Alain Juppé au centre des critiques contre le stationnement payant

Publié le 29 janvier 2018 dans Actualités, Politique, Vidéo

Alain Juppé au centre des critiques contre le stationnement payant

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a été obligé de mettre fin à sa cérémonie de vœux samedi 27 janvier dans le quartier de Saint Augustin. En cause, une manifestation contre le stationnement payant instauré dans la ville.

Réclamant un « moratoire » et une « concertation », les riverains en colère ont d’abord perturbé le discours de Jean-Louis David, adjoint en charge de la vie urbaine, sifflant et criant. Ils ont également copieusement hué Alain Juppé, lorsque celui-ci a pris la parole. « C’est la huitième cérémonie de vœux que je prononce dans les mairies de quartier, nulle part je n’ai vu de tels comportements« , s’est emporté l’ancien Premier ministre, alors que les manifestants lui rétorquaient « c’est la dernière ! ».

Alain Juppé est resté cependant ferme en indiquant qu’il ne discuterait pas avec des gens qui vocifèrent. « La concertation ne consiste pas à gueuler. Ça ne sert à rien. La décision est prise et elle ne sera pas modifiée« , a-t-il lancé.

Mais les choses ont réellement dérapé lorsque Jean-Louis David s’en est pris à un riverain particulièrement vindicatif. « Ferme-la un peu », lui a-t-il crié, avant de le pousser, provoquant ainsi sa chute (photo). Une goutte d’eau qui a fait déborder le vase ! En effet, Alain Juppé a mis un terme à la cérémonie.

« Je suis absolument scandalisé par ce comportement, qui est irresponsable et antidémocratique« , a-t-il déclaré au micro de France 3. « Dans tous les quartiers de Bordeaux, l’extension du stationnement résidentiel est bien accueillie parce qu’il est favorable aux habitants et favorable aux commerçants. (…) Là, on a une bande d’excités, ce n’est pas ainsi que l’on peut se concerter« , a-t-il indiqué.

Les manifestants sont cependant représentatifs de l’exaspération qui monte à Bordeaux contre la nouvelle politique du stationnement. C’est désormais une société privé qui gère le contrôle du stationnement. Ces agents sont deux fois plus nombreux que les policiers municipaux qui s’en occupaient, et l’amende a été multipliée par deux : 17 à 35€ !

L'adjoint au maire de Bordeaux perd son sang froid

Ambiance survoltée à la mairie de Saint-Augustin. Dans ce quartier chic de Bordeaux, Alain Juppé et Jean-Louis David venaient présenter leurs voeux. Mais des manifestants ont réclamé, avec véhémence, une concertation sur le stationnement payant. L'élu au maire de bordeaux, adjoint en charge de la vie urbaine a perdu son sang froid. ►https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/gironde/bordeaux/stationnant-payant-bordeaux-saint-augustin-voeux-alain-juppe-degenerent-1409773.html

Posted by France 3 Aquitaine on Sunday, January 28, 2018

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2017, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Marc
    29 janvier 2018 à 10:22 |

    En 2016, il y a avait eu un excellent article de Thierry Breton sur ces problèmes de stationnement : http://www.infos-bordeaux.fr/2016/actualites/tribune-libre-de-thierry-breton-sur-le-stationnement-payant-a-bordeaux-8318

  • Raymond Pedroni
    30 janvier 2018 à 16:13 |

    L’incident de Saint Augustin n’est que le reflet de l’exaspération générale que l’on sent monter chez les habitants/// Impots/ circulation/ pont de Pierre / urbanisation sauvage/BHNS et Stationnement hors de prix…
    Les habitants de ST Augustin ne sont pas des excités, pas plus que ceux de St Seurin, des irreductibles gaulois, ce sont simplement des personnes venues utiliser leur liberté d’expression et reclamer en choeur « concertation COncertation »
    La réponse de monsieur Juppé  » La décision est prise et ne sera pas remise en question » en dit long sur la façon dont nous sommes administrés . Elle pourrait être la nouvelle devise de la ville de Bordeaux.
    Après la gifle aux primaires LR, la déculottée aux legislatives pour TOUS les candidats qu’il soutenait, ca sent le dégagisme au Municipales/// Vivement 2020