnes l’ont déjà signé.

Dans un mail envoyé à Infos-Bordeaux, Cap Sciences justifie sa démarche : « Nous nous efforçons de casser les stéréotypes, ceux projetés sur les filles et les garçons, mais aussi de manière générale ceux projetés sur tous les groupes, liés aux milieux sociaux, aux origines ».

Addendum 07/04/2014 à 20h00 : Dépêche AFP : « A Bordeaux, des «anti-genre» dénoncent une expo contre les stéréotypes »

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Sophie Courtat
    6 avril 2014 à 23:27 |

    Quel dommage d’avoir encore à supporter ces hurluberlus et tristes individus. Vivement que le qatar rachètent ses groupuscules ennuyeux et rétrogrades.

  • pauthicar
    6 avril 2014 à 23:40 |

    C’est n’importe quoi ? au lieu de vouloir à tout prix changer de civilisation, ils feraient mieux de changer vraiment la courbe du chômage… mais ce doit être plus difficile !
    Touche pas au mariage… occupe-toi du chômage !!

  • DELATTE
    7 avril 2014 à 09:00 |

    « Un homme est un homme, c’est naturel en somme! » Quand cesseront-ils de vouloir agir contre nature? Quand cerreront-ils de s’enn prendre à nos enfants ???

  • Jeune papa
    7 avril 2014 à 10:52 |

    Bonjour,
    La polémique va effectivement enfler… mais pour une autre raison.
    En effet, certains parents font actuellement pression sur l’école maternelle de mon fils en vue d’annuler la sortie prévue à cette expo de Cap Sciences.
    Si ces parents peuvent s’opposer à la participation de leurs enfants (le choix leur est laissé puisqu’on leur demande une autorisation) ils n’ont aucun droit d’empêcher mon fils à y participer si je juge que cela est bon pour lui.
    Si ma liberté individuelle de parent n’est pas respectée où va notre société et ses soi-disant « défenseurs » ?

    • cedric
      7 avril 2014 à 13:17 |

      Bon jour à tous et a vous « jeune papa », liberté individuelle ou autrement dit liberté de l individu ,nous sommes tous liés les un aux autres malgré ce que certains pensent, nous sommes en tant qu individu comme un maillon dans une chaine lié a un ensemble,nous recevons et transmettons et ce que je transmet individuellement aura inévitablement des effets sur l ensemble au niveau temporel et générationnel, il est important donc de penser global et d agir local,ne pas être égoïste,individualiste …Bien a vous.

    • NLC
      7 avril 2014 à 14:44 |

      @ jeune papa :
      votre liberté n’est pas remise en cause, et rien ne vous empêche d’emmener votre fils à cap science mercredi ou samedi, ce qui est anormal c’est que ce soit l’école qui les y emmène…

      • Jeune papa
        8 avril 2014 à 10:26 |

        @cedric :
        ni égoïste, ni individualiste, mais simplement attaché aux fondements de notre république « Liberté, égalité, fraternité ». C’est pourquoi je m’insurge contre ceux qui viennent de faire annuler (sous la pression, voire quasiment la terreur) la sortie scolaire à laquelle mon fils avait droit (la Directrice ayant peur de manifestations hostiles et violentes en présence d’enfants de 3 ans !).
        Ainsi, la volonté de quelques-uns vient de priver mon fils de l’une de ses sorties scolaires. Bravo pour l’exemple que cela donne du « vivre ensemble ».
        @NLC : lorsque l’école propose une sortie culturelle et/ou éducative, libre à chaque parents d’y autoriser la participation de son enfant.
        Lorsque quelques parents font annuler la sortie pour tous les enfants, cela prive les parents favorables de leur libre choix.
        De plus, cette sortie sera purement et simplement annulée car il ne reste pas suffisamment de temps pour en organiser une nouvelle. Donc mon fils est lésé !
        Quant au libre choix d’y emmener mon fils, encore faut-il que je puisse le faire (le mercredi nous travaillons, et le samedi nous nous répartissons entre faire les courses et s’occuper de notre nourrisson qu’il est difficile d’emmener à une telle sortie… pas cool pour lui).
        Par ailleurs, pourquoi devrais-je payer de ma poche une sortie initialement organisée par l’école avec l’argent de la caisse de l’école que j’ai participé à financer !
        Enfin, n’avez-vous pas lu que les « meneurs » de votre mouvement veulent purement et simplement interdire cette expo : dans ce cas je n’aurai plus le libre choix d’y emmener mon fils. Bienvenu dans le meilleur des mondes où les plus forts vous disent ce que vous devez penser !
        Pour mes enfants, je me battrais pour que survive notre démocratie, comme se sont battus mes aïeux… et peut-être les vôtres aussi, non ?

