Une proche d’Alain Juppé (Marie-Laure Hubert Nasser) décrit la vie en HLM

Publié le 3 mars 2014 dans Brèves

marie-laure-hubert-nasserDirectrice de la communication de la mairie de Bordeaux, cette proche d’Alain Juppé suscite depuis ce weekend des cris d’orfraie, de la part des socialistes locaux. En cause, ses propos sur les 50 000 logements sociaux que veut construire le candidat socialiste s’il est élu. La socialiste Naïma Charaï hésite même « à engager des poursuites judiciaires ». La vérité est parfois difficile à entendre.

« Promesse de personnes qui ne savent pas du tout de quoi elles parlent. Mais qui nous font pleurer avec des discours dégoulinants ! Un jour je vous raconterai ce que c’est que de vivre en HLM ou autre Cité! Je ne parle pas d’une discussion de 5 mns en porte à porte avec le sentiment que l’on sait tout. Non. Je parle de la promiscuité. Des cultures qui s’affrontent. Des cris. Des pleurs. Des enfants vivant entre les cours et les caves. Je parle de densité, de hauteur, de murs légers comme des feuilles, de l’odeur des sardines dans la chambre à coucher, du chien qui hurle à la mort, du mec du cinquième qui balance des bouteilles dans le conduit d’évacuation d’ordure pétrifiant tous les étages qui sont sur sa route. Des mobylettes trafiquées, des barrettes de shit, des enfants perdus qui ne vont plus au collège. Qui n’écoutent plus leurs parents…. Bref. 50 000 logements sociaux… Quelle folie sous prétexte d’avoir le cœur à gauche ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • Ludo
    3 mars 2014 à 17:37 |

    Parce que ton pote Juppé, il n’en construit pas des HLM ?

    « De murs légers comme des feuilles… » : ils vont être content chez Domofrance…

  • Elda
    3 mars 2014 à 18:09 |

    Je confirme pour les nuisances citées…pour y avoir habité pendant des années. HLM ou pas, du reste… C’est le principe d’entassement des clapiers de béton qui fait que tout bruit, même léger, se propage à toute la structure. Quand on connait les modes de vie actuels des gens, individualistes et peu soucieux du voisinage, on ne peut que fuir (quand on peut) ce genre d’habitat, sauf à avoir des papi-mamy très calmes comme voisins (dessus-dessous et des 2 cotés !)Il existe pourtant des maisonnettes HLM bien plus agréables à vivre pour les familles mais qui n’ont pas l’heur de plaire aux décideurs…Du béton partout, en hauteur, qui cache même le soleil…l’enfer !

  • Marc
    3 mars 2014 à 20:56 |

    Elle sait maintenant que l’on ne peut pas tout dire, sans déclencher les foudres du politiquement correct. Que cala serve de leçon à la droite !

  • zuba
    3 mars 2014 à 20:59 |

    Les gens qui vous critiquent sur facebook n’ont surement jamais habité une cité. Je sais de quoi je parle, et de plus vos propos sont très mesurés par rapport à la réalité que j’ai vécu.