Drogue : L’ouverture d’une salle de shoot à Bordeaux en 2016 ?

Publié le 10 décembre 2015 dans Actualités, Faits divers

Drogue : L’ouverture d’une salle de shoot à Bordeaux en 2016 ?

Selon un rapport parlementaire rendu public mercredi, l’expérimentation de salles de shoot, est prévue en 2016 dans plusieurs communes françaises dont Paris, Strasbourg et Bordeaux.

Le principe a été adopté par l’Assemblée nationale et le Sénat en première lecture. Le texte est actuellement en fin de discussion au Parlement. Il prévoit une expérimentation de six ans à compter de la date d’ouverture de la première salle.

« Un démarrage est prévu à Paris (à proximité de l’hôpital Lariboisière) et Strasbourg dès le premier trimestre 2016, et à Bordeaux au cours de l’année 2016« , a précisé mercredi le Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques dans son rapport.

La ville de Bordeaux s’était déjà porté volontaire pour une telle expérimentation, Alain Juppé affirmant qu’il n’était « pas contre le principe d’une expérimentation« . Ces salles auront pour mission d’accueillir des drogués et d’encadrer la prise de stupéfiants, par injection intraveineuse ou par inhalation (crack, héroïne) !

Il y a plusieurs mois, des associations d’habitants avaient critiqué la volonté d’implantation d’une « salle de shoot » à côté de la Grosse Cloche, un haut lieu touristique de la ville et jouxtant plusieurs lycées.

Si la mairie UMP de Bordeaux est favorable au projet, la région Aquitaine, dirigée par le socialiste Alain Rousset, partage également cet enthousiasme. Celle-ci avait soutenu la création d’une telle salle à Bilbao pour un montant de 138.000 euros !

Seul le Front national est opposé à l’arrivée d’une salle de shoot à Bordeaux. Le conseiller municipal Jacques Colombier, déclarait dans un communiqué de presse : « ainsi que le confirment les associations de lutte contre la drogue à Genève et au Pays Bas, l’insécurité augmente dans les quartiers concernés, pour les habitants, les commerces et les lieux de culte. Le résultat revient en fait à banaliser l’usage de stupéfiants et à légaliser la consommation des drogues les plus dures. Tout ceci avec un coût pour le contribuable de l’ordre de 300.000 à 1 million d’euros ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :

Les réactions sont terminées

  • 10 décembre 2015 à 16:03 |

    […] Selon un rapport parlementaire rendu public mercredi, l'expérimentation de salles de shoot, est prévue en 2016 dans plusieurs communes françaises dont Paris,  […]

  • COLOCOCO2
    10 décembre 2015 à 17:42 |

    ce qu’elle pense de l’ouverture d’une chaîne de Bordeaux sachant que cette salle a déjà l’accord de Juppé son manteau… Intéressant 24 heures pour demander à Virginie Calmels ce qu’elle pense de l’ouverture d’une chaîne de Bordeaux sachant que cette salle a déjà l’accord de Juppé son manteau…

  • COLOCOCO2
    10 décembre 2015 à 19:21 |

    Mille excuses pour ce galimatia précédent……

    Pour être plus clair : Il ne reste que 24 heures, pour demander à Dame CALMELS, ce qu’ elle pense de l’ ouverture d’ une salle se shoot à Bordeaux, sachant que l’ ouverture de cette salle a déjà l’ accord de son mentor Alain JUPPE ……..

  • Grégoire P.
    11 décembre 2015 à 18:19 |

    J’espère que le suffrage de dimanche prendra en compte cette information et que donc chaque électeur saura que seul le Front est opposé à cette expérimentation. Votons tous pour Jacques Colombier seul rempart de la région.
    Encore une fois LRPS (Les Représentants du Parti Socialiste) continue à nuire à la Patrie.