Alain Juppé s’oppose au mouvement « Sens Commun »

Publié le 19 avril 2017 dans Actualités, Politique

Alain Juppé s’oppose au mouvement « Sens Commun »

Selon Le Canard Enchaîné paru ce mercredi, le maire de Bordeaux a de nouveau exprimé devant quelques amis sa franche opposition au mouvement issu de la Manif pour tous.

Ce dernier connu pour ses positions proches de la gauche a déclaré : « Je ne soutiendrai pas un gouvernement dont la ligne serait dictée par Sens commun. C’est simple, je serai dans l’opposition ».

Un message adressé à François Fillon, qui a déclaré ces derniers jours ne pas exclure d’intégrer des personnalités issues de Sens commun à son gouvernement, s’il était élu président.

Ce n’est pas la première fois que l’ancien candidat à la primaire de droite s’en prend à cette tendance des Républicains. « Je me sens plus proche du Pape François que de Sens commun et de la Manif pour tous« , avait-il notamment twitté au lendemain du premier tour de la primaire.

Pourtant, lors des dernières élections municipales, Alain Juppé avait fait entrer le responsable local de Sens Commun dans sa majorité. Édouard du Parc a depuis déchanté. Victime de nombreuses vexations, ce dernier a été écarté des investitures aux élections départementales, et ne sera pas candidat aux élections législatives.

Plusieurs proches du maire de Bordeaux se sont réjouis de la position de leur patron, à l’instar de Nathalie Delattre, maire adjoint de Bordeaux, pour qui la décision d’Alain Juppé « tombe sous le sens ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Trackback from your site.

Réactions (2)

  • NLC
    19 avril 2017 à 17:02 |

    « Un gouvernement dont la ligne serait dictée par Sens commun », et « ne pas exclure d’intégrer des personnalités issues de Sens commun à son gouvernement » sont deux choses assez différentes cela dit, hélas sans doute…

  • Cyrano
    20 avril 2017 à 09:37 |

    Mr Juppé devrait savoir que participer à un gouvernement ne signifie en rien en dicter la ligne de conduite, mais au contraire permettre de réfléchir de manière objective et constructive en évitant certaines dérives. Bien sur, à contrario, il ne verrait certainement rien à redire si des membres du CFCM étaient pressentis pour faire partie du gouvernement! Se dire « de droite » et participer à la négation des valeurs morales et, il faut bien le reconnaître, originelles et fondatrices de notre pays, c’est un comble! Mais notre énarque n’en est pas à cela prés!

Réagir

Attention en publiant une réaction, vous vous engagez à assumer vos responsabilités. Infos Bordeaux ne pourrait être tenu responsable du contenu de vos réactions. Pour plus d'information, merci de consulter les conditions générales d'utilisations du site.