        • goynaud
          8 avril 2014 à 17:08 |

          « jeune papa » je te souhaite de devenir un « père mature », a l image des Pères qui on construit la nation Française depuis plus de 2000 ans et qui ont su l édifier sur des fondements solides.Un père (masculin) a des devoirs et des droits et une mère(féminin)aussi et les enfants fille ou garçon aussi,ceci est fondamental,mais sais-tu ce que veut dire le mot fondement?creuses toi les méninges,c est ce que fait tout bon constructeur avant d élever sa maison,il creuse profond il fait le vide,ensuite il comble ce vide de matériaux nobles et solides et ensuite il élève les mur, pose charpente et couverture et de génération en génération on peut y vivre paisiblement;si et seulement si on y prend soin et on l entretien,j habite une maison don le linteau de porte d entrée est gravé « 1705 » chaque fois que j entre ou sort de chez moi je m efforce d y penser.En tant que père de famille j ai le devoir de prendre soin et entretenir ma famille et élever mes enfants dans la droiture ,j ai aussi le devoir et le droit de défendre ma maison ,ma famille,ma nation de tous dangers potentiels qu ils soient présent ou a venir , Bien a toi .

          • marco
            9 avril 2014 à 15:26 |

            Goynaud ,tu es sain comme l eau d un torrent ,, »jeune tata , »son cas releve plutot de la psychiatrie ,,ne perds pas ton temps avec ce genre de degenere .

    • Arthémis
      11 avril 2014 à 01:18 |

      pensez vous qu’il est bon pour un enfant qu’on lui lise des histoires où où une petite fille se sent perdue car elle a des jeux de garçons pourtant elle aime caresser sa chatte… oups pardon c’est écrit tellement plus poétiquement « cette fente entre les cuisses qu’elle aime caresser doucement »?…
      Cela a un mot, cela s’appelle de la pédophilie éducationnelle… il est indispensable que tout adulte responsable s’insurge contre ce genre de « sortie éducative ».

  • Robert
    8 avril 2014 à 13:42 |

    @jeune papa

    « Terreur », « démocratie en danger », je pense qu’il vous faut vite sortir de votre phantasme.
    J’ai moi aussi payé pour la caisse de l’école et je ne souhaite pas que mon enfant participe à une telle sortie. Donc que mon argent soit utilisée pour cela.
    Une activité neutre et pas polémiste me semble plus judicieuse pour nos enfants.
    De plus vous semblez avoir de la démocratie plein la bouche, sachez que la démocratie c’est accepté que d’autres ne soient pas d’accord avec vous et qu’il puisse le faire savoir surtout quand cela concerne l’éducation de leurs enfants.
    Quand à nos aïeux, je pense qu’ils ne se sont pas battus pour qu’un jour on puisse dire : « un jour, mon fils quand tu seras grand tu pourras, si tu le souhaites, devenir un femme ».

    • Guillaume
      10 avril 2014 à 12:39 |

      Robert,

      Avez-vous au moins visité l’exposition ?
      Son propos n’est pas de dire « un jour mon fils, quand tu seras grand, tu pourras, si tu le souhaites, devenir une femme » c’est plutôt « un jour ma fille, quand tu seras grande, tu pourras, si tu le souhaites, devenir garagiste et toi, mon garçon, tu pourras devenir infirmier, sage-femme ou nounou… parce que les métiers non pas de sexe ! »

      • cedric
        10 avril 2014 à 20:35 |

        « les métiers n ont pas de sexe »…voici une étonnante affirmation qui pour certain mérite encore réponse,demande a un artisan maçon,charpentier ou mécanicien si ils emploieraient une femme,soit sur que la réponse sera non pour une raison toute simple, manque de force et de puissance donc pas rentable,la parité a été mise en place en haut de l échelle sociale par les politiciens,mais en l appliquant aux autres niveaux de l échelle cela s avère une utopie,normalement on monte a l échelle de la base au sommet et non l inverse,a force de vouloir inverser les choses certain vont finir par marcher sur la tête,attention a la chute!je pense qu il vaut mieux que tu arrêtes d écouter les politiciens a la télé tu as plus amusant c est le sport,oui oui eux aussi c est leur métier et en plus mieux rémunéré que la politique…le seul problème c est qu il n y a pas de parité ou mixité…

      • Arthémis
        11 avril 2014 à 01:15 |

        Euh… si lutter contre les « stéréotypes » cela suppose faire lire à des gamins entre 3 et 6 ans des histoires où une petite fille se sent perdue car elle a des jeux de garçons pourtant elle aime caresser sa chatte… oups pardon c’est écrit tellement plus poétiquement « cette fente entre les cuisses qu’elle aime caresser doucement » ça s’appelle de la pédophilie éducationnelle…

  • tournesol
    8 avril 2014 à 20:07 |

    C’est drôle, l’idée de la liberté dans notre république de certains ici.
    Le « jeune papa » a parfaitement raison – les gens qui ne veulent pas que leur enfant assiste à une telle sortie scolaire ont le droit de ne pas donner l’autorisation.
    C’est à tout à fait un autre niveau de mettre la pression sur l’école pour faire annuler ladite sortie.
    C’est ce dernier geste qui est contraire aux fondements républicains (dont certains parlent ici, apparemment sans bien saisir l’idée).

  • Baudoin
    9 avril 2014 à 13:35 |

    Et Cap Sciences peut nous prouver que leur discours n’est pas le même que celui des chantres du genre et de l’abc de l’égalité peillonesque ? Même sémantique. Même mode d’action. Mêmes objectifs !
    http://objectifegalite.onisep.fr/#/1

  • Juste_une_maman
    10 avril 2014 à 12:11 |

    Maman d’une petite fille, j’ai l’impression de lutter chaque jour pour qu’elle garde son esprit critique, ne s’inquiète pas d’avoir encore son petit bidon de bébé, ou de porter sa robe bleue et rouge préféré (bleu et rouge, c’est pour les garçons non??). A 30 ans d’écart, mes propres parents n’avait pas à se poser la question. On était juste des enfants, on pouvait gripper aux arbres ou jouer à la poupée sans que personne ne se sente menacé dans son intégrité de femme ou d’homme et décide de nous en empêcher. Merci à Cap Science de nous rappeler que fille ou garçon on a (devrait avoir) le choix de ses activités, de son métier…

    • Baudoin
      22 avril 2014 à 17:31 |

      Une nouvelle fois, vous vous laissez berner. Si ce n’est pas du gender qu’ils présentent, comment expliquez-vous que les animatrices aient dit la semaine dernière à des enfants que les filles naissent dans les fleurs, les garçons dans les choux et que d’autres naissent dans des chou-fleurs ? Sans autre explication. Résultat ? Après une nuit de sommeil suite à cette visite, un petit garçon a dit à sa maman qu’il était né dans un chou-fleur car il avait les cheveux un peu longs ce jour-là. Et la graine du gender est semée dans une tête innocente qui avait, avant cet événement, conscience d’être un garçon. Honte à ces apprenti sorciers qui prennent nos enfants pour des cobayes de leurs délires. Prennent-ils leurs enfants ? Comme ceux qui appellent à la guerre n’y envoient jamais leurs enfants.

  • Bordelais émigré
    10 avril 2014 à 23:42 |

    Bravo aux résistants !
    Il est clair que, ici comme ailleurs, seuls les parents sont la dernière ligne devant leurs bouts de choux face à ceux qui veulent les déconstruire, les détruire… dans un pays où la subversion s’est enkystée au cœur de l’État – au sommet de l’État – dénaturant et ridiculisant le mariage et, simultanément, propageant une idéologie violant la nature et absurde, conçue par des charlatans ou des pervers.

  • Benoît Braconnier
    18 avril 2014 à 00:55 |

    Il semble que l’on trouve sur ce site bon nombre de fachos et de rétrogrades de tout poil!!!
    Alors oui, je suis de tout coeur et conviction avec « jeune papa » et tous ceux qui n’ont pas la haine et l’exclusion comme seul moyen d’expression. S’il subsiste ici encore aujourd’hui un semblant de démocratie, on la trouve dans ceux qui gardent leur esprit critique affuté, et qui ne se laissent pas embrigader dans un tissu de stéréotypes noséabonds digne des pires heures de notre histoire!… En clair, tout ce qui relie, partage, est digne de respect, tout ce qui exclue, systématise, nous rapproche toujours un peu plus de la barbarie. A bon entendeur…
    Et signez donc de votre nom, ayez au moins le courage de vos pathétiques opinions!

    • Zuba
      18 avril 2014 à 13:40 |

      Monsieur Braconnier, vous êtes la caricature des syndicalistes dont plus personne ne veut. Continuer à vous amuser à la CGT si ça vous chante, mais ravalez vos insultes !

      • Baudoin
        22 avril 2014 à 17:46 |

        Ce monsieur Braconnier parle peut-être des tristes heures communistes et nazies qui ne sont que des socialismes nationalisés ou internationalisés. Si je relis un peu sa réaction je constate juste qu’il utilise à merveille l’insulte et la haine dont il accuse les visiteurs de ce site (« fachos », « rétrogrades », « pathétiques opinions »…) Bref, il illustre à merveille la façon d’agir du gouvernement actuel de notre beau pays et des chantres de la théorie du gender et de ses néfastes conséquences. Rappelons ici que les pays du nord de l’Europe, anciennement en pointe dans ce délire, reviennent sur leurs positions et suppriment les subventions à ces stupides expériences. Nos enfants ne doivent pas être les cobayes des délires de pseudo adultes apprenti sorciers ! Mengele, Hitler et les autres, rentrez chez vous et laissez nos enfants être des enfants, et vivre leurs vies d’homme ou de femme.

        • Jeune papa
          29 avril 2014 à 00:02 |

          @ Baudoin : bravo pour la rhétorique… mais zéro pointé pour l’exemple.
          « délires », « pseudo adultes », « apprenti sorciers », « Mengele, Hitler et les autres, rentrez chez vous »… vous utilisez également à merveille l’insulte et la haine dont vous accusez Monsieur Braconnier !
          Comment osez-vous vous ériger en donneur de leçon ?

    • science et conscience
      18 avril 2014 à 21:17 |

      J’espère que personne ne s’étouffera de surprise si je dis que jeune papa et juste une maman travaillent comme chargés de com de Cap Science.

      • Jeune papa
        28 avril 2014 à 23:55 |

        Certains semblent très sûrs de leurs opinions !
        Jeune papa est seulement le papa d’un garçon de la classe dont l’autorisation de sortie a été diffusée sur l’article précédent.
        Je travaille dans une société privée qui n’a rien à voir avec Cap Sciences, et mon métier n’est pas du tout la communication.
        Maintenant, à chacun de se faire son opinion… mais pour ma part je ne pratique pas la désinformation.
        Et vous vous êtes quoi au juste : un papa, une maman, ou simplement un militant de Vigi-Gender parti en guerre contre de pseudo-manipulateurs ?