Bordeaux : Nouvelle manifestation des Gilets Jaunes le samedi 15 décembre

Publié le 13 décembre 2018 dans Actualités, Agenda, Politique

Bordeaux : Nouvelle manifestation des Gilets Jaunes le samedi 15 décembre

Une nouvelle manifestation des Gilets Jaunes est organisée à Bordeaux le samedi 15 décembre. Comme les semaines précédentes, le rendez-vous est donné Place de la Bourse à 14h00.

Sur Facebook, l’évènement intitulé «  Acte 5 Bordeaux Révolte » annonce déjà plus de 1 500 participants et près de 4 500 personnes intéressées.

Sur les nombreuses pages du réseau social dédiées aux Gilets jaunes, les sympathisants du mouvement ne semblent pas avoir été convaincus par les annonces du président de la République. Pour la plupart, le compte n’y est pas. « Il ne faut pas lâcher ! », a lancé dès lundi soir lors d’un Facebook live très partagé, Eric Drouet, l’une des figures emblématiques du mouvement.

Même les plus modérés ne cachent pas leur déception, à l’instar de Benjamin Cauchy au micro de RTL : « Clairement, on est sur un enfumage, sur de la cosmétique politique mais pas sur un changement de cap politique ».

Au cœur des discussions depuis lundi soir, l’augmentation  de 100 euros annoncée par le chef de l’Etat. Une hausse qui n’interviendra pas sur le montant du Smic en lui-même, mais en grande partie via la prime d’activité !

Les revendications n’ont pas changé. Parmi celles qui sont mises en avant, on retrouve le Smic à 1300 euros net, la hausse des petites retraites, la transparence sur les dépenses des élus, le protectionnisme économique, la baisse des impôts, l’expulsion des immigrés en situation irrégulière ou encore le Référendum populaire.

D’après un sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio et CNews, 51 % des sondés jugent ces annonces insuffisantes et estiment que les Gilets Jaunes doivent poursuivre la mobilisation. 87 % des personnes qui se définissent comme Gilets Jaunes se prononcent pour la poursuite de la mobilisation et 68 % des français continuent de soutenir le mouvement.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :

Les réactions sont terminées

  • Zuba
    13 décembre 2018 à 12:39 |

    Sur Facebook, il y a un autre évènement à Bordeaux : 618 participants et plus de 4000 intéresses https://www.facebook.com/events/1409071615892867/

  • Marc
    13 décembre 2018 à 14:53 |

    Il parait que Juppé reçoit des gilets jaunes à la mairie ce soir. Quelqu’un connait la liste ?

  • Philippe
    13 décembre 2018 à 16:35 |

    Le compte n’y est peut être pas mais il va bien falloir payer ces 10 milliards d’euros et pour le contribuable enfin pour celui qui paye des impôts (tel que sur le revenu, taxe d’habitation) le compte y sera bien !
    On n’est pas dans un monde irréel où on demande à l’état de payer sans réaliser que l’état en fait c’est le contribuable. Je ne suis pas pour ma part contre une solidarité tout à fait nécessaire envers des personnes tout à fait dans la difficulté mais
    de grâce ne crachez pas sur la main qui met la main à la poche. Halte à la démagogie !

  • Colococo2
    13 décembre 2018 à 17:48 |

    10 milliards à trouver ? Mais fastoche ! Il suffit de les prendre dans le budget de l’immigration ….

    • C.B.
      14 décembre 2018 à 08:10 |

      Pas de ça dans le mouvement…l’argent il est chez les riches ! Retour de l’ISF, suppression du CICE : total 24 Mds. Y a de la marge pour redonner vraiment du pouvoir d’achat aux Français. Et puis, le RIC (référendum d’initiative citoyenne) pour revenir en démocratie !

  • bertrand
    14 décembre 2018 à 08:30 |

    MAIS NON !! IL Y A AUSSI UNE MANIF PACIFIQUE STATIQUE A LA VICTOIRE A 13 H !!! QUI SERA , ELLE , PACIFIQUE !! URGENT , LE DIRE !! SVP

  • Thoen
    14 décembre 2018 à 13:33 |

    personne ne parle de la baisse de la TVA je dis bien une baisse pas la suppression
    cela redonnerait immédiatement du pouvoir d ‘ achat à tous les paniers RMIstes retraités classe moyenne … etc
    au lieu de se tirer une balle dans le pieds en augmentant le SMIC qui par ricochet va faire augmenter les prix à la production dans nos usines et donc une augmentation des prix en magasin
    notre pouvoir d ‘ achat va encore être endommagé nous ne sommes déjà pas compétitifs sur nos productions
    nous allons accentuer les écarts de prix des produits d’ importations (asiatiques entre autre ) ces produits seront encore moins chers que ce qui sort de nos usines donc se profile le risque de voir encore nos usines se fermer en mettant encore notre population au chômage
    le manque à gagner dans les caisses du gouvernement ???? a eux de faire des économies ( il n’ y a pas que nous qui devons se serrer la ceinture ) dans leurs propres rangs train de vie du gouvernement et Ag distribué pour des causes externes au sol Français

  • 14 décembre 2018 à 18:06 |

    Un repèrage des « casseurs » peut très bien être effectuè par des policiers en civils durant les premières heures de la manifestations . En finalitè samedi 8 dec.
    2018 , de 14h à 16h 15 , à quoi a servi cette manifstation au parcours reglementè , avec aucun interlocuteurs en face? Je suis allè jusqu’aux fourgons de CRS niveau place Pey Berland . Quand j’ ai rèalisè que les es CRS allez envoyer des grenades lacrimogènes je suis parti . Une grande partie des manifestants ont ètè incomodès avec le vent . C’ ètait une faute .

  • jean aymard
    14 décembre 2018 à 20:30 |

    cette salope de nègre traque des Blanches sur le campus de Bordeaux-Pessac

    Captain Harlock
    Démocratie Participative
    14 décembre 2018

    Les fiottes gauchistes sont incapables de tenir leur campus à Bordeaux, ravagé par la prédation afro-maghrébine.

    Vous vous rappelez du campus de Pessac ciblé pour ses étudiantes blanches ?

    Et bien, ces étudiants sont comme des couillons, ne sachant quoi faire.

    Bonsoir à tous.

    Cet après midi à 16 heures, devant le bâtiment J, 3 étudiantes se sont faites agresser par un homme, d’abord verbalement, et physiquement.

    Je les invite si elles se reconnaissent à porter plaintes si elles le souhaitent pour alourdir le dossier concernant cet homme.

    20 minutes après, c’est une camarade de notre promotion qui se fait agresser de la même manière, étrangler et menacer par ce même individu.

    Nous sommes allées porter plainte à l’UFR humanité, au service de sécurité de la fac, et à la gendarmerie de Pessac.

    Cet homme est connu (et identifié) de la fac et des services de la gendarmerie, pour un respect d’anonymat son nom ne sera pas cité. Il s’attaque principalement aux femmes.

    Je tiens personnellement à féliciter les 3 hommes qui se tenaient à 30 mètres et qui regardaient se passer l’agression du début à la fin, SANS RÉAGIR ou aller voir la personne agressée.

    Ce sale pédé.

    Il pleure parce que personne ne bouge, sachant très bien que leurs associations gauchistes merdiques hurleront au racisme après avoir « respecté l’anonymat » de ce cher crouille.

    Depuis 2016 cet homme agresse, filme des femmes et, repost les vidéos sur facebook sans honte aucune.

    Le campus ne devrait pas être un lieu de peur. Ce n’est pas la seule agression sur le campus, et ça ne sera pas la dernière si cet homme n’est pas vite stoppé.

    Un mail nous à été envoyé pour nous prévenir de ces violences, ce n’est PAS suffisant.

    • TERIO
      14 décembre 2018 à 22:27 |

      on se demande pourquoi l’auteur de ce message qui est témoin de la scène et voit « un noir pedé » régulièrement tenter d’étrangler plusieurs femmes par jour sur le campus ne prend pas de photo afin de nous montrer le visage du monstre.

  • jean aymard
    14 décembre 2018 à 20:31 |

    J’ai reçu une dizaine de témoignages d’étudiantes qui ont eu affaire à cet homme, avant ou dans la journée.

    Donc à 4 agressions dans la journée, si ce n’est plus, il est fort probable que l’aiguille de la roue des probabilités tombe sur vous.

    PORTRAIT : Taille moyenne, peau mate, 25 ans environ. Passe réellement pour un étudiant physiquement. Aujourd’hui 11/12/18 portait un bonnet et une veste en cuir

  • Jean-Pierrefy
    15 décembre 2018 à 17:03 |

    Hello à tous,
    Je suis resté plus de 10ans à Bordeaux, hélas.. Je n’avais jamais rencontré un politique aussi médiocre, trouillard et inculte que Juppé. Il ne connait que les auteurs qu’il a été obligé d’apprendre par coeur à l’ENA, mais il a peur du populaire et de la nouveauté, il ne s’est pas rapproché de Macron pour rien !
    Bon courage les gars, offrez lui des pampers, il en a toujours eu besoin.

  • Jean-Pierrefy
    15 décembre 2018 à 17:15 |

    Alors les modérateurs anonymes heureux de jouer aux justiciers à deux balles en censurant ?
    Bordeaux à été une ville phare de la collaboration, elle le reste.
    Entre « Ce sale pédé » et le coté bobo, vous êtes la caricature idéale de ceux que les gilets jaunes détestent et qui ont pas sympathie.
    Vous êtes médiocres et lâche, je suis le SEUL à avoir signé de mon nom.