Gironde : La Licra lance un plan contre le Front national

Publié le 20 février 2016 dans Actualités, Politique

Gironde : La Licra lance un plan contre le Front national

Le journal Sud-Ouest, par la plume de son journaliste Gilles Guitton, fait la promotion du dernier plan d’action de la Licra (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme), une des plus influentes ligues de vertu en France.

Intitulé « La Licra adopte un plan anti-FN », le journal dont la droite a récemment reproché une connivence avec le Parti socialiste, interroge la présidente départementale de la Licra, Clothilde Chapuis (photo).

Celle qui dirige cette association largement financée par les pouvoirs publics, annonce « cibler tous les secteurs qui ont voté le plus massivement pour le Front national » et regrette « que la base des Républicains se soit droitisée ». Ce nouveau plan financé notamment par le conseil départemental, aura pour but « d’expliquer en quoi le FN n’a pas dans son ADN la liberté, l’égalité et la fraternité ».

gregoire de fournasLe Front national n’a pas tardé à réagir par la voix de son conseiller départemental élu dans le Médoc : Grégoire de Fournas. Dans un communiqué de presse, celui-ci « s’indigne que la Licra se permette d’exclure les élus Front National du champ républicain ce qui démontre son profond mépris de la démocratie et du vote des électeurs » et dénonce « une subvention de 2400 euros allouée par le Conseil Départemental de la Gironde à cette association (qui s’ajoute à celles de l’Etat, de la Région et de la mairie de Bordeaux) au titre d’un partenariat d’Éducation Populaire qui se révèle être en fait un plan de rééducation des masses au seuls bénéfices électoralistes du Parti Socialiste ». Il conclut en précisant que « ce ciblage de la Licra sur l’électorat Front National du Nord Médoc constitue une stigmatisation insupportable ! ».

Très engagé dans la lutte contre le parti de Marine Le Pen, la Licra est très proche du parti socialiste, mais également d’Alain Juppé, qui est membre de son comité d’honneur ! Lors de son procès dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris, l’avocat du maire de Bordeaux était maître Francis Szpiner, président de la Commission Juridique de la LICRA…

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Grégoire P.
    20 février 2016 à 16:32 |

    Le fascisme de la « bien pensance » n’a pas de limite. Quand aux patriotes, ne nous affolons pas la photo même de l’article (N&B) nous offre le début d’une campagne anti-licra !
    Et une preuve de plus qu’Ali ben Juppé est plus que jamais un homme de gauche.

  • […] Source: infos-bordeaux […]

  • MARCEL JEVOUSBAISE
    21 février 2016 à 19:50 |

    la LICRA un groupuscule qui cultive le racisme en France DANGER QU’IL FAUT DISSOUDRE

  • Louise Marie Michel
    22 février 2016 à 09:43 |

    AH LA LICRA….. si on ne l’avait pas il faudrait l’inventer.. comme sac a conneries, car ceux qui y sont a bord s’auto-suicident et en sont ravis !

  • Alain Frigeco
    27 février 2016 à 09:38 |

    Je pose une question simple. Le FN a-t-il été interdit ? Non.

    Par conséquent, jusqu’à preuve du contraire, ce parti et ses électeurs ne sont ni plus ni moins républicains que ceux à gauche comme à droite, qui professent un nouvel antisémitisme sous couvert d’antisionisme ou qui à droite comme à gauche, professent la phobie des religions et, sous couvert d’un laïcisme idéologique, la phobie du christianisme et des références chrétiennes qui marquent notre patrimoine culturel, ou encore ceux qui voudraient que le pays devienne un vase terrain vague où chacun, y compris le dernier immigré débarqué, pourrait planter sa petite tente ethno-culturelle…

    La LICRA devrait se renseigner auprès du Pape et prendre exemple sur lui… Les ligues de vertu, ça eût marché mais ça fait belle lurette que ça ne marche plus.

    Il faut aborder les gens autrement et commencer par comprendre pourquoi ils votent ce qu’ils votent…

    Cela suppose un minimum d’intelligence et elle semble avoir déserté la Licra Gironde comme aussi la gauche…

    La Licra de gauche ressemble à un aveugle qui prétendrait montrer aux gens le bon chemin…

  • maury
    29 février 2016 à 16:46 |

    Ces associations liberticides et trop bien payées prennent leur désirs pour des réalités se sont des nuisibles anti démocratiques et des complices de l umps qui veut garder le pouvoir!!!Le MBM représente la liberté c pour ça que ces officines sos racisme , licra le combattent Il faut arrêter de les subventionner elles sont inutiles !