Départementales : La polémique enfle après les propos d’Yves d’Amécourt

Publié le 16 mars 2015 dans Actualités, Politique

Départementales : La polémique enfle après les propos d’Yves d’Amécourt

La tête de liste UMP en Gironde est au cœur de la polémique depuis ses propos délivrés à Rue89 où il y annonçait une alliance possible avec le Parti communiste pour contrer le Front national : « J’ai précisé qu’en cas de deuxième tour, nous appellerions même à voter pour un communiste. Le PC et les gaullistes ont en effet une histoire commune, celle de la guerre et de la Résistance, et je ne mettrai pas une pince à linge sur le nez pour voter communiste ».

Depuis, ces propos ne cessent de faire réagir, surtout dans les rangs de l’UMP. Dans un communiqué de presse, les jeunes de la droite populaire ont souhaité « faire part de leur exaspération face à ces cadres UMP qui sont aveugles, sourds et qui semblent avoir oublié qu’ils faisaient de la politique, c’est-à-dire proposer aux électeurs un programme clair, cohérent, précis. Mais après tout, est-ce vraiment étonnant de la part d’un proche d’Alain Juppé ? ».

De nombreux membres et sympathisants de l’UMP ont depuis réagi sur les réseaux sociaux, tel l’ancien ministre et député des Français de l’étranger, Thierry Mariani.

thierry-mariani

Le conseiller municipal bordelais de l’UMP, Edouard du Parc, a également fait part de son étonnement : « Une éventuelle alliance de la liste « Gironde positive », dite union de droite, avec le parti communiste, au second tour des élections départementales, pour faire barrage au Front National, est-elle une initiative validée par la direction nationale de l’UMP? Ne serait-il pas plutôt préférable de rassembler un peu plus au sein de la droite républicaine et d’assumer ses valeurs de droite, afin d’éviter que ses propres électeurs ne partent à la concurrence, ou ne tombent dans l’abstentionnisme ? ».

Enfin, dans un communiqué de presse, le leader local du Front national, Jacques Colombier, espère que « cet aveu ouvrira les yeux de ceux qui pensent voir une différence entre une gauche ultra libérale et une pseudo droite », dénonçant un parti qui « cautionna les millions de morts du régime de l’ex-URSS ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Esope
    16 mars 2015 à 09:31 |

    D’Amécourt rappelle une fois de plus la seconde guerre mondiale à son secours pour essayeer de sauver les postes d’élus de ses copains. C’est minable.
    Si l’extrême droite a rallié dès les premières heures le Général de Gaulle dans la résistance, il n’en est pas de même des communistes qui étaient alliés des Nationaux Socialistes (Nazi) allemands jusqu’en août 1941… quant à la gauche elle s’est vautrée dans la collaboration comme le socialiste Laval, chef du gouvernement de Pétain, ou comme le maire socialiste de Bordeaux, Adrien Marquet, emprisonné à la libération.

  • COLOCOCO2
    16 mars 2015 à 11:10 |

    Une telle déclaration est totalement intolérable.
    J’attends encore un démenti de Juppé, à défaut d’un démenti de la direction nationale.
    Déclaration doit être relayée relayée relayée relayée et encore relayée.

  • Grégoire P.
    16 mars 2015 à 20:00 |

    C’est l’histoire d’Ali Ben Juppé et de l’UMPC…

  • 18 mars 2015 à 11:40 |

    Edouard du Parc a posté sur son blog 2 messages :
    1 sur les propos irresponsables d’Yves d’Amécourt,
    1 sur le parrainage de la ville de Bordeaux au festival cinémarges.
    Il rappelle que ce sont des initiatives (désastreuses) de l’UMP local, et que l’UMP national n’est pas sur la même ligne déviante…
    Dur dur d’être à l’UMP à Bordeaux.
    visitez son blog pour le soutenir :
    http://www.edouard-du-parc.fr

    • Marie
      18 mars 2015 à 18:36 |

      Il ne faut pas venir pleurer maintenant. Tout le monde avait dit qu’il allait être la caution catho d’un Juppé le méprisant. Il se démerde maintenant. Il n’a qu’à quitter l’UMP et rejoindre le Front.

      • Grégoire P.
        18 mars 2015 à 19:18 |

        Très bien dit Marie.

  • Payou 33
    19 mars 2015 à 18:03 |

    Est-il simplement possible d’avoir une autre opinion sans être rejeté? Si E du P n’a pas rejoint le Front dès le départ, c’est qu’il y a qq sujets qui coincent.
    Espérons que Juppé soit assez intelligent pour ne pas mépriser, mais savoir entendre…

    • Celtibère
      22 mars 2015 à 09:03 |

      Juppé est un con. Faut-il vous rappeler tous les désastres dont il a été l’initiateur, dont la dissolution de l’assemblée en 97. Et je ne parle même pas de sa condamnation comme un minable voleur de poules. Ce type n’arrête pas de contredire aujourd’hui ses propos d’hier. Il n’a aucune conviction profonde. C’est un opportuniste malhabile, un pur produit de la ploutocratie qui dirige ce pays depuis cinquante ans.
      Parce que, contrairement aux idées reçues, on peut être énarque et con à la fois.C’est d emoins en moins incompatible.