Richard Unrein (conseiller municipal Lormont) « Il est urgent de rétablir le droit du sang »

Publié le 10 octobre 2016 dans Brèves

richard-unreinRichard Unrein (photo), adhérent au Parti chrétien démocrate, menait en 2014 la liste divers-droite aux dernières élections municipales de Lormont (fief du Parti socialiste, où la population immigrée est beaucoup plus importante que la moyenne).

Sur son profil Facebook, le seul élu du groupe « Lormont Avenir » publie une réflexion sur l’immigration, et réclame notamment « de rétablir le droit du sang comme moyen privilégié d’accès à la nationalité française ».

« Nous vivons un grave problème avec l’immigration, l’intégralité de la classe politique à laquelle il reste un soupçon de réalisme est aujourd’hui d’accord pour le reconnaître (…) Il est urgent de rétablir le droit du sang comme moyen privilégié d’accès à la nationalité française. Il faut se donner les moyens d’endiguer le flux toujours grandissant, que nous ne savons pas gérer, et qu’il est temps de protéger la France d’une communautarisation croissante et conflictuelle.

(…) Le droit du sol a ouvert les portes d’une communauté nationale en la divisant en multiples communautés qui ne savent pas ce qu’être français veux dire.

Des étrangers pourront bien sûr devenir français, il faudra pour cela qu’ils parlent français et qu’ils prêtent serment devant notre drapeau .Il sera possible de les assimiler, ce qui demande un travail partagé et non plus les intégrer. Il faut cesser de nous mentir. Ces étrangers ne peuvent devenir français sans rien changer à leurs habitudes et sans inscrire leurs enfants dans la longue histoire qui est celle de notre pays ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • droopys gotta gun
    11 octobre 2016 à 16:56 |

    « il faudra pour cela qu’ils parlent français et qu’ils prêtent serment devant notre drapeau »

    En gros, il dit la même chose que la gauche : la France est une idée, qu’il suffit d’embrasser pour devenir français. Avec des français de sang, qui naîtront français, et des français de droit, qui le seront devenus par adhésion à une idée chère à l’Etat. Inutile de préciser lesquels, parmi ces deux catégories, auront la préférence des dirigeants.

  • droopys gotta gun
    11 octobre 2016 à 16:59 |

    Et puis :  » Il est urgent de rétablir le droit du sang comme moyen privilégié d’accès à la nationalité française. »

    On lui dit, que les enfants de français ont la nationalité française ?

    Franchement, ce type est une blague. Il croit vraiment être courageux ?