Polémique : L’art contemporain revient à Bordeaux

Publié le 2 décembre 2014 dans Actualités, Culture

Polémique : L’art contemporain revient à Bordeaux

Tous les bordelais se souviennent de l’installation du « Lion bleu » dans le quartier de La Bastide ou de l’inauguration (perturbée par le Bloc identitaire) de « la maison aux personnages » près de l’hôpital Pellegrin.

Ces créations très polémiques entraient dans un programme de « commande publique artistique » pour un coût jugé exorbitant par de nombreux bordelais : 600 000 euros pour la maison aux personnages, 1 million d’euros pour la colonne de la place de la Victoire…

«On a fait partie dans les années 2000 du peu de villes à avoir la volonté d’installer des œuvres contemporaines fortes sur l’espace urbain. Ces œuvres donnent un supplément d’âme à la ville», a expliqué hier Michel Duchène, vice-président à la CUB, à l’occasion de la présentation d’un nouveau programme de commande publique artistique.

suzanne-treisterEn effet, la Communauté Urbaine de Bordeaux présentait les nouvelles « œuvres » contemporaines qui seront réalisées entre 2015 et 2018. Parmi tous les projets sélectionnés, plusieurs sont en bonne voie, notamment un orgue à vapeur sur une structure métallique de 4 mètres de haut, près de l’usine de traitement des déchets Astria (Bettina Samson) ou encore une soucoupe volante aux Bassins à flot (photo de l’artiste Suzanne Treister). Pour Michel Duchène, le but d’un tel programme reste clair : « Il vise à transformer l’espace public pour lui donner un petit supplément d’âme à travers des œuvres perturbantes, fortes ».

Si les contribuables bordelais risquent bien d’être perturbés par les nouvelles « œuvres d’art » qui vont être disposées dans la capitale girondine, ils risquent également de tousser quand ils découvriront le prix de ce nouveau programme, payé avec leurs impôts…

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , , , , ,

Les réactions sont terminées

  • 3 décembre 2014 à 20:20 |

    […] Tous les bordelais se souviennent de l’installation du « Lion bleu » dans le quartier de La Bastide ou de l’inauguration (perturbée par le Bloc identitaire) de « la maison aux personnages » près de l’hôpital Pellegrin.Ces créations très polémiques entraient dans un programme de « commande publique artistique » pour un coût jugé exorbitant par de nombreux bordelais : 600 000 euros pour la maison aux personnages, 1 million d’euros pour la colonne de la place de la Victoire…  […]

  • 3 décembre 2014 à 20:21 |

    […] Ces créations très polémiques entraient dans un programme de « commande publique artistique » pour un coût jugé exorbitant par de nombreux bordelais : 600 000 euros pour la maison aux personnages, 1 million d’euros pour la colonne de la place de la Victoire…  […]

  • 4 décembre 2014 à 09:45 |

    […] Tous les bordelais se souviennent de l’installation du « Lion bleu » dans le quartier de La Bastide ou de l’inauguration (perturbée par le Bloc identitaire) de  […]

  • 6 décembre 2014 à 09:42 |

    […] Tous les bordelais se souviennent de l’installation du « Lion bleu » dans le quartier de La Bastide ou de l’inauguration (perturbée par le Bloc identitaire) de  […]