L’extrême-gauche veut ouvrir une ZAD (zone à défendre) en Gironde

Publié le 20 juin 2016 dans Actualités, Economie

L’extrême-gauche veut ouvrir une ZAD (zone à défendre) en Gironde

L’expression zone à défendre (ZAD) est un terme utilisé par les militants d’extrême gauche, qui désigne un squat qui a pour but de s’opposer à la construction d’un projet d’aménagement public. Les exemples les plus récents sont ceux de Notre-Dame-des-Landes ou du barrage de Sivens.

Une quinzaine d’activistes (des « zadistes ») campent depuis samedi, pour la première fois en Gironde, sur le domaine de Geneste, un site labellisé Natura 2000, pour bloquer un vaste projet immobilier du groupe Vizzion Europe.

Après l’intervention de la police ce lundi matin, une dizaine de défenseurs de la zone ont dû renoncer à bloquer l’arrivée des tractopelles sur le chantier, mais entendent poursuivre l’occupation. Entre autres espèces rares et protégées répertoriées sur le domaine de Geneste, autrement appelé « Domaine de La Plantation », le vison d’Europe utilise ce lieu comme territoire de chasse, assurent les zadistes. D’après Alexandre Mahfoudhi (photo), un membre du collectif, c’est d’ailleurs « Vizzion Europe qui tue le vison d’Europe, en spéculant sur le vivant ».

alexandre-mahfoudhiIls ont installé une yourte, des cabanes dans les arbres, et une tente avec coin cuisine et toilettes sèches « pour bloquer le chantier » du futur golf immobilier de Vizzion Europe, un promoteur basé à Bruxelles comptant parmi ses principaux actionnaires la famille Mulliez, propriétaire d’Auchan, précise Alexandre Mahfoudhi.

Le tract distribué par les opposants au projet est très clair : « Il s’agit d’un projet très douteux (crapuleux?) autrefois porté par la famille  Bez  (ancien  propriétaire  des  Girondins  de  Bordeaux),  et aujourd’hui  entre  les  mains  d’un  sulfureux  groupe  turco-belge récemment racheté par Mulliez (Auchan, Décathlon, Leroy Merlin, etc.). Encore des modèles de vertu que viennent nous imposer leur façon de voir les choses… ».

« Ce que nous voulons c’est nettoyer ce site devenu un dépôt d’ordures pour le revaloriser et en faire un lieu de promenade, de pêche, un parcours sportif etc.. en respectant la biodiversité« , explique cet enseignant âgé de 40 ans. « Tous ces lieux sont des écosystèmes millénaires et il n’y a pas de compensation possible à leur destruction« .

Sur l’ex Domaine de la Plantation va donc voir le jour d’ici 2018 un parcours de 9 et 18 trous, sur 80 hectares. Géré par NGFGolf (groupe Financière Duval, propriétaire de plus de 50 golfs en France), il comprendra un Club House, d’un hôtel et de résidences-services.  C’est un golf « écologique » que Vizzion veut faire pousser à Villenave-d’Ornon. Les plans d’eau seront conservés, tout comme la végétation sauvage, l’utilisation des pesticides et des fongicides sera « raisonnée » sur les greens, l’eau, dont les golfs sont très gourmands, sera pompée dans un étang.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , , ,

Les réactions sont terminées