Bordeaux : Les « antifa » veulent fermer un bar nationaliste

Publié le 29 juin 2017 dans Brèves

Quelques dizaines de militants d’extrême-gauche ont battu le pavé illégalement hier soir (ils n’avaient pas déposé la manifestation en préfecture) contre un bar nationaliste privé, « le menhir », situé près de la barrière de Bègles.

Ces activistes, souvent violents et surveillés par les forces de l’ordre, reprochent notamment à l’association (Bar associatif géré par « des patriotes bordelais ») «d’avoir organisé le concert du groupe identitaire In Memoriam » (voir notre article).

La manifestation a été très vite dispersée par les forces de l’ordre. Chargée de la communication pour la LDH (Ligue des Droits de l’Homme) et ancienne correspondante du journal Sud-Ouest, Rosa Ould Améziane, dit Florent, (photo) s’est émue dans un communiqué de presse de cet « usage de la force » et demande au préfet « que de tels comportements soient évités sinon sanctionnés ».

 

Photos : Blog Pavé Brulant

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Marc
    29 juin 2017 à 16:18 |

    Ils organisent des manifestations illégales et après ils viennent chialer parce qu’ils se font dispersés ! L’auteur de l’article peut également rajouter les nombreuses menaces de mort envers la police et envers les propriétaires du bar proférées par ces crasseux !

  • Anne
    29 juin 2017 à 17:25 |

    L’article du Sud Ouest d’Elisa Artigue-Cazcarra est vraiment nul. Mais bon, pouvait-on s’attendre à autre chose…