Bordeaux : un conseiller régional de retour de Syrie

Publié le 6 janvier 2016 dans Actualités, Politique

Bordeaux : un conseiller régional de retour de Syrie

Il n’est pas commun de passer ses vacances dans un pays en guerre. C’est pourtant le choix qu’a fait Gonzague Malherbe, jeune conseiller régional du Front national, parti en Syrie, pendant une dizaine de jours, avec les volontaires de l’association SOS Chrétiens d’Orient.

Pour la troisième année consécutive, ceux-ci ont passé Noël au milieu des chrétiens syriens, partageant leurs souffrances et leurs espoirs.

chretiens-syrieDès sa création, l’association s’est fixée l’objectif de retisser un lien entre les communautés chrétiennes occidentales et orientales : deux ans après, plus de 300 Français se sont rendu sur place pour concrétiser ce souhait. Cette année, près de 70 volontaires français sont venus apporter un soutien matériel et moral dans les quatre pays où des missions permanentes sont ouvertes : Irak, Syrie, Liban et Jordanie.

Pour Gonzague Malherbe (photo), qui est également conseiller municipal de Libourne, le but de ce périple était bien entendu de témoigner d’une forme de solidarité, mais aussi de « connaître la réalité sur le terrain, en rencontrant des Syriens qui subissent la guerre depuis ces longues années, afin d’avoir leur vision de la situation et de découvrir leur quotidien ».

gonzague-malherbeVisites des lieux emblématiques (Maaloula, citadelle de Safita, Krak des Chevaliers, grande mosquée de Damas…) et rencontre avec des personnalités, comme le patriarche de l’Église syriaque orthodoxe Ignace Ephrem II ou le père Toufik, curé du village martyr de Maaloula, ont rythmé ce séjour « inoubliable ».

Infos-Bordeaux : Que pensent les Syriens de Bachar el-Assad ?

Gonzague Malherbe : Lorsqu’on discute avec les Syriens, on est loin de la vision caricaturale de la presse nationale française. Les Syriens aiment leur pays et soutiennent quasiment unanimement Bachar el-Assad. Ils dénoncent notamment la désinformation qui a été faite autour du début du conflit.

Et l’intervention militaire de la France ?

Gonzague Malherbe : Là aussi, la réponse est souvent la même : la France ne frappe pas Daesh, elle ne bombarde que des zones qui ont déjà fait l’objet de frappes russes. Quand on leur demande s’ils seraient favorables à une intervention militaire au sol de la France, la réponse est cinglante : « Non ! Que la France cesse déjà de financer Daesh et Al Nostra via le Qatar et l’Arabie saoudite, et notre armée régulière sera tout à fait à même d’éradiquer Daesh en 15 jours. »

Que retenez-vous de ce voyage ?

Gonzague Malherbe : Au-delà de leurs différentes confessions, les Syriens n’ont qu’un seul souhait : vivre en paix. Le devoir de la France est de les aider à y parvenir. Et, en attendant ce jour que l’on ne peut qu’espérer le plus proche possible, le devoir des Français est de leur apporter le soutien moral et matériel dont ils ont besoin.

syrie

noel

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • Versaline
    6 janvier 2016 à 16:05 |

    Merci Gonzague pour cet émouvant et courageux témoignage

  • Jean-François Pierron
    6 janvier 2016 à 17:30 |

    Perso, je n’aurais pas visité la grande mosquée de Damas… Mais cela n’enlève rien au mérite de Monsieur de Malherbe qui a sans doute plus de courage que moi. Donc respect. UDP avec les chrétiens d’orient.

    • Baudouin
      10 janvier 2016 à 13:33 |

      Oui.
      Je crois que, moi par contre, j’aimerais visiter la célèbre Grande Mosquée des Omeyyades pour l’art et l’histoire.
      Et la curiosité ? Elle a bien amené le Roi Très Chrétien (Louis XIV) à visiter la synagogue de Metz quand il a honoré sa « bonne ville ».

      • Jean-François Pierron
        16 janvier 2016 à 12:16 |

        Bonjour Baudouin,
        Ne dit-on pas que la curiosité est souvent…un vilain défaut !
        Louis XIV n’avait-il pas d’autres motifs que la curiosité ou le tourisme pour visiter la synagogue de Metz ?
        Vous allez être satisfait je pense car demain, le Pape se rend en visite à la synagogue de Rome. Par simple « curiosité » certainement…!!!!

  • Jodu67
    6 janvier 2016 à 17:36 |

    Bravo Gonzague pour cet acte de solidarité envers les Chrétiens d’Orient….
    Le témoignage des Syriens n’est rien d’autre que la vérité qui nous est cachée par les médias Français ! Les incapables gouvernants fournissent des armes aux opposants du régine de Bachar El Assad qui eux mêmes tuent les Syriens en faisant croire que c’est le gouvernement Syrien qui est responsable !!!
    Mais nous ne sommes pas dupes, les Russes mènent le bon combat et nous trouvons encore le moyen de critiquer… Quelle désolation la France sous nos irresponsables !
    En tout cas c’est courageux Gonzague… Bravo !

  • Grégoire P.
    6 janvier 2016 à 18:46 |

    Je me joins à tous les autres en vous félicitant Monsieur MALHERBE tant pour votre courage que l’exemple que vous donnez en matière de solidarité. Comme la solidarité que vous aviez manifesté vis à vis des lycéens de Max Linder en 2014. Je pense que si non pas tous mais au moins une majorité de politiques vous ressemblaient, la société civile ne s’en porterait que mieux.