Voitures brulées : La préfecture de Gironde refuse la transparence

Publié le 2 janvier 2016 dans Actualités, Faits divers

Voitures brulées : La préfecture de Gironde refuse la transparence

Alors que le département de Gironde est placé sous l’état d’urgence, l’agglomération bordelaise a connu de nombreuses « incivilités », dont plusieurs cas de voitures brulées. Malgré les 1 000 policiers de la sécurité publique, CRS et gendarmes mobilisés, les incidents se sont donc multiplié rive-droite, ainsi qu’à Bègles, Pessac et Mérignac.

pierre_dartoutConcernant le nombre de voitures brulées, le préfet Pierre Dartout (photo) se refuse à donner des chiffres précis afin de ne pas « entraîner de surenchère », reconnaissant implicitement son incapacité à enrayer ce phénomène.

Les forces de l’ordre communiquent ce matin sur une vingtaine de véhiculés incendiés, mais ce chiffre est lui-même volontairement minoré. En effet, dans les nouvelles statistiques du ministère de l’intérieur, il n’est pas fait état des véhicules incendiés par propagation, mais uniquement des foyers allumés volontairement. Ainsi, sur un parking de l’avenue Abadie à Bordeaux, huit voitures ont été incendiés, mais un seul véhicule entrera dans les chiffres de la police.

Ces chiffres sont en hausse par rapport au réveillon de l’année dernière où quatorze véhicules avaient brulés, dont sept par propagation.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,