Bordeaux : les opposants perturbent l’inauguration de la soucoupe des Bassins à flot

Publié le 7 juin 2018 dans Actualités, Culture, Politique

Bordeaux : les opposants perturbent l’inauguration de la soucoupe des Bassins à flot

La « soucoupe volante » réalisée par l’artiste britannique Suzanne Treister, était inaugurée aujourd’hui aux bassins à flot.

Cette « soucoupe volante » de 15 mètres de diamètre est une « œuvre d’art » commandée par la Métropole Bordelaise. Elle a été conçue par Suzanne Treister, une artiste londonienne. La sculpture en acier intègre des matériaux de récupération d’une épave de la Garonne.

Selon le concepteur, cette soucoupe est « un vaisseau spatial étincelant […] qui emporterait l’histoire jusqu’à aujourd’hui et vers un avenir hypothétique, tout à la fois un rappel de la guerre et un encouragement à imaginer et construire un avenir différent  » !

Sur son site, Suzanne Treister explique sa démarche: « En 2013, j’ai été frappée par la présence de nombreux navires de la Seconde Guerre mondiale encore immergés dans la Garonne et dont certains affleurent à la surface de l’eau. J’ai ressenti la proximité la seconde guerre mondiale dans la psychologie de la ville, comme si les souvenirs étaient juste sous la surface de l’eau tels ces bateaux de guerre, prêts à émerger. J’ai songé à transformer l’une de ces épaves en quelque chose d’autre, comme dans une opération alchimique, pour incarner le processus physique des changements de la ville. J’ai donc eu l’idée de la transformer en vaisseau spatial ». Son coût est de plus de 700 000 euros.

Mais cette ouvre suscite de nombreuses oppositions et également une forme de complotisme. Ainsi, Luis Diez (photo), proche du Parti socialiste et président de l’association de défense des intérêts du quartier de Bacalan, et plusieurs militants de gauche bordelais reprochent à l’artiste de puiser son inspiration dans les thèses nazies. Selon ces derniers, c’est le nom de l’œuvre, « The Vrils of Bordeaux », qui a mis le feu aux poudres : « Le titre de la sculpture de Suzanne Treister est une allusion aux idées nazies et à la confrérie Soleil noir qui s’inscrit dans l’idéologie SS » ! Vril ferait référence à un roman de science-fiction publié par Edward Bulwer-Lytton en 1870, qui évoque une race supérieure qui vit sous terre et maîtrise tout ce qui se passe en surface.

Alors que les militants de gauche manifestaient contre « l’art néo-nazi » (vidéo), les militants du Front national (Rassemblement national) étaient aussi de la partie. Ces derniers ont déployé une grande banderole avec l’inscription suivante : « 700 000€ : JUPPE, LES MARTIENS TE REMERCIENT ». Dans un communiqué de presse, ils dénoncent « le caractère non seulement ridicule de cette œuvre, mais aussi scandaleusement coûteuse ». « Il est donc tout à fait inacceptable que l’argent du contribuable serve ainsi à la spéculation de l’art contemporain, se caractérisant dans cette œuvre par une formidable escroquerie ! Le Rassemblement National de la Gironde, demande à Alain Juppé et les élus de Bordeaux Métropole de revenir sur Terre et de cesser de balafrer cette belle ville de Bordeaux avec leurs délires bobos ».

Au sein même de la municipalité d’Alain Juppé, cette installation est fortement critiquée. Ainsi le conseiller municipal Joël Solari pose la question sur son compte Facebook « Avions-nous vraiment besoin de ça ? Je me rappelle de la maison Kabakoff à Saint-Augustin qui ne sert strictement à rien ! ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, , ,