Affaire des infiltrés à Bordeaux : Les journalistes relaxés pour « bonne foi »

Publié le 16 octobre 2014 dans Actualités, Politique

Affaire des infiltrés à Bordeaux : Les journalistes relaxés pour « bonne foi »

L’émission « Les Infiltrés », portant sur l’église Saint-Eloi et le l’Ecole St Projet et diffusée en avril 2010 sur France 2, avait provoqué une belle tempête médiatique.

Matthieu BeurierSuite à cette diffusion, l’association d’enseignement populaire Saint-Projet et l’Institut du Bon Pasteur, dirigé par l’abbé Laguérie (en poste à Bordeaux lorsque l’émission a été tournée), poursuivaient France 2 et l’agence Capa pour diffamation.

Étaient donc visés par cette plainte : Patrick de Carolis, alors président de France Télévisions, Hervé Chabalier et Laurent Richard de CAPA, David Pujadas, présentateur de l’émission et Matthieu Beurier (photo) alias Mathieu Maye, le “journaliste” infiltré non titulaire d’une carte de presse.

Malgré des propos diffamatoires, ces derniers ont relaxés pour excuse de bonne foi aujourd’hui par le tribunal correctionnel de Paris, présidé par, Anne-Marie Sauteraud. Dans ses attendus, le Tribunal a jugé que « l’ensemble de ces propos (NDLR : tenus par les journalistes dans le reportage) seront reconnus comme diffamatoires ». Toutefois, « les prévenus disposaient d’une base factuelle suffisante pour tenir et diffuser les propos litigieux, de sorte que le bénéfice de la bonne foi leur sera accordé et qu’ils seront renvoyés des fin de la poursuite ».

laguerie-triompheContacté par Infos-Bordeaux, l’avocat des plaignants, maître Jérôme Triomphe (photo AFP) annonce son intention de faire appel de cette décision. « Si nous sommes satisfaits de la reconnaissance de la diffamation, l’invocation de la bonne foi ne tient pas. Ses critères ne sont pas réunis sachant que ces journalistes auraient dû mener une enquête sérieuse, et non tromper, mentir et violer leur propre charte professionnelle ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • COLOCOCO 2
    16 octobre 2014 à 18:44 |

    M• Triomphe, vous devriez connaître mieux que quiconque la justice franc-maçonne actuelle…
    Cependant , vous pouvez effectivement faire Appel …..sans illusion !

  • esope
    16 octobre 2014 à 19:33 |

    Encore une confirmation que la la justice française n’a de justice que le nom.
    Les magistrats vivent parmi nous, ils sont souvent nos voisins, ou nos parents, ou nos amis. Le devoir de chacun d’entre nous, patriotes, est de leur dire et répéter que la justice de notre pays nous fait honte et que les magistrats, s’ils avaient de l’honneur, refuseraient de servir la dérive actuelle.

  • boubert
    17 octobre 2014 à 12:10 |

    Bon 1er point mais il faut persévérer même si l’on sait que la franc-maçonnerie est très présente! Si l’appel n’est pas satisfaisant il faudra aller en cassation voir en cours de justice Européenne car il existe encore des gens courageux et non pollués dans notre monde.

  • vindocinencis
    18 octobre 2014 à 18:01 |

    Comme disait Arletty durant la libération-épuration:
    « Ce que je crains, ce n’est pas l’injustice MAIS la justice! »

    • Nacho
      23 octobre 2014 à 11:16 |

      Quand je pense que tous ces magistrats sont les premiers à chialer pour que leurs enfants intègrent les écoles catholiques du département!!! Et il leur faut toutes les messes pour se montrer et bousculer sans vergogne les gens plus modestes. Pas par croyance, mais par et pour infiltration….

  • 29 octobre 2014 à 17:27 |

    Bizarre que les médias ne parlent pas du classement sans suite dans l’affaire Dies-Irae, signé des mains de la Vice-procureur de la République Madame Isabelle Gentil : http://www.dies-irae.fr/