Alain Juppé souhaite que Virginie Calmels lui succède à Bordeaux

Publié le 9 février 2016 dans Actualités, Politique

Alain Juppé souhaite que Virginie Calmels lui succède à Bordeaux

L’information était un secret de polichinelle à Bordeaux. Tout le monde le savait, mais Alain Juppé n’avait pas encore officialisé sa décision. C’est désormais chose faite. Le maire de Bordeaux, lors d’une réunion avec ses adjoints, a clairement désigné Virginie Calmels comme son successeur naturel.

Tout d’abord lors des prochaines élections législatives de 2017, mais également pour lui succéder en tant que maire. Cette échéance, Alain Juppé la voudrait aussi brève que possible, celui-ci briguant la présidence de la République l’année prochaine.

Virginie Calmels serait donc la candidate des Républicains sur la deuxième circonscription (centre-ville), remportée par la socialiste Michèle Delaunay en 2007 puis en 2012. Il a par ailleurs profité de l’occasion pour annoncer le choix de son adjoint Nicolas Florian sur la première circonscription, tenue par la socialiste Sandrine Doucet.

Alain Juppé a voulu mettre ainsi fin aux critiques qui se multipliaient depuis la défaite de sa candidate aux régionales. Selon les témoignages relatés par le journal Sud-Ouest, le maire de Bordeaux a fait son annonce après avoir vivement critiqué les auteurs d’attaques anonymes « je sais que certains d’entre vous ici présents en sont à l’origine« .

Il est vrai que les résultats des dernières élections régionales risquent d’être un boulet pour la protégée d’Alain Juppé. L’ancienne présidente d’Endemol France est largement distancée au second tour par son adversaire socialiste. Sur la seule commune de Bordeaux, Alain Rousset est en tête (44,27%), devançant de plus de 10 points Virginie Calmels (34,06%).

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • teychonneau
    9 février 2016 à 09:44 |

    Quelques vagues souvenirs de mes cours d’Histoire me rappellent que  » les héritiers de Droit Divin » ont été « sanctionnés » dès 1789.

    Je me doute qu’un candidat à la Présidence de la République ne l’ignore pas … fut il Alain Juppé !

  • mic
    9 février 2016 à 12:32 |

    il a été dit aussi que « les français étaient des veaux » non?

  • Alain MoiPrésident
    10 février 2016 à 08:19 |

    Autant dire que Juppé prépare activement le basculement de Bordeaux à la gauche…

    De toute manière, Calmels ne pourrait pas assumer car elle doit coucher ses gamins tous les soirs.