La socialiste et philosophe Fabienne Brugère, indésirable pour l’Eglise de France

Publié le 17 mars 2014 dans Actualités, Culture, Politique

La socialiste et philosophe Fabienne Brugère, indésirable pour l’Eglise de France

Depuis quelques jours une polémique grandissait au sein des milieux catholiques. Fabienne Brugère, professeur de philosophie qui avait remis le titre de docteur Honoris Causa à la très polémique Judith Butler (« papesse » de la théorie du genre), faisait partie des conférenciers lors de la journée nationale de formation des délégués diocésains à la pastorale familiale, prévue le 19 mars prochain.

Devant l’émoi suscité par la présence de celle qui est également candidate sur la liste du socialiste Vincent Feltesse, aux élections municipales de Bordeaux, le Conseil Famille et société de la Conférence des évêques de France (CEF), présidé par Mgr Jean-Luc Brunin, a décidé d’annuler l’intervention de cette dernière.

Il faut dire que de nombreux sites internet, parmi lequel le Salon-Beige, très populaire chez les catholiques pratiquants, avaient sonné l’alerte et demandaient « de déprogrammer l’intervention de Mme Brugère ».

Ces derniers ont donc été entendus par la hiérarchie catholique qui s’est justifiée en expliquant que « les conditions du dialogue ne sont pas réunies, comme l’ont montré les tensions et les remous qui ont entouré cette venue ».

Si de nombreux catholiques se sont réjouis de cette décision, celle-ci est très critiquée depuis quelques jours par les milieux de gauche, et notamment par le candidat socialiste Vincent Feltesse qui s’est déclaré « atterré ».

© Photo Cottereau Fabien (Fabienne Brugère et Judith Butler)

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • Marc
    17 mars 2014 à 16:16 |

    Bravo, comme quoi, l’indignation paye ! Fabienne Brugère à une formation des délégués diocésain, et puis quoi encore ! Que les socialistes restent dans leurs loges, et tout le monde s’en portera mieux.

    • Archambeaud
      18 mars 2014 à 19:17 |

      Et si les cathos restaient dans leurs églises ?

      • Elda
        22 mars 2014 à 09:37 |

        ??? C’est un non-sens ce que vous dites ! On n’est pas catho seulement 1h par semaine pendant la messe..

  • Baudoin
    17 mars 2014 à 16:21 |

    Deo gratias ! Enfin de la cohérence ! Cette personne aurait été maintenue si elle avait respecté l’enseignement de l’Eglise mais elle crache dessus et veut infuser son venin dans l’Eglise, donc il ne faut pas s’étonner de cette décision. Persuadé qu’elle aurait eu le même accueil chez les musulmans, les juifs et tant d’autres. Donc l’Eglise prend une sage décision. Bravo !

  • Elda
    17 mars 2014 à 16:22 |

    « atterré » par la décision de l’Eglise sur ce sujet ??? Allons donc Mr Feltesse ! Cessez donc ces simagrées et f…nous la paix, vous et votre protégée n’êtes pas du tout notre « genre ».

  • Jean-Paul
    17 mars 2014 à 17:42 |

    « les conditions du dialogue ne sont pas réunies, comme l’ont montré les tensions et les remous qui ont entouré cette venue »

    Un euphémisme pour une hiérarchie cléricale par essence machiste !

    Un peu de provoc. ne fait pas de mal !

  • boubert
    17 mars 2014 à 18:48 |

    il est heureux que nous ayons pu obtenir cette déprogrammation.
    Pour une fois la hiérarchie de l’église a suivi les fidèles qui suivent le pape, nous ne pouvons que nous en réjouir.

  • […] Depuis quelques jours une polémique grandissait au sein des milieux catholiques. Fabienne Brugère, professeur de philosophie qui avait remis le titre de docteur Honoris Causa à la très polémique Judith Butler (« papesse » de la théorie du genre), faisait partie des conférenciers lors de la journée nationale de formation des délégués diocésains à la pastorale familiale, prévue le 19 mars prochain.Devant l’émoi suscité par la présence de celle qui est également candidate sur la liste du socialiste Vincent Feltesse, aux élections municipales de Bordeaux, le Conseil Famille et société de la Conférence des évêques de France (CEF), présidé par Mgr Jean-Luc Brunin, a décidé d’annuler l’intervention de cette dernière.  […]

  • Bernard Richard
    21 mars 2014 à 09:18 |

    Au vu des sept réactions antérieures, on ne s’étonnera pas que des catholiques pratiquants, et pratiquant une attitutde réflexive au lieu de se laisser ronger par une peur à base de fantasmes, se sentent mal à l’aise dans l’Eglise de France actuelle

  • Bernard Richard
    21 mars 2014 à 09:51 |

    Juste une vanne : pourquoi ne pas avoir, par cohérence, remplacé Fabienne Brugère par la philosophe Chantal Delsol, que j’avais entendue en 2012 parler doctement de la solidarité à l’invitation du curé de notre église Saint-Léon, Paris XVe, propos caricaturant notre société et notre Etat de façon stupéfiante mais applaudie par une majorité de fidèles.

  • Citoyenne
    21 mars 2014 à 10:14 |

    Ah encore des « courageux » qui crachent anonymement sur les uns et les autres… Aimez vous les uns les autres! Bravo les cathos