Laurent Wauquiez écarte Virginie Calmels de la vice-présidence des Républicains

Publié le 17 juin 2018 dans Actualités, Politique

Laurent Wauquiez écarte Virginie Calmels de la vice-présidence des Républicains

Le président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez a mis fin aux fonctions de la vice-présidente déléguée Virginie Calmels et a nommé à sa place l’ancien ministre Jean Leonetti, a indiqué à l’Agence France-Presse dimanche une source au sein de la direction.

« La dérive continue dans le jeu personnel n’était plus acceptable », a fait valoir dimanche soir une source dans l’entourage de Laurent Wauquiez. Virginie Calmels avait réitéré ses critiques dans un entretien accordé dimanche au Parisien, dans lequel elle jugeait que le président de LR semblait être « uniquement là pour défendre sa propre ligne ».

Première adjointe d’Alain Juppé à Bordeaux, Virginie Calmels avait rejoint Laurent Wauquiez à l’été 2017, lors de sa campagne pour la présidence du parti. Elle avait récemment critiqué un tract de LR intitulé « Pour que la France reste la France », distribué le week-end dernier lors d’une opération de mobilisation, qu’elle avait jugée « anxiogène ». Elle avait évoqué un « dysfonctionnement » au sommet du parti. Pour cette centriste, lier l’immigration à l’insécurité, c’est « la rhétorique de ceux qui jouent sur les peurs pour se faire élire ».

L’ancienne directrice générale d’Endemol monde avait réitéré sa position mardi lors d’une réunion de direction houleuse. Ancien ministre délégué aux Affaires européennes, actuel maire d’Antibes (Alpes-Maritimes), Jean Leonetti est nommé vice-président délégué, le titre que détenait Virginie Calmels. Après l’élection de Laurent Wauquiez, Jean Leonetti était devenu président du Conseil national, sorte de parlement du parti. Il préside également le Conseil des sensibilités, instance récemment créée par LR.

Très critiquée au sein de Républicains, Virginie Calmels n’est pas réputée pour sa fidélité en politique. Proche d’Alain Juppé, cette dernière s’était rapprochée de François Fillon, avant de jeter son dévolu sur Laurent Wauquiez.

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2019, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://infos-bordeaux.fr/].

A lire également :

Tags :, ,

Les réactions sont terminées

  • Marc
    17 juin 2018 à 21:33 |

    Bon débarras !

  • Martin
    21 juin 2018 à 14:24 |

    Oui, bon débarras. Mais la question que je me pose est celle de la crédibilité de Laurent Wauquiez, qui est quand même allé solliciter Virginie Calmels l’année dernière. Quand à Jacques Myard, il est très bien sur cette vidéo : c’est un homme politique que j’apprécie. Il en faudrait beaucoup plus.