Elections municipales : Le Front national sera l’arbitre dans quatre communes de Gironde

Publié le 28 mars 2014 dans Actualités, Municipales 2014, Politique

Elections municipales : Le Front national sera l’arbitre dans quatre communes de Gironde

Ambarès-et-Lagrave, Floirac, Libourne et Mérignac sont les quatre communes du département où le parti dirigé par Marine Le Pen arbitrera les scrutins.

 

Ambarès-et-Lagrave : Les quatre candidats en lice dimanche dernier ayant tous obtenus plus de 10%, les électeurs pourront choisir les mêmes bulletins. Le maire socialiste Michel Héritié est le favori de ce second tour, où les trois autres candidats pèsent autour de 20%. Le Front national, conduit par Jérémy Hernandez, s’implante donc dans cette commune de la rive-droite (13 400 habitants) où son candidat aux dernières législatives tutoyait déjà les 20%.

gerard-belloc

Floirac : Cette commune de 16 500 habitants qui compte un grand nombre de migrants est depuis plusieurs années une place forte du Front national dans le département. Son candidat, Gérard Belloc, a réalisé un score de 19,20%, soit près de 5 points de plus qu’aux dernières élections législatives. Ce dernier risque de voir son score augmenter lors du second tour qui opposera le maire sortant, le socialiste Jean-Jacques Puyobrau, ainsi que deux autres candidats (un divers-droite et un communiste).

 gonzague-malherbeLibourne : Egalement fief du Parti socialiste, cette commune de 23 000 habitants a longtemps été dirigée par Gilbert Mitterrand, fils de l’ancien président de la République. Bénéficiant du soutien de nombreux fonctionnaires municipaux et territoriaux, le maire actuel, le socialiste Philippe Buisson, a atteint le score de 38,93% au premier tour, contre 53,45% en 2008. Il sera opposé au revenant UMP Jean-Paul Garraud (26,82%) et au jeune espoir local du Front national : Gonzague Malherbe (12,29%).

jean-luc-aupetitMérignac : Une nouvelle fois, le Front national sera au second tour dans une commune dirigée par la gauche, preuve que ce dernier n’est jamais aussi à l’aise que dans les terres aux mains des « forces de progrès ». C’est le maire socialiste sortant de la deuxième ville du département (65 000 habitants) qui sera le favori à sa réélection (Alain Anziani). Il termine en tête du premier tour avec 45% des suffrages, suivi de l’UDI Thierry Millet (38%). Enfin, le Front national est l’invité surprise de ce second tour. Son candidat, Jean-Luc Aupetit, a réussi à franchir la barre des 10% et devrait faire son entrée au conseil municipal.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , , ,