Bertrand Cantat : L’Angleterre, sa nouvelle chanson politiquement correct

Publié le 6 octobre 2017 dans Actualités, Culture

Bertrand Cantat : L’Angleterre, sa nouvelle chanson politiquement correct

L’ancien chanteur de Noir désir, condamné en 2003 à huit ans de réclusion criminelle suite à l’homicide de Marie Trintignant, est de nouveau sous les lumières médiatiques.

Son nouveau disque va sortir dans quelques semaines, mais le bordelais a dévoilé aujourd’hui son premier titre. Il s’intitule « L’Angleterre » et évoque la crise des migrants et le Brexit.

Pour ce chanteur très engagé à gauche et connu pour sa violence (voir l’affaire du suicide de sa femme Krisztina Rady), le Brexit est forcément un drame. Dans cette nouvelle chanson, celui-ci apporte également son soutien à l’immigration clandestine, position qu’il défend depuis de nombreuses années.

Tu veux traverser le Channel
Tu veux voir le bout du tunnel
C’est l’Angleterre, mon petit frère
Et il n’y a rien à y faire

De l’Europe, ils ont pris la fuite
Ça limite encore l’horizon
Brexit, tes illusions
Tu peux crever dans la jungle
On a rien à foutre de ta gueule
Tu vas rester planté là

En 2003, lors de la sortie de son album « Détroit » le journaliste Franz-Olivier Giesbert dénonçait le soutien qu’une certaine presse lui a toujours accordé : « Il faudrait qu’on le plaigne et il y en a pour tomber dans le panneau. Ce n’est pas là une histoire de pardon ou de rédemption, non, c’est l’histoire d’un assassin narcissique, as de l’auto-apitoiement, qui a toujours été dans le camp du bien et qui continue à s’aimer, sous le regard énamouré de ses fans (…) Nous n’irons pas jusqu’à dire qu’il vaut mieux faire partie de la gauche alternative quand on a massacré sa femme, mais force est de constater que Bertrand Cantat bénéficie d’une incroyable mansuétude. C’est normal. Il a la carte, comme on dit. La carte des bien-pensants ».

Il faut dire que la situation n’a pas changé. Dans Le Monde de ce matin, le journaliste Stéphane Davet rend hommage à « l’insoumis bordelais » ! Jean-Daniel Beauvallet, dans Les Inrockuptibles, publie un article dithyrambique, sans même évoquer son passé trouble.

Sur les réseaux sociaux, la critique du beau frère de Cécile Duflot est plus féroce. Un ton résolument plus nuancé que celui de la presse…

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :

Trackback from your site.

Réagir

Attention en publiant une réaction, vous vous engagez à assumer vos responsabilités. Infos Bordeaux ne pourrait être tenu responsable du contenu de vos réactions. Pour plus d'information, merci de consulter les conditions générales d'utilisations du site.