Bordeaux : Un général de l’armée de l’air utilisait un Alphajet pour ses trajets personnels

Publié le 28 juin 2017 dans Actualités, Faits divers

Bordeaux : Un général de l’armée de l’air utilisait un Alphajet pour ses trajets personnels

C’est une affaire embarrassante pour l’armée de l’air et Florence Parly, le nouveau ministre des Armées. Dans un article paru aujourd’hui, le Canard Enchaîné affirme que le commandant en second des Forces aériennes, le général Richard Reboul, en poste à Bordeaux, utilise un Alphajet d’une base-école de la région pour aller passer le week-end dans sa propriété en Provence et en revenir.

En réponse à cet article, Florence Parly a ordonné une enquête de commandement, qui s’ajoute à une enquête interne diligentée par l’armée de l’Air. « Des informations sur une utilisation abusive de moyens aériens par un haut responsable militaire sont remontées jusqu’à la ministre des Armées« , notent ses services dans un communiqué.

Le ministre a décidé de saisir les inspecteurs généraux des armées afin « de clarifier les faits et vérifier les circonstances d’emploi des moyens aériens, dans le cas d’espèce et plus généralement« , poursuit le communiqué du ministère. « Au vu des conclusions du rapport, la ministre tirera les conséquences qui s’imposent, y compris sur le plan disciplinaire, si une utilisation abusive des moyens était avérée« , est-il précisé.

Depuis août 2016, le général aurait réquisitionné l’Alphajet une dizaine de fois pour circuler entre Bordeaux et Salon de Provence, selon le Canard Enchaîné. Il aurait également mobilisé un avion de transport militaire de six places, avec pilote et copilote, écrit l’hebdomadaire.

Ancien pilote de chasse et d’essai, Richard Reboul a été directeur de l’enseignement à l’École de l’air de Salon de Provence et a commandé le Centre d’expériences aériennes militaires (CEAM) à Mont-de-Marsan.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Mulcey
    28 juin 2017 à 09:54 |

    mais les cadres supérieurs du personnel navigant de l’Armée de l’Air doivent faire 40 h de vol par an pour rester dans les normes de pilotes – alors pourquoi pas faire ces vols ? mais pas en tant que passager

  • Cyrano
    28 juin 2017 à 09:55 |

    Si les faits sont avérés, ils confirmeront l’adage:
    « La où il y a de la (gé)gène, y a pas de plaisir »!

  • Privateer33
    28 juin 2017 à 14:56 |

    Ceci dit, il a quand même obligation de faire ‘ses’ heures de vol mensuelles pour conserver sa qualité . . . . et l’heure de vol d’un Alphajet n’a pas grand chose à voir avec celle d’un F1 ou d’un Rafale . . . . . . . . . .. alors, avant de s’indigner, précisons le contexte et on pourra apporter un jugement après !

  • Jean
    30 juin 2017 à 14:42 |

    Je n’ai pas vu d’estimation du coût engendré par ces escapades, mais je juge que ça doit faire à peu près 20,000 euros. D’un côté, c’est une somme appréciable; mais d’un autre côté, comparé au budget dont il dispose probablement pour dépenses de routine, ça ne pèse pas lourd.