Euro 2016 : Alain Juppé berné par Michel Platini et l’UEFA

Publié le 4 novembre 2014 dans Actualités, Politique, Presse

Euro 2016 : Alain Juppé berné par Michel Platini et l’UEFA

Alain Juppé, maire UMP de Bordeaux, serait-il un lecteur attentif de « Minute »? Dans notre numéro du 14 mai dernier, sous le titre « Euro 2016: une vraie bombe à retardement », nous avons publié une enquête sur le coût du championnat d’Europe de football que la France va accueillir en juin 2016. Résultat pour les contribuables français: une facture de 1,7 milliard d’euros pour construire et rénover les stades.

Mais surtout, « Minute » dénonçait le vrai scandale: alors que c’est la France qui a investi, c’est l’UEFA (l’Union européenne de foot) qui va encaisser tous les bénéfices ! Car titulaire des droits de la compétition, c’est l’UEFA qui exploite en exclusivité tout le lucratif business: la commercialisation et la gestion de tous les contrats (sponsors, droits TV, billetterie, produits dérivés, etc.). Cette consternante révélation avait de quoi retenir l’attention d’Alain Juppé: il est président de l’association des dix sites qui vont accueillir l’« événement » (outre Bordeaux, l’association regroupe Marseille, Toulouse, Nice, Lens, Saint-Étienne, Lille, Lyon, plus les deux sites franciliens, le Parc des Princes et le Stade de France).

journal-minuteAussi à la rentrée, le 11 septembre, lors d’un repas à l’Elysée, Alain Juppé a rencontré Michel Platini, le président français de l’UEFA, et lui a demandé s’il ne serait pas légitime que l’UEFA reverse une part de ses colossaux bénéfices aux villes qui se sont lourdement endettées pour offrir des stades à l’Euro 2016… Et jeudi dernier 23 octobre, à l’hôtel de ville de Bordeaux, à l’issue d’une réunion à laquelle participaient Platini et le premier ministre Manuel Valls, Alain Juppé, tout sourire, a annoncé une décision « historique : l’UEFA va reverser 20 millions d’euros à la France », soit 2 millions par site concerné. Et là on rigole. C’est dérisoire. C’est une goutte d’eau dans un océan de fric. UEFA table sur un bénéfice minimum de 900 millions ! Lors de l’Euro 2012 (qui s’est disputé en Pologne et en Ukraine), l’UEFA avait réalisé un bénéfice de 695 millions.

Or en France, pour l’Euro 2016(où le nombre d’équipes engagées va passer de 16 à 24, ce qui implique plus de matches et donc plus de rentrées d’argent), l’UEFA table sur un bénéfice minimum de 900 millions! Les 20 millions concédés à la France ne représentent donc pas grand-chose. Alain Juppé, inspecteur général des finances de formation et ancien ministre du Budget, pourrait vous le dire: ça fait 2,22 petits pour cent des bénéfices que va engranger l’UEFA. Et 1,17 % des sommes investies par la France pour construire et rénover les stades…

Article tiré du journal Minute

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • philippe Mouillac
    4 novembre 2014 à 14:47 |

    Merci Monsieur Juppé…….. Si vous n’aviez pas existé je pense que la Gauche vous aurait inventé!

  • Versaline
    4 novembre 2014 à 15:24 |

    Se sont les Bordelais qui vont être contents quand ils vont recevoir leurs impôts… Aïe ! ça va faire mal !!! mais je ne les plains pas, ils ont voté pour lui, alors ils n’ont qu’à passer à la caisse…

    • Jean-Paul
      5 novembre 2014 à 16:15 |

      Les habitants de la CUB aussi…

  • […] 900 milionë është vlera e llogaritur e përfitimit nga shtëpia më e madhe e futbollit evropian, përcjell Infos-Bordeaux.fr. […]