Bordeaux : L’Eglise refuse de prendre parti pour un candidat

Publié le 3 mai 2017 dans Actualités, Politique

Bordeaux : L’Eglise refuse de prendre parti pour un candidat

Dans un message ouvert aux catholiques de Gironde, Monseigneur Ricard, archevêque de Bordeaux livre ses réflexions « pour aider au discernement en vue du second tour de l’élection présidentielle et des législatives ».

A l’instar de ses confrères, et contrairement à l’élection présidentielle de 2002 où les évêques avaient été très hostiles au candidat du Front national, le cardinal Ricard refuse de prendre parti.

« Nous assistons aujourd’hui à une remise en question du « système politique » par les différents candidats. Que personne ne veuille endosser la responsabilité de l’actuel quinquennat en dit long sur ce scepticisme devant les responsables politiques ! On sent une aspiration citoyenne à militer en dehors des partis, quitte à faire alliance avec eux à un moment donné. Certains candidats se présentent « en dehors des partis ». Que les représentants du Parti Socialiste et des Républicains aient été éliminés du deuxième tour de la présidentielle est révélateur des évolutions actuelles (…)

La propension de certains médias à mettre en avant les attaques sur la personnalité des candidats a entraîné une perte de confiance dans les élus. Les jugements à l’emporte-pièce, les attaques personnelles, les simplismes auxquels nous pouvons participer ne favorisent pas de vrais débats ni de vrais choix (…).

Il ne faut pas attendre le candidat idéal ou l’homme providentiel pour aller voter. Aucun parti, aucun programme, aucun candidat ne peut dire qu’il incarne à lui seul l’idéal évangélique. Chacun propose une analyse particulière de la situation présente et élabore un programme. Il faut procéder à un discernement pour voir le programme qui nous paraît le plus proche de nos convictions et le candidat qui sera le plus apte à le mettre en œuvre.

Nous avons donc une réflexion à faire en vue d’un choix et d’une option de vote. Cette réflexion implique : Une étude des programmes et de leur faisabilité, une appréciation des personnes, une distance par rapport à l’événementiel et aux polémiques et une distance vis-à-vis du conditionnement de l’opinion par les sondages.

Les chrétiens ont à faire personnellement des choix mais l’Église, comme communauté des chrétiens, n’a pas à être force d’appoint en faveur de tel ou tel candidat. Elle a une autre ambition. Elle est porteuse d’un projet global qui concerne l’homme et la société. Ce projet, qui ne se réduit pas à un programme politique, est source d’inspiration, de discernement et d’engagement. Ce dessein ambitieux doit se traduire en engagements et en réalisations pratiques sans pourtant s’y réduire. Le même dessein peut d’ailleurs avoir des traductions politiques différentes. D’où une légitime diversité d’engagements politiques des chrétiens ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , ,

Les réactions sont terminées

  • maury
    5 mai 2017 à 18:19 |

    Les fachos de « EN MARCHE » acoquinés avec antifas et autres gauchistes étaient réunis pour agresser Marine devant la cathédrale de Rouen!!ELLE EST BELLE LA DÉMOCRATIE DES DISCIPLES DE HOLLANDE TAUBIRA CAZENEUVE ET DE EMMANUEL HOLLANDE
    CE DIMANCHE VOTEZ JUDICIEUSEMENT NPUS SOMMES DEVANT UN COUP D ETAT
    Consternant mais pas tant que cela, ahurissant mais pas si surprenant non plus car trop mais alors TROP FACILE pour……………………MACRON !!

    Les journalistes ne sont pas sans ignorer tout cela puisque cela circule sur les réseaux avec preuves vérifiables à l’appui mais ils préfèrent nous manipuler plutôt que d’avouer la supercherie uniquement pour faire barrage à la Droite, puis au FN.
    Tout mais TOUT aura été mis en oeuvre dans la plus pure dictature qui soit pour nous imposer MACRON. Mais sachons-le, à travers une manipulation du peuple, sans précédent ! Macron n’avait-il pas affirmé et juré que se trouver au 1er tour, face au FN, serait pour lui le plus doux des débats ! On comprend mieux pourquoi…
    Nous sommes en marche pour une dictature jamais votée par le peuple en personne !! QUI DIT MIEUX ?

    Un de mes amis m’a envoyé ce document. Il est très long, mais vaut la peine d’être parcouru jusqu’au bout tant c’est EDIFIANT !

    Bonne lecture.

    https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/

  • jeanjean
    11 mai 2017 à 19:04 |

    Ca m’étonnerai fort car les prêches pro macron ce n’est pas moi qui les ai faites