L’incroyable lettre ouverte d’Omar Djellil à l’imam Tareq Oubrou !

Publié le 11 janvier 2016 dans Actualités, Politique

L’incroyable lettre ouverte d’Omar Djellil à l’imam Tareq Oubrou !

A l’heure où l’imam de Bordeaux, Tareq Oubrou, est de plus en plus invité dans les médias, la lettre ouverte d’un de ses anciens fidèles bordelais risque de mettre à mal cette image de « modéré », comme le décrit Alain Juppé, dont il est très proche.

Omar Djellil est actuellement responsable associatif à Marseille et par ailleurs très impliqué au sein de la communauté musulmane de la ville. Mais avant son installation sur la canebière, ce dernier a longtemps milité dans la région bordelaise. Responsable local de SOS Racisme, militant pendant dix ans au Parti Socialiste, il est le fondateur à Lormont de l’association Présence Citoyenne, dont le but est de « promouvoir l’intégration sociale, économique culturelle et citoyenne sur l’ensemble du territoire national ».

marseille-omar-djellilSur son profil Facebook, Omar Djellil (photo) publie donc une lettre ouverte à « l’ex frangin Oubrou » dont nous publions de larges extraits. Dans celle-ci, l’ancien militant de Sos-racisme accuse l’imam de Bordeaux de pratiquer « la Taqîya, l’art de dissimuler nos sentiments et nos projets funeste en vue de l’instauration d’un califat mondial ». Les accusations sont graves : « Ce sont tes enseignements qui nous avaient poussés à haïr le Juif » (…) « C’est de tes propres mains que nous recevions des magazines faisant l’apologie d’un certain Ben Laden que tu nous présentais comme un milliardaire islamiste charismatique ». Elles ne sont pas sans rappeler une vidéo qui circule sur internet et où l’on voit Tareq Oubrou faisant l’éloge d’Hassan el-Benna, fondateur des frères musulmans.

« Qu’il me semble lointain ce temps où notre imam nous exhortait à plus de frugalité, nous demandait de vivre sobrement et simplement, sans rechercher ou espérer obtenir les largesses du monde et encore moins la reconnaissance de la part des Mécréants (…) C’est un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, OUBROU en ce temps-là ne roulait pas en voiture de luxe, ne s’habillait pas de beaux costumes, ne vivait pas dans une luxueuse maison et ne se voyait pas offrir la légion d’honneur par les mécréants.

Et puis il y a eu notre rencontre à Bordeaux. Petit banlieusard sans grande envergure en proie à d’angoissantes crises d’identité, tu es devenu un phare dans le vide sidéral de mon existence. Ton verbe et tes incantations intarissables m’avaient fasciné. Je m’abreuvais à satiété de ta compassion paternaliste tant ma vie affective était aussi aride que le grand erg oriental. (…) Que nous jubilions lorsque les déflagrations d’un attentat-suicide en Palestine résonnaient jusqu’à nos oreilles. Rappelles-toi, Ô mon cher frangin Tareq, combien tu insistais pour nous rappeler que les attentats-suicides étaient l’arme des faibles. Combien, il était jouissif de voir déchiqueter tous ces Juifs ou ces Américains. Rappelles-toi combien de fois dans ton bureau tu nous avais martelé qu’Allah avait maudit les Juifs et que les Koufars (Mécréants) étaient nos ennemis déclarés.

C’est de tes propres mains que nous recevions des magazines faisant l’apologie d’un certain Ben Laden que tu nous présentais, à l’époque, comme un milliardaire islamiste charismatique qui faisait dans l’humanitaire au Yémen, au Soudan, en Afghanistan et en Somalie. Rappelles-toi tous ces livres qui mettaient en valeur les grandes figures de l’islamisme allant des Soudanais Hassan Abdallah Al-Tourabi et Omar El Béchir jusqu’aux martyrs du Hamas.

Je me vois encore en train de nous faire des accolades dans ton bureau au moment où les avions percutés les tours jumelles de New York. : « Allah est grand » ! exclamais-tu.

tareq-oubrouL’Amérique était frappée en plein cœur. Quelle incroyable communion des esprits et des cœurs dans la haine.

Et puis il y a eu l’émotion mondiale, celle qui nous a imposé à dissimuler nos véritables intentions. Tu nous as enseigné la Taqîya, l’art de dissimuler nos sentiments et nos projets funeste en vue de l’instauration d’un califat mondial qui rejetterait le nationalisme, l’athéisme et les fausses croyances juives et chrétiennes. Ce sont tes enseignements qui nous avaient poussés à haïr le Juif, non pas pour ce qu’il commettait mais tout simplement pour ce qu’il était. Nous sommes devenus antisémites car notre guide OUBROU nous exhorter à combattre un peuple maudit de Dieu. Je fus, comme beaucoup, un de tes plus fervents partisans.

Toute critique à ton endroit aurait pu être fatale à ton détracteur. Il suffisait simplement d’un geste ou d’un mot de ta part pour nous transformer en bras armé de ta volonté. Jeunes écervelés endoctriné, nous étions des bataillons de fidèles aux esprits annihilés.

Et puis, j’ai découvert, grâce à un frère venue d’Allemagne, les vertus de la Sunnah. J’ai réalisé dans quel égarement évident et quelle pauvreté intellectuelle l’Islam politique nous avait plongé. Voyant ton influence réduite à peau de chagrin auprès de tes anciens disciples, tu as commencé à colporter les pires rumeurs sur ceux qui portaient les stigmates de la véritable religion. Ton immonde fond de commerce prenait l’eau de toute part.

Voyant ton leadership contesté par les vrais sunnites, tu t’es accoquiné avec des politiques locaux. Le robinet de ta démagogie coulant à flots « si ce n’est pas nous, ce sont eux que vous aurez sur les bras ! », tu n’as pas hésité à saisir les services de police pour des dénonciations de terrorisme montées de toutes pièces par ton clan. Beaucoup de Musulmans ont été inquiété par ta faute. En plus d’être un imposteur à la haine dissimulée, tu es aussi un ennemi des Musulmans.

Alain Soral et Tareq OubrouAujourd’hui, le frangin OUBROU caracole en tête de manif pour Charlie Hebdo, ceux-là même sur qui tu invoquais le courroux d’Allah sur leurs têtes de mécréants blasphémateurs. Tu te rapproches du CRIF bordelais, ceux-là même que tu appelais affectueusement les ennemis d’Allah, et d’Alain Soral, fanatique antisémite et opportuniste. (photo avec Alain Soral) Tu découvres des vertus salutaires à l’homosexualité alors que tu prônais, auprès de tes troupes, des lapidations exemplaires.

Tu trouves le roi du Maroc Mohamed 6 sympathique alors que tu appelais au soulèvement populaire et au Jihad armé contre son père. Tu défends les chrétiens d’Orient alors que la nature même de ton projet de califat mondial débouchera sur l’annihilation des autres croyances.

Il y a quelques jours, l’Angleterre, à juste titre, a décidé de répertorier le mouvement des Frères Musulmans comme une organisation terroriste. En France, vous êtes invité à venir contempler les salons feutrés des ministères et des mairies. Même le consistoire israélite de Marseille a été pris d’une soudaine envie de rapprochement avec votre confrérie de la haine.

Votre secte insidieuse et mensongère a vu le jour en 1928. Sa doctrine a biberonné tous les mouvements terroristes jusqu’à l’organisation DAECH. Après avoir injecté votre poison dans le monde arabo-musulman, vous épandez votre haine sur le territoire européen.  

À ce jour, je me demande qui est le plus criminel entre un Michel Houellebecq qui écrit, par ignorance et préjugé, un pamphlet accusateur contre l’Islam ou un Tareq OUBROU dont la doctrine est à l’origine de la mort de centaines de milliers d’innocents qu’ils soient musulmans ou non ?  

Si les Français pouvaient lire les pensées et connaître le for intérieur du frérot OUBROU, il serait sidéré d’y déceler une haine d’une terrible noirceur. Certes, j’ai mis sept ans pour comprendre dans quelle impasse spirituelle tu nous menais mais je sais que tes belles paroles qui enflamment actuellement les micros des radios ne reposent que sur des faux-semblants et des mensonges. Je l’avais dénoncé dans l’une de mes vidéos :

Omar Djellil, un frérot en colère qui a fait l’apprentissage de la réalité de ton projet islamiste… c’est au tour des Français de le découvrir ! »

Les propos de Omar Djellil n’engagent évidemment que lui. Dans un soucis d’information, la rédaction d’Infos Bordeaux publiera la réponse que Tarek Oubrou souhaiterait lui apporter.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • droopys gotta gun
    11 janvier 2016 à 16:12 |

    Une petite recherche google sur Omar Djellil montre assez bien qui est le personnage et à quel point son avis est sans aucun intérêt…

  • COLOCOCO2
    11 janvier 2016 à 17:03 |

    Bouffez vous entre vous … Cela nous fera autant de travail en moins ..

    • Grégoire P.
      12 janvier 2016 à 00:30 |

      Totalement sur la même ligne.

  • Marc
    11 janvier 2016 à 17:50 |

    Depuis le temps que vous dites qu’il joue double jeu ! A t-il vraiment changé ?