L’ex-chanteur Bertrand Cantat ouvre un bar à Bordeaux

Publié le 28 septembre 2015 dans Actualités, Culture

L’ex-chanteur Bertrand Cantat ouvre un bar à Bordeaux

L’ancien chanteur de Noir désir vient d’ouvrir un bar-restaurant dans le quartier de Saint-Michel à Bordeaux. Il s’est associé à deux amis, Jullian Lopez et Louis Châtenet. L’établissement s’appelle « Quartier Libre » et est situé rue des Vignes. « C’est un quartier populaire, qui mixe tout un tas de choses, qui a une histoire militante » a expliqué le chanteur dans une vidéo de présentation du restaurant. Le quartier Saint-Michel est un lieu connu pour sa forte population immigrée, ainsi qu’une présence importante d’associations de gauche.

« Nous sommes amis. Ils m’ont raconté leur rêve. J’ai eu envie que leur projet soit possible, alors j’ai dit oui pour partager ça avec eux, la charge du départ » a déclaré l’ancien leader de Noir Désir au Sud-Ouest. « Depuis deux ans, on construisait notre rêve. Avoir un bar, et aussi un restaurant, un endroit où on pourrait bouger, écouter de la musique, voir du théâtre. Je cherchais une bonne raison de me lever le matin, je l’ai trouvée, ce lieu nous ressemble » a commenté Jullian Lopez.

Une petite scène se trouve dans le bar. On y retrouvera de la musique, du slam, du théâtre et même des lectures de contes. « Pas encore de programmation en vue, mais, c’est sûr, l’envie d’inviter des artistes locaux, d’écouter de la musique acoustique. Pas du rock’n’roll rutilant, il faut ménager les voisins » a tenu à préciser Bertrand Cantat. De son côté, la partie restaurant ouvrira ses portes le mardi 6 octobre. La cuisine sera assez conviviale « avec des produits de saison et des produits bios ».

Très engagé à gauche, Bertrand Cantat a été condamné en 2003 à huit ans de réclusion criminelle suite à l’homicide de Marie Trintignant. En 2003, avec la sortie du livre de Stéphane Bouchet et Frédéric Vézard, intitulé Bertrand Cantat-Marie Trintignant. L’amour à mort, ce dernier était une nouvelle fois mis en cause par sa femme, Krisztina Rady, pour des faits de violences.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :

Les réactions sont terminées

  • Babounet
    28 septembre 2015 à 16:07 |

    En programmation pour l’inauguration, un live de « SUPERTRAMP »

    • Marc
      28 septembre 2015 à 16:31 |

      Après on pourra entendre le chanteur Chris Brown qui a les mêmes passions que Cantat 🙂

    • Nathan
      28 septembre 2015 à 22:02 |

      🙂

  • Pierre DINET
    29 septembre 2015 à 09:25 |

    Une honte!Cet assassin ferait mieux de faire profil bas toute sa vie et se faire oublier plutôt que de revenir impunément sur le « devant de la scène », – dans un quartier bien « bobo-gaucho-multicolore » comme de bien entendu!- La population qui fréquentera l’établissement de cette ordure sera, n’en doutons pas, à son image, car quiconque à un peu de respect et d’amour propre ne cautionnera jamais une telle insulte de l’assassin à sa victime et à ses proches! Comme quoi, les « moralisateurs du devoir de mémoire » sont bien sélectifs pour ne pas se faire entendre sur ce sujet!

    • yves
      29 septembre 2015 à 19:44 |

      c’est pas à toi de jugé!!! il a deja été jugé par un VRAI juge et pas par un type comme toi.
      Noir Désir forever!!!!

  • Cocococo2
    29 septembre 2015 à 14:35 |

    Pierre ce que tu dis est vrai ….
    Mais tu oublies qu’ il fait part du Camp du BIEN !

  • yves
    29 septembre 2015 à 19:37 |

    tu n’as pas à dire ça!!! Il a purgé sa peine!!
    Et je veux bien etre une raclure quand c’est pour aidé quelqu’un.
    Vive bertrand

  • Celtibère
    30 septembre 2015 à 09:16 |

    Cantat à St Michel? Au moins il va se retrouver avec une population dont les mâles partagent son goût pour les femmes qui savent pourquoi leur mari les bat, même si eux ne le savent pas.