Polémique : La mairie de Lormont n’est pas Charlie

Publié le 18 août 2017 dans Actualités, Politique

Polémique : La mairie de Lormont n’est pas Charlie

C’est un article de Charlie Hebdo qui a lancé la polémique. En effet, dans son édition du 16 août 2017, le journal révèle que la ville de Lormont (banlieue de Bordeaux), a censuré l’adaptation théâtrale de Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes, une œuvre de Charb, directeur de Charlie Hebdo, assassiné lors des attentats de janvier 2015.

Le texte de Charb, publié trois mois après son assassinat par les éditions de l’Echappée, et désigné comme son «testament», démonte la notion d’ «islamophobie» et répond aux attaques incessantes que subissait Charlie Hebdo sur sa critique de l’islam. «Avoir peur de l’islam est sans doute crétin, absurde, et plein d’autres choses encore, mais ce n’est pas un délit», écrivait le caricaturiste. «Non, vraiment, le terme «islamophobie» est mal choisi s’il doit désigner la haine que certains tarés ont des musulmans. Il n’est pas seulement mal choisi, il est dangereux».

Pour expliquer la cette censure, l’adjoint au maire socialiste, Stéphane Peres Dit Perey (photo), explique que « l’analyse approfondie de la représentation […] ne va pas […] dans le sens d’une transmission apaisée de la laïcité ». En clair, le maire Jean Touzeau, élu dans une ville à forte proportion d’étrangers de confession musulmane, craint de froisser ses électeurs et préfère utiliser la censure plutôt que de leur déplaire.

Dans un communiqué de presse, l’équipe socialiste tente de se justifier : « Depuis de nombreuses années, la ville de Lormont se mobilise, accompagnée par de nombreuses associations du territoire, pour porter haut et fort les grands principes de la laïcité et notamment au cœur de l’école de la République. La semaine de la citoyenneté qui se déroulera en novembre 2017 est un exemple parmi tant d’autres. Si le combat pour la laïcité nous est commun, les outils et moyens pour le mener peuvent diverger et appartiennent à chacun (dans le respect des choix faits) ».

Au lendemain des attentats de  Paris, le maire Jean Touzeau annonçait dans les médias « Charlie Hebdo symbolise la liberté de la presse et d’expression ». Après les beaux discours, place à la réalité…

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , ,

Les réactions sont terminées

  • Crab2 Crab
    19 août 2017 à 12:46 |

    La citoyenneté est le passage de la communauté à la société
    https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/le-mozart-citoyen.html

  • Feynaud
    19 août 2017 à 16:23 |

    Je suis entièrement d’accord avec la définition que nous donne le grand spécialiste de l’Islam, Alain Wagner : « l’islamophobie est un signe de bonne santé mentale, pourquoi ? L’Islam est loi de la charia, la charia est crime contre l’humanité » , n’en déplaise aux ignorants.