En Gironde, l’État rachète des hôtels pour y loger des migrants

Publié le 25 juillet 2017 dans Brèves

Plusieurs dizaines d’hôtels Formule 1 ont être achetés par l’Etat et reconvertis en centres d’accueil pour demandeurs d’asile à travers la France.

Le groupe SNI, qui est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, a donc pris le contrôle d’une soixantaine d’hôtels qui vont être transformés en « centres d’hébergement pour demandeurs d’asile et réfugiés ».

Sur le département de la Gironde, deux établissements sont concernés par l’arrivée des immigrés en provenance majoritairement d’Afrique : Mérignac et Artigues-près-Bordeaux.

Le Formule 1 de Mérignac (photo) est situé au 7 Avenue Rudolf Diesel, près de la rocade. Celui d’Artigues se trouve Avenue du Mirail, près de la National 89.

La plupart de ces installations sont contestées par les riverains. Ce weekend, près de Tarbes, Des riverains ont muré l’entrée d’un hôtel Formule 1 pour manifester leur mécontentement face à l’arrivée prochaine de migrants. Selon les organisateurs de cette action, le projet a été monté dans la “précipitation et sans aucune concertation”.

Addendum 26/07/2017 à 08h30 : L’hôtel Formule 1 de Mérignac accueille déjà un certain nombre d’étrangers. Selon nos informations, on y trouve des érythréens, des maliens, des albanais, des somaliens, des afghans, des pakistanais ou encore des soudanais.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2016, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , ,

Les réactions sont terminées

  • Marc
    25 juillet 2017 à 18:13 |

    Et on peut pas murer ces deux centres également ? On parle d’économies à faire, mais pour les étrangers venus illégalement, rien n’est trop beau !

  • BORG
    26 juillet 2017 à 00:51 |

    Je ne comprends pas que l’on réduit de 850 000 € le budget de la défense, alors qu’il en on énormément besoin, que l’on diminue les APL de 5 € par foyer, on réduit les prestations pour nos étudiants, en ferment des écoles, et pour nous remercier, on nous matraque à coups d’impôts de toutes sortes, parce que nous sommes soit disant en crise économique, et la comme par hazard, ont arrivent à trouver des dizaines ou des centaines de millions, pour entretenir des étrangers, aux frais de la princesse, qui foutent rien, et qui causent des-normes problèmes, on peut s’apercevoir, de la situation machiavélique de l’état ou est notre capitale, qui était il y a encore quelques temps,  » la plus belle avenue du monde  » aujourd’hui la plus grosse décharge mondiale de tout les temps.

  • LOUBANEY
    26 juillet 2017 à 10:26 |

    Je suis contrairement a d’autre d’accord pour l’accueil de ces personnes mais suis étonnée que l’état qui veut faire des économies achète à tout va des hôtels pour eux alors qu’il n’est pas foutu de le faire pour offrir de quoi loger nos SDF et pauvres divers qui galèrent tout près de nous..à quand un logement décent pour nos pauvres ? Mr macron reveillez-vous…avant que la France ne se soulève. .

  • André
    26 juillet 2017 à 13:11 |

    Ce n’est pas l’Etat qui rachète des hôtels pour y loger des migrants, c’est la SNI, filiale de la Caisse des Dépôts (Etablissement Public,au service de l’intérêt général et du développement économique du pays). Placée sous la surveillance et la garantie du Parlement, la Caisse des Dépôts est la seule institution financière en Europe à pouvoir se prévaloir de la protection de la nation, ce qui lui confère indépendance et autonomie.

    • Marie
      26 juillet 2017 à 14:24 |

      La Caisse des dépôts et consignations est une institution financière publique qui appartient et est contrôlée par l’Etat !

  • laure gane
    27 juillet 2017 à 18:45 |

    y’ a pas que les voisins ou les contribuables qui sont contre, y’ a aussi les prolos qui bossent en déplacements et ces lieux qui sont à l’ hotel ce que le macdo est au restau permettent à des travailleurs d’ économiser et de ramener plus à la fin du mois à la maison.