Bordeaux : Des antifas caillassent un bureau de gendarmerie

Publié le 22 février 2017 dans Brèves

Une soixantaine de militants « antifas » ont brisé les vitrines d’un bureau de recrutement de la gendarmerie, hier Place Pey-Berland à Bordeaux.

Selon le journal Sud-Ouest, ces militants d’extrême gauche se sont réunis vers 19h30, place Fernand-Lafargue. « Vestes noires et visages cachés, les militants se sont rendus sur la place Pey-Berland d’où ils ont jeté des pierres sur le bureau de la gendarmerie, dont des vitrines ont été cassées. Le groupe s’est ensuite dispersé et était recherché, mardi soir, par la police ».

Début février, plusieurs bâtiments avaient déjà été dégradés (dont le poste de police de la rue du Cerf-Volant) à la suite d’une manifestation « en soutien à Théo ».

Photo de militants d’extrême gauche prise début février à Bordeaux

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • pog
    22 février 2017 à 12:23 |

    Où peut-on consulter les photos de ces voyous ? merci

  • Marc
    22 février 2017 à 15:07 |

    Je les ai vu se balader dans le centre ville et crier « Tout le monde déteste la police ». Ces petits bobos seront sans doute bien content de la police le jour où ils seront victimes d’agressions !

  • HUGUEL
    26 février 2017 à 16:14 |

    Généralement ces fils de riches sont désoeuvrés et leurs parents les ont mal éduqués. S’ils avaient reçu une bonne raclée ils y auraient regardé à deux fois avant de recommencer. Donc taper dans le tas sans modération pour leur remettre les idées en place.