Présidentielle : Emmanuel Macron obtient 70% en Gironde

Publié le 9 mai 2017 dans Actualités, Politique, Vidéo

Présidentielle : Emmanuel Macron obtient 70% en Gironde

Le nouveau président de la République a obtenu 70% des suffrages sur le département de la Gironde lors de ce second tour des élections présidentielles. Les électeurs de gauche se sont donc largement reportés sur l’ancien ministre de l’économie, notamment dans la ville de Bordeaux où le candidat d’En Marche obtient 85,92 % des voix.

Les électeurs d’Alain Juppé ont donc plébiscité Emmanuel Macron, n’accordant que 14,08% à Marine Le Pen.

Sur les terres rurales, la présidente du Front national réalise d’excellents scores, notamment dans trois cantons qui seront très disputés lors des prochaines élections législatives : Nord-Médoc (48,73%), Nord-Libournais (48,29%) et Nord Gironde (47,39%).

Les communes où le nouvel élu fait ses meilleurs scores appartiennent toutes à la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) : Bordeaux, Talence (84,62%), Le Bouscat (82,06%), Gradignan (81,24%), Pessac (80,77%), Bègles (79,10%) et Mérignac (78,75%), confortant ainsi la thèse du géographe Christophe Guilluy, sur la fracture française. La candidate du Front national réalise ses meilleurs scores dans cette ruralité qui souffre : Taillecavat (68,70%), Valeyrac (62,82%), Bellebat (62,61%), Mourens (62,12%), Saint Sulpice de Pommiers (61,54%) et Lagorce (40,73%).

Selon Tanguy Bernard, référent départemental pour le mouvement En Marche, « la Gironde est une terre progressiste et modérée, associant un centre gauche et un centre droit, sur laquelle notre programme a eu beaucoup d’écho ».

Dans la semaine, on connaîtra l’ensemble des investitures sur les douze circonscriptions de la Gironde. Quelle sera la place du Modem ? Combien d’anciens socialistes seront sur la ligne de départ ? La promesse d’ouverture à la société civile sera-t-elle tenue ?

Du côté du Front national, si le parti réédite le score de Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle, il pourrait se maintenir dans 6 ou 7 des 12 circonscriptions. Il est arrivé en tête dans trois d’entre elles : la 5ème (le Médoc, avec 24,14%), la 10ème (le Libournais, 25,21%) et la 11ème (le Blayais, 30,78%).

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :,

Les réactions sont terminées

  • Feynaud
    9 mai 2017 à 11:38 |

    Normal : nous sommes dans une « ripoublique » dite de droite qui fait le jeu de la gauche pour servir ses intérêts. Je trouve cela lâche et irresponsable, jusqu’à l’église catholique qui donnait des ordres à ses ouailles pour voter contre MLP . . .

    • Cyrano
      10 mai 2017 à 17:31 |

      Certes cher Feynaud, la droite faisant le jeu de la gauche pour servir ses intérêts….une vieille et lamentable habitude! Mais de grâce, ne généralisez pas en parlant de « l’église catholique », car s’il est vrai que certains prêtres jouant le jeu de l’église conciliaire ont eu cette attitude condamnable, ce ne fut pas -fort heureusement- le cas de tous! et n’oubliez pas alors de citer également le soutien à Macron de l’UOIF avec les frêres musulmans, sans parler également des « franc’s-mac’s »!etc…Il est bon en l’espèce de ne pas avoir de regard « sélectif » mais de rester pragmatique!

  • jeanjean
    11 mai 2017 à 19:02 |

    Résultat: 70% d’anti français

  • Savdesidees
    14 mai 2017 à 08:40 |

    N’étant pas un habitué des réseaux sociaux je ne me ferai jamais à la radicalisation voire la haine qu’ils véhiculent, sans parler des fake news. Mais ce qu’il manque toujours c’est l’identité, le parcours, les frequentations de ces commentateurs haineux. Car souvent ceci explique cela. Je vote Macron, je suis français et fier de l’être n’en déplaise aux pisse froid de l’antifrance

    • Cyrano
      15 mai 2017 à 17:22 |

      Savdesidees,
      Que vous votiez pour qui bon vous semble n’est pas un problème en soi, chacun est -fort heureusement- libre de choisir son camp. Mais pour vous qui parlez tant des « commentateurs haineux », il semble que vous deviez vous même faire votre examen de conscience lorsque vous vous permettez de traiter arbitrairement ceux qui ne sont pas de votre bord de « pisse froid de l’antifrance »
      En un mot, avant de lancer vos diatribes en regardant la paille qui est dans l’œil de vos contradicteurs, préoccupez vous avant tout de la poutre qui est dans le votre….