Manuel Valls nettement distancé par Benoit Hamon en Gironde

Publié le 30 janvier 2017 dans Actualités, Politique

Manuel Valls nettement distancé par Benoit Hamon en Gironde

Dans le département de Gironde, Benoît Hamon est sorti vainqueur de la primaire de gauche, dimanche soir, face à Manuel Valls.

L’ancien assistant parlementaire du député socialiste girondin Pierre Brana s’impose très largement dans ce fief de la gauche : 58,56% (34 730 suffrages) contre 41,44% (24 591  suffrages).

La plupart des élus locaux n’ont pas hésité à montrer leur malaise devant la victoire d’un candidat que peu d’entre-eux soutenaient. Il y a cependant une personne très gaie ce matin, il s’agit du conseiller municipal bordelais Matthieu Rouveyre. Ce rare soutien de Benoit Hamon, (avec Naïma Charaï), souhaite maintenant mettre le Parti socialiste en ordre de bataille, même s’il sait que les rancœurs seront tenaces « nous avons les uns et les autres menés une campagne brève et parfois pesante. Néanmoins, les électeurs ont validé le cap proposé par Benoît Hamon et l’heure est maintenant à l’unité ».

Plusieurs députés sortants seraient en effet tentés de rejoindre le dissident Emmanuel Macron. Les noms de Gilles Savary et Florent Boudié circulent. Sur son profil Facebook, le député Gilles Savary s’interroge : « Je vois mal comment faire campagne à la future élection législative sans me contorsionner entre mon soutien loyal au Gouvernement et à un candidat qui en récuse le bilan et propose de le démanteler » !

Il est vrai que la victoire de Benoit Hamon a totalement rebattu les cartes. Le vrai perdant  de la soirée est Jean-Luc Mélenchon qui voit son espace politique singulièrement rétrécir. La victoire de Manuel Valls lui aurait permis de se présenter comme le seul candidat de gauche, face à deux « sociaux-démocrates ». Le véritable vainqueur semble être Emmanuel Macron qui voit un large espace politique s’ouvrir, allant du centre-gauche à l’ancienne place prise par le Modem.

Dans le dernier sondage délivré hier par l’institut Kantar Sofres-OnePoint pour Le Figaro, RTL et LCI, Benoit Hamon arriverait en quatrième position à 15%. Il est devancé par Marine Le Pen (25%), François Fillon (22%) et Emmanuel Macron (21%).

Derrière le candidat socialiste, on retrouve Jean-Luc Mélenchon (10%), Nicolas Dupont-Aignan (3,5%) ou encore le candidat local d’extrême-gauche : Philippe Poutou (0,5%).

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Mulcey
    30 janvier 2017 à 14:16 |

    personne ne parle de l’emploi et du conflit d’intérêt lorsque B.Hamon a été assistant prof de fac de Paris 8, alors qu’il n’avait pas de diplôme
    (il était au Conseil Régional, après avoir été député européen) Cela a été annoncé sur RMC ce lundi midi et sur certains journaux

  • Grégoire P.
    30 janvier 2017 à 18:09 |

    J’espère, de tout coeur, que le descendant de TOUTANK HAMON, Benoit HAMON va momifier le parti socialiste!!